à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais > Olympique Lyonnais - Matchs
 

Miracle à la Lyonnaise
 

L’Olympique Lyonnais a sans doute vécu une des ses plus grandes soirées en Ligue des Champions grâce à sa victoire (7-1), mercredi soir à Zagreb en match de la sixième et dernière journée de la phase de poules de la compétition, qui lui permet de se qualifier sur le fil pour les huitièmes de finale de l’épreuve pour la neuvième fois de suite.


Troisième de la poule D à trois longueurs de l’Ajax d’Amsterdam, Lyon avait besoin d’un miracle pour se qualifier puisqu’il lui fallait, non seulement, battre le Dynamo Zagreb mais également effacée une différence de sept buts favorables aux Néerlandais qui, dans le même temps, accueillait le Real Madrid, leader invaincu du groupe.

Mission accomplie pour les Lyonnais grâce à un quadruplé de leur attaquant Bafétimbi Gomis (44e, 48, 52e et 70) et trois buts de Maxime Gonalons (47e), Lisandro Lopez (65e) et Jimmy Briand (76e).

Sur la pelouse du Dynamo, lanterne rouge de la poule avec zéro point, la tâche des Lyonnais a été largement facilitée par l’expulsion du rugueux milieu de terrain croate Jerko Leko (28e). Cela n’a pas empêché le Dynamo d’ouvrir la marque par Mateo Kovacic (40e) après deux tentatives de Fatos Beqiraj repoussées par Hugo Lloris, le portier lyonnais bien trop seul sur le coup. Heureusement Lyon répliquait presque aussitôt et Bafétimbi Gomis égalisait sur un centre d’Aly Cissokko dont la trajectoire, déviée par un défenseur, surprenait le portier croate Ivan Kelava (44e).

La deuxième mi-temps était à sens unique avec des Lyonnais qui croyaient de nouveau à leur chance après le but de Gonalons (47e) qui leur donnait l’avantage. Les hommes de Rémi Garde devenaient ensuite euphoriques à l’image de Gomis qui marquait deux buts en quatre minutes (48e et 52e) et tirait sur la barre (64e).

Lisandro Lopez, entré en jeu en seconde période, ajoutait un cinquième but (65e) avant que Gomis vienne signer un quadruplé (70e) qui le fait entrer dans le club très fermé des joueurs ayant marqué quatre buts en un match en Ligue des Champions et dans lequel figure notamment Leo Messi ou Marco Van Basten. Enfin, c’est Jimmy Briand qui conclu la leçon lyonnaise (76e).

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign