à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Esprit > Economie
 

Grand Lyon : Negociation du budget
 

CINQ BUDGETS vont être passés au crible ce soir à la communauté urbaine. Le plus important, c’est le budget principal : avec 1,434 milliard d’euros, il n’est pas loin, en francs, des 10 milliards et progresse, en recettes, de près de 3 %. Les autres budgets annexes concernent les opérations d’urbanisme en régie directe, l’eau, l’assainissement mais aussi et pour la seconde fois le restaurant communautaire, en raison de l’assujettissement à TVA, laquelle contraint à individualiser les dépenses et les recettes afférentes à cette activité.



- STATIONNEMENT, PÉRIPH NORD ET ORDURES-RAPPORTENT DAVANTAGE : bonne nouvelle pour le budget, les recettes, hors fiscalité et dotations, progressent de 7,16 %. Parmi les raisons, les bonnes rentrées du péage du tronçon nord du périphérique (plus 12 %) l’excellente fréquentation des parcs de stationnement dont la redevance grimpe de plus de 20 % et le produit de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères en hausse de 4 %.

- ÉVOLUTION DES BASES D’IMPOSITION +4,8% : pas de modification des taux d’imposition en 2003, mais la mise à niveau de la TPU sur six ans va provoquer des hausses pour les taxes professionnelles dans les communes à bas taux et des baisses dans le cas contraire. Le produit attendu pour l’augmentation des bases est estimé à 4,8 %. Un bon chiffre pour les caisses du Grand Lyon mais qui ne devrait pas perdurer : d’ici deux ans, l’évolution de la conjoncture devrait le ramener à 2,5 %.

- CHARGES DE PERSONNEL : +4%. Quelque 4 300 personnes sont employées par la communauté urbaine, mais en temps plein, l’effectif tourne autour de 3 800 agents. 152,4 millions d’euros vont être consacrés aux charges de personnel, soit le quart des dépenses du Grand Lyon (à la ville de Lyon, c’est plus de la moitié). Cette dépense est en hausse de 4 % pour plusieurs raisons : 85 personnes sont intégrées au titre de l’ARTT, signée début 2002, et quelque 22 emplois précaires. Par ailleurs, deux augmentations de point d’indice sont prévues (0,6 % en mars et 0,5 % en décembre) tout comme une hausse des cotisations de la caisse de retraite des agents des collectivités locales.

- PRÈS DE 109 MILLIONS POUR LE SYTRAL : les transports constituent l’un des gros postes du Grand Lyon. En 2003, le concours apporté au Sytral, le Syndicat des transports en commun de l’agglomération, est en augmentation de 2 %. Par ailleurs, la communauté urbaine finance aussi les aménagements de voirie liés à l’extension et à l’entretien des transports en commun. Avec, en 2003, les premiers travaux liés au CFEL.

- 204 MILLIONS D’EUROS POUR L’INVESTISSEMENT : sur l’ensemble du plan de mandat, 1,16 milliards vont être réservés à l’investissement. En 2003, ce sont 204 millions d’euros qui vont y être consacrés, soit un peu plus qu’en 2002 où 85 % du budget a été exécuté. Parmi les grands projets : l’extension du Palais des congrès, l’aménagement de Lyon Confluence (10 millions d’euros par an à la SEM) l’action en faveur de l’économie (plus 5,8 %).

Source Ville de Lyon

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign