à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

L1 : Lyon n’a plus le choix ...
 

Pour garder encore quelques espoirs de conserver son titre de champion de France, l’Olympique Lyonnais n’a pas le droit à l’erreur demain samedie à Gerland face au Stade Rennais lors de la 28ème journée du championnat.


Eric Carrière avoue même que "Cela commence à devenir le match de la dernière chance pour le titre". Car les bons matchs de la mi-janvier (match nul à Lens, 2-2, puis large victoire devant Sochaux, 4-1) m’ont pas réussi à cacher un début 2003 dans l’ensemble morose, avec les défaites à Bastia (2-0) et Monaco (2-0), et matches nuls devant Nantes (0-0) et Troyes (0-0).

Au total, le classement s’en ressent : leader après la 23e journée, l’OL qui n’a pris que 3 points sur 12 possibles - se retrouve désormais au cinquième rang à six longueurs de retard sur Marseille, seul en tête.

Eric Carrière ajoute qu’"Il y a peu d’équipes qui se détachent,, même si Marseille a réussi à faire un break à l’extérieur. Mais nous, nous avons un objectif et un seul, ne plus perdre de points à domicile."

Il est donc nécessaire de vaincre devant Rennes et naturellement de marquer. Or dans ce domaine, le meilleure attaque du championnat (43 buts) est reste improductive depuis la 44e minute de la 24e journée, soit 316 minutes. Du jamais vu à Lyon depuis 10 ans.

Paul Le Guen enfonce le clou en invoquant la nécessité de "tenter de retrouver nos enchaînements offensifs que nous avions avant, note Paul Le Guen. Face à Troyes, nous avons manqué de percussion et d’efficacité. Nous l’avons travaillé."

Depuis le dernier match devant Troyes, l’OL a eu quinze jours de trêve qu’elle a meublé par un match amical, face au leader du championnat suisse, Grasshoppers de Zurich. Comme les trois derniers matches de championnat, Lyon n’a pas marqué et a même été battu (0-1).

Aussi il a été décrété la mobilisation générale, comme lors des matchs de Ligue des Champions avec une mise au vert au Chateau de Pizay un peu plus long que d’habitude et un entraînement à huis-clos, en guise de préparation.

Pour Sidney Govou : "Je pense que le coach a voulu resserrer le groupe. Surtout après une longue période sans compétition. Ce n’est pas ce que j’apprécie le plus mais s’il faut en passer par là pour gagner, je suis partant".

Philippe Violeau ajoute que "Les quinze jours nous ont permis de beaucoup parler plus entre nous. Nous avons évoqué ce qui n’allait pas. On a aussi pu retravailler. Nous avons eu le temps. C’est rare. Je pense que cette période de non compétition a été bénéfique."

Pour ce match, Lyon jouera sans :
- Mahamadou Diarra, suspendu
- Jean-Marc Chanelet, suspendu
- Coupet encore géné par son épaule

On constate néamions le retour d’Edmilson, remis de sa blessure.

Match : OL-Rennes samedi 22 février 20 heures.

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign