à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

Foot : Nouvelle désillusion pour Lyon
 

LYON (Reuters) - L’éviction d’entrée de la Coupe de France est pour Lyon une nouvelle désillusion synonyme de turbulences après ses éliminations de la Ligue des Champions en novembre et de la Coupe de l’UEFA en décembre.


"Je suis à la fois déçu et affecté d’un tel résultat", reconnaît Paul Le Guen, l’entraîneur des champions de France battus 1-0 samedi soir par Libourne Saint-Seurin, club qui joue en CFA, quatrième niveau du football français.

"Au delà de ce match insuffisant, ce qui m’inquiète, c’est que l’on a fait des erreurs inadmissibles", ajoute-t-il.

Le Guen pointe-t-il du doigt une nouvelle "bourde" du Brésilien Edmilson ?

Sur un coup franc à hauteur de sa surface de réparation, le champion du Monde 2002 a adressé aux Libournais une "passe" qui leur a ouvert le chemin du but. Cette erreur - une de plus pour la 16e défense de Ligue 1 - plonge l’OL dans le doute.

"On aurait dû être beaucoup plus présent pour ne pas perdre", maugrée Le Guen.

Les absences pour blessure de Sonny Anderson, Eric Carrière, Vikash Dhorasoo, Claudio Caçapa, Christophe Delmotte et les premières titularisations des jeunes du centre de formation Laurent Montoya et Alexandre Hauw n’expliquent pas tout.

"On était attendu et on n’a pas su imposer notre supériorité", constate Le Guen. "Il aurait fallu être beaucoup plus présent, beaucoup plus combatif et tout simplement être meilleur pour espérer passer."

Pourtant l’OL était doublement prévenu. Sa déconvenue de l’UEFA face aux modestes turcs de Denizli était toute récente. Libourne, malgré son modeste rang en CFA, a un beau tableau de chasse en Coupe de France avec des victoires sur Lille et Metz et un quart de finale en 2002.

COMME L’AN PASSE ?

Le staff lyonnais avait même emmené ses joueurs en stage, comme lors des grands rendez-vous européens.

"On connaissait le contexte mais, on n’a pas été à la hauteur mentale", admet Le Guen. "J’assume, mais il faut que tout le monde assume car je crois parfois que mon équipe est surestimée."

Les champions de France ne peuvent plus se permettre d’impasse dans les deux dernières compétitions inscrites à leur programme : la Coupe de la Ligue avec un déplacement à Sochaux, le 18 janvier et le championnat de France avec un rendez-vous déjà capital avec Marseille, vendredi prochain, à Gerland.

La pression va forcément se faire sentir. Comme l’an passé à la même époque.

En janvier 2002, après une élimination sans gloire en 16e de finales de la Coupe face à Châteauroux (Ligue 2), ils recevaient Marseille et s’étaient repris brillamment en atomisant les Phocéens 4-0, quatre buts marqués avant la mi-temps.

Leur salut passe donc par une opération de rachat en championnat où ils visent à se succéder à eux-mêmes. Ils sont 5e à deux points de Marseille et ont concédé deux matches nuls à Montpellier et Sedan avant la trêve.

"Nous devons être solides pour la venue de Marseille. Nous devons montrer que nous sommes orgueilleux", affirme le défenseur suisse Patrick Müller.

A défaut, Lyon plongerait vraiment dans la crise et le capital confiance en Paul Le Guen serait sérieusement entamé.

Le match de Marseille s’annonce décisif pour celui qui est en contrat avec l’OL jusqu’en juin 2004 même si le président Jean-Michel Aulas n’est pas un dévoreur d’entraîneurs.

"Paul Le Guen (...) a un profil à la Arsène Wenger aussi bien dans sa méthode de travail que dans sa capacité d’écoute", disait-il dans une interview au Progrès fin décembre. "Le Guen doit être l’homme de la construction."

Tout le reste sur Yahoo.fr

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign