à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

L1 : Lyon n’avance plus
 

Après le nouveau faux pas à Gerland de l’Olympique Lyonnais contre l’équipe de Troyes (match nul 0-0), le ciel s’est un peu couvert entre Rhône et Saône.


Depuis début décembre et au cours des dix derniers matches, le champion de France piétine : l’OL n’en a marqué que 11 sur 30 points possibles. En outre, la meilleure attaque de Ligue 1 avec 43 buts est restée muette depuis trois matches d’afillée contre Nantes, à Monaco et contre Troyes. Monaco revient même à 3 longueurs des Lyonnais.

Et pour la première fois de la saison, Jean-Michel Aulas a changé de discours et ne regarde plus tout en haut du classement : "Marseille va être dur à rattraper, dit-il. L’OM et Monaco ont pris un ascendant psychologique fort. Marseille est bien parti pour être au sommet du podium."

Les clignotants commencent à passer à l’orange pour les rhodaniens. Le plus rouge est de voir le champion en titre relégué au 5e rang du classement à 6 points du leader, Marseille : "Nous avons 15 jours pour préparer la deuxième réception consécutive, celle de Rennes et nous ferons le point ensuite", lance alors Jean-Michel Aulas.

Doit-on voir dans cette sentence des menaces sur l’entraineur Paul Le Guen ? Pour l’heure, le président lyonnais se limite à une pâle parodie de Guy Roux en évoquant le match contre Troyes : "Ce n’est pas un point de perdu puisque ce nul nous assure le maintien, car il est synonyme d’un point et nous en avons désormais 42."

"Il nous reste 15 jours avant la réception de Rennes", insiste le boss, "pour réparer les maux, le physique, la vivacité. Et je le répète, nous ferons le compte ensuite. Même si, d’ores et déjà, nous avons plus de handicaps que l’an passé pour être champions."

Cette situation est entièrement due à l’équipe et du manque flagrant de confiance dont elle fait maintenant preuve. On se souvient du début de saison où l’OL faisait peur à Gerland. Aujourd’hui, l’entraineur de la lanterne rouge va jusqu’à dire qu’avec un peu plus de hardiesse ils auraient pùu l’emporter. "Nous sommes un peu moins confiants dans les enchaînements, analyse Paul Le Guen. Il y a un peu moins de dynamisme. Nous savons amener le ballon près de la surface mais après, il y a un manque d’adresse."

"Pourtant nous avons eu des situations, pourtant nous avons eu des coups de pieds arrêtés, pourtant nous avons eu un poteau et une barre, se lamente l’entraîneur. C’est pour cela que c’est terrible de lâcher encore deux points à domicile." En tout, ce sont 11 points que Lyon a laissé filer depuis la reprise.

"Il est évident qu’avec plus de régularité, il y aurait plus de confiance, prolonge Philippe Violeau. C’est sûrement une des causes."

Mais tout le monde ne voite pas que du négatif à l’OL. A l’image de Sidney Govou : "C’est vrai qu’on lâche encore un peu du terrain, constate-t-il. Mais je pense qu’on est proche de sortir la tête de l’eau. Déjà, on joue un match contre nous-mêmes. On avait envie de se rattraper des non matches vus ces jours-ci."

"Le titre, c’est une chose, mais il faut d’abord penser à nous-mêmes, à jouer, à gagner des matches. Nous nous sommes rassurés au niveau de l’envie. Nous avons montré que nous savons encore jouer au foot. Certains en doutaient. Nous, non."

D’autres infos sur Yahoo.fr

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign