à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Tout le reste du foot
 

Affluences en L1
 

Suite à la publication d’un dossier dans l’édition de lundi 10 février du quotidien "Le Parisien" affirmant que les affluences dans les stades de Ligue 1 perdaient 20 000 spectateurs par journée, la Ligue de Football Professionnel apporte des précisions sur l’inexactitude de la demonstration.


- Le chiffre des affluences après 26 journées de Ligue 1 est inférieur de 190 260 spectateurs par rapport à 2001-2002 (4 826 561 contre 5 016 821). Si on divise ce chiffre (190 260) par 26 (nombre de journées disputées), on obtient une perte de 7 318 spectateurs par journée.

- Ces 190 260 spectateurs "manquants" sont faciles à expliquer :

  • Le match OM-Nantes (1ère journée) a été disputé sur terrain neutre, à Lyon (à peine plus de 7 000 spectateurs contre sans doute 50 000 au bas mot, si l’OM avait joué chez lui début août).
  • L’hiver a été nettement plus rigoureux que la saison dernière, ce quii a occasionné le report de nombreux matchs. Après la 26ème journée, on comptait 7 matchs de retard en Ligue 1 (y compris Auxerre-Sedan). Autant d’affluences qui seront comptabilisées quand les matchs seront disputés et qui réduira sensiblement la différence d’affluences avec la saison 2001-2002. L’argument qui consiste à imputer la baisse des spectateurs à la qualité du spectacle et à la télé est donc fallacieux. On ne peut occulter dans une démonstration ces 7 matchs de retard qui représentent qu’on le veuille ou non un potentiel spectateurs qu’il faudra bien ajouter aux statistiques actuelles.

- Une simulation a été effectuée en tenant compte de la moyenne en tenant compte de la moyenne réalisée jusqu’ici par les clubs qui recevront lors de ces 7 matchs en retard. Et là, l’écart total avec la saison dernière après 26 journées n’est plus de 190 260 spectateurs, mais de ... 25 832.

- Malgré cet hiver rigoureux et ces 7 matchs en retard, le coefficient de remplissage des stades (chiffres officiels LFP) s’élève à 73% contre 75% la saison dernière.

- On note que Rennes, dont le stade est en travaux depuis l’été dernier, réalise cependant une meilleure moyenne que la saison dernière : 19 129 par match contre 16 995. Quatre clubs, Bastia, Guingamp, Lyon* et Rennes voient leur moyenne de spectateurs augmenter cette saison. Les moyennes en baisse le sont dans des proportions moins fortes que les chiffres fournis dans "Le Parisien", quelque peu différents des chiffres officiels LFP.

- Enfin, les statistiques le prouvent : en France, les championnats à 18 clubs drainent plus de spectateurs que ceux à 20 clubs. C’est d’ailleurs lors du passage de la D1 de 20 à 18 clubs en 1997-1998 que les records d’affluence sont tombés : la barre "historique" des 6 millions a été franchie en 1998-1999, et celle inattendue des 7 millions en 2000-2001 ! La Ligue 1 a gagné plus d’1 million de spectateurs en 2 ans, ce qui était unique en Europe. La capacité d’ensemble de nos stades n’étant pas la même que chez nos voisins européens, il sera de toute façon bien difficile d’aller encore plus loin qu’en 2000-2001, où la barre avait été placée très haut.

Voici les moyennes de spectateurs en registrées depuis 1994-95 :
- 1994-95 (20 clubs) : 13 278
- 1995-96 (20 clubs) : 13 233
- 1996-97 (20 clubs) : 14 211
- 1997-98 (18 clubs) : 16 571
- 1998-99 (18 clubs) : 19 807
- 1999-00 (18 clubs) : 22 323
- 2000-01 (18 clubs) : 22 960
- 2001-02 (18 clubs) : 21 737
- 2002-03 (20 clubs) : 19 229**

* Selon l’Olympique Lyonnais : Moyennes des spectateurs à Gerland :
- 2001-02 : après 13 matchs à Gerland : 34 251, après 17 matchs à Gerland : 34 848
- 2002-03 : après 13 matchs à Gerland : 35 633

** Après 26 journées, 7 matchs en retard et OM - Nantes (1ère journée) joué sur terrain neutre.

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign