à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais > Olympique Lyonnais - Matchs
 

L’OL explose Bastia
 

Une pluie battante, une pluie de buts aussi en première période : l’OL s’est imposé contre Bastia, le promu corse (5-2) lors de la 11ème journée de L1. La rencontre a été spectaculaire, débridée même, avec deux équipes tournées vers l’avant, même lorsqu’elles ont été, l’une puis l’autre, réduites à dix, avec à chaque fois un penalty concédé. A ce jeu-là, celui de l’attaque et de la résistance, physique et mentale, Lyon s’en est le mieux sorti.


Maître du début de match avec des buts de Gonalons (1-0, 5e) et Lacazette (2-0, 26e), l’OL aurait pourtant pu gâcher son entame idéale avec l’expulsion de Lovren (31e) pour une faute dans la surface. Rothen a transformé le penalty et remis Bastia, qui venait de marquer juste avant par Khazri, à hauteur des Lyonnais (2-2, 32e). Ce tournant, qui devait être favorable aux Corses, a au contraire mis en exergue la volonté et l’allant des hommes de Rémi Garde.

L’entraîneur de l’OL a décidé de ne pas faire entrer de joueur défensif pour compenser l’expulsion de Lovren. Garde a seulement fait descendre Gonalons d’un cran. Il a privilégié l’attaque et son choix a payé. Peu avant l’heure de jeu, l’OL a repris l’ascendant pour de bon. Lisandro a transformé le penalty (3-2, 56e) concédé par Harek, expulsé pour sa deuxième faute grossière en cinq minutes (55e). En toute fin de match, Briand (90e+3) et Malbranque, sur le troisième penalty du match (90e+5), ont alourdi la note pour assurer la victoire de l’OL.

Lyon a marqué 5 buts, une réussite due en grande partie au travail ébouriffant de Gourcuff et Malbranque au milieu de terrain. Le premier a obtenu le penalty qu’a transformé le second. Gourcuff a, surtout, été très en vue par sa disponibilité et ses coups de pied arrêtés précis. Avec plus de réussite, il aurait pu signer son retour de blessure par un but (42e, 75e). Lyon était alors à la recherche du break.

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign