à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Autre sport : Basket
 

Un exploit pour l’ASVEL
 

Depuis 1999, aucune équipe n’avait gagné à l’extérieur le match d’appui des quarts de finale. L’ASVEL, même privée de Pops Mensah-Bonsu, l’a fait à Chalon (94-80) et affrontera Nancy, qui a écrasé Hyères-Toulon (96-71).


L’arrêt a été brutal, si brutal que Michel Jean-Baptiste Adolphe n’a pu empêcher les larmes de couler, le visage ravagé de déception. JBAM, le roc, pivot mastoc et hargne incarnée de Chalon, avait perdu lors du quart de finale retour son meilleur ennemi, l’intenable Pops Mensah-Bonsu (saison finie sur blessure). Ce coup du sort avait quasiment fait oublier que l’ASVEL était le pire tirage possible pour l’Elan bourguignon, qui avait eu la très, très mauvaise inspiration de perdre chez le relégué Vichy lors de la 30e journée (93-91 a. p.).

Mais Chalon n’a donc pas eu le droit au HTV, mais à l’a redoutée ASVEL. Contrairement à ce qui se dégageait de ses performances en saison régulière, Villeurbanne n’avait pas qu’un cinq tonitruant. Après Kim Tillie lors du match retour, c’est Edwin Jackson qui a flambé. Alors qu’il n’avait dépassé les dix points qu’une fois cette saison, il en a collé... 30 !

L’Elan était pourtant bien parti. Il a compté 12 points d’avance (29-17, 13e) mais a manqué d’alternance avec certains joueurs hors du coup (Evtimov à 2/10, Tchicamboud à -2 d’évaluation). L’ASVEL est passée devant une première fois (41-52, 23e) mais l’Elan a répondu par un 16-0. Villeurbanne a repris l’ascendant (78-65, 35e) et cette fois, Chalon, sous les yeux de Tony Parker, n’a rien pu faire.

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign