à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais > Olympique Lyonnais - Matchs
 

Et Gomis a "bafé" l’OM
 

Sous ce vocable un peu familier, on ne peut que s’incliner devant la performance de Bafé Gomis qui avec le triplé de sa carrière en L1 a terrassé Marseille sur sa pelouse fétiche. L’OL a en effet battu l’OM par 4 buts à 1 chez les phocéens et s’empare de la 1ère place de la L1 devant les parisiens et leurs adversaires du soir.


Le fauteuil de leader était promis à l’un des deux après ce match en retard de la 10e journée qui s’est disputé dans un Vélodrome glacé. En fait, il n’y a pas eu de suspense puisque Lyon a croqué l’autre Olympique sur sa pelouse (4-1) grâce notamment à un triplé de Gomis. Les joueurs de Garde l’ont emporté malgré un onze amputé de Lovren, Lisandro, Gourcuff, tous trois forfait, et Bastos, sur le banc. L’OL, désormais leader devant Paris et Marseille, a su profiter d’une défense marseillaise aux abois pour construire sa victoire. Et d’un milieu adverse défaillant. L’OL n’a pas laissé la moindre chance à l’OM, ce mercredi soir au Vélodrome. Gomis, notamment, a été l’un des artisans de cette victoire. (L’Equipe)

Et si la défense de l’OM a été héroïque face à Lille (1-0) dimanche, elle a cette fois été à côté de la plaque.Il n’a pas fallu longtemps pour que l’OL soit sur orbite. Après seulement deux minutes de jeu, suite à un ballon perdu par Barton, Mandanda a fauché la fusée Gomis, qui s’est tranquillement fait justice sur penalty (3e).

Sur un terrain lourd - il a plu toute la journée sur la cité phocéenne -, l’OM s’est embourbé. Son animation offensive a manqué de précision, à l’image de Jordan Ayew, pas en réussite sur trois occasions franches (3e, 14e et 19e). Et si la défense de l’OM a été héroïque face à Lille (1-0) dimanche, elle a cette fois été à côté de la plaque. Souleymane Diawara a symbolisé cette incroyable fragilité en commençant par rater son intervention sur un centre de Dabo. Du pain béni pour Gomis, qui ne s’est pas fait prier pour doubler la mise (34e). Et juste avant la pause, Diawara a failli offrir à Gomis le troisième but, mais heureusement pour l’OM Nkoulou veillait (45e).

Réussite maximale pour l’OL, débandade totale pour l’OM.A la reprise, Baup a changé son fusil d’épaule en sortant Barton pour Rémy. Marseille évoluait alors en 4-2-3-1. Mais rien n’y a fait et la même histoire s’est répétée. Jordan Ayew a buté sur Vercoutre (46e) avant que Malbranque, parfaitement bien servi par Lacazette, ne crucifie un OM très étourdi, Diawara encore (48e). Réussite maximale pour l’OL, débandade totale pour l’OM. 

Avec trois buts de retard, c’est alors devenu mission impossible pour les joueurs d’Elie Baup qui ne pouvaient même plus compter sur le soutien du public, et pour cause. Le 12e homme était frigorifié. Assommés, les Provençaux ont coulé à moins de vingt minutes de la fin sur un centre en retrait de Réveillère, repris par le héros du jour, Bafé Gomis (72e, 4-0).

Marseille a quand même sauvé l’honneur par Rémy (77e). Un but totalement anecdotique. Et la soirée a tourné au vinaigre pour les Phocéens avec l’expulsion de Fanni (80e). Un cauchemar.

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign