à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Esprit > Economie
 

Lyon, capitale de l’ingénierie numérique
 

Le Grand Lyon souhaite développer la filière « Industries des savoirs », dans laquelle l’agglomération est très bien placée. Les universités, grandes écoles et entreprises spécialisées sont vivement intéressées par ce projet.


Le Grand Lyon souhaite ajouter une corde à son arc. On savait que la région lyonnaise était déjà bien placée dans la santé, les biotechnologies, les textiles techniques, les services informatiques ou les jeux vidéo, mais en plus de ces activités de haute technologie, la communauté urbaine a entrepris de cultiver une nouvelle spécialité : il s’agit de l’ingénierie numérique, qu’on appelle aussi la filière « Industries des savoirs ».

Pour dresser un état des lieux et définir les actions à mettre en oeuvre, une importante réunion s’est tenue le 11 avril à Lyon, en présence de nombreux responsables des universités, grandes écoles et entreprises spécialisées de la région. « Depuis plusieurs années, le Grand Lyon est engagé dans le développement des technologies de l’information et de la communication sur son territoire. Un de nos objectifs est de renforcer les pôles d’excellence, dont celui des industries du savoir fait à l’évidence partie », précise Pierre-Alain Muet, vice-président du Grand Lyon chargé du développement économique.

1 200 emplois dans l’aire urbaine de Lyon

Pour savoir de quoi il est question, quels sont les enjeux, une étude a été réalisée par l’Opale (Observatoire partenarial lyonnais en économie), qui a travaillé en étroite collaboration avec tous les acteurs économiques. Trois secteurs de « l’industrie des savoirs » ont été plus particulièrement étudiés : la gestion électronique de documents (Ged), la gestion des connaissances (Knowledge Management ou KM), et l’e-formation (échanges d’informations, cours en ligne). « Ces trois secteurs concernent environ 70 établissements et 1200 emplois dans l’aire urbaine de Lyon », précise Pierre-Alain Muet. A première vue, les effectifs sont encore relativement peu nombreux, mais ils ne demandent qu’à croître et embellir.

De ces trois domaines, la GED est certainement celui où la région lyonnaise est actuellement la plus avancée. « Avec une vingtaine de sièges sociaux et une quinzaine d’établissements d’éditeurs spécialisés, l’agglomération lyonnaise est le deuxième pôle français de Ged après l’Ile-de-France. Les entreprises peuvent s’appuyer sur un important dispositif de recherche en matière de document numérique, de linguistique ou de systèmes d’information (autour de l’ISDN, de l’Enssib, de l’Insa, de l’École Centrale). DocForum et la Commission régionale de l’Aproged oeuvrent également à l’animation du secteur », constate le rapport de l’Opale.

Pour en savoir plus :
- OPALE - Clarisse Garin-Hameline - Tél. 04 78 63 43 70 - e-mail c.hameline@urbalyon.org
- Association DocForum - Tél. 04 78 29 50 80 - e-mail docforum@docforum.tm.fr
- Grand Lyon - Sophie Louet - e-mail slouet@grandlyon.org


BIOVISION 2003

BioVision, le Forum Mondial des Sciences du Vivant, qui s’est tenu à Lyon au Palais des Congrès du 8 au 11 avril, constitue la plate-forme mondiale de débats entre les principaux acteurs des sciences du vivant.

Présidé par Raymond Barre, ancien Premier Ministre et fondateur de Davos, ainsi que Frederico Mayor, ex Directeur Général de l’Unesco, BioVision s’impose comme un rendez-vous international incontournable. A cette occasion, des experts scientifiques, douze lauréats du Prix Nobel, des chefs d’entreprises, des représentants de la société civile, des administrations, les médias... débattent des enjeux des sciences de la vie. Plus de 1500 experts sont attendus pour cette nouvelle édition.

En 2003, BioVision s’est articulé autour de quatre thèmes majeurs :
- "Amélioration du début de la vie humaine",
- "Espérance de vie et longévité",
- "Une alimentation suffisante et sécurisée",
- "Environnement, révolution industrielle et sciences du vivant". D’autres sujets seront également traités lors de conférences thématiques :
- "Sciences du vivant et environnement global",
- "Interface entre les sciences du vivant et les autres sciences et techniques",
- "La révolution de la recherche sur le cerveau".

Le Grand Lyon soutient cette manifestation en apportant son concours financier et en organisant le " Biovision Territorial ". Il s’agit de rencontres entre porteurs de projets et partenaires potentiels, organisées en parallèle à Biovision.

Pour en savoir plus
- Site économique du Grand Lyon : http://eco.grandlyon.com
- Site de BioVision : http://www.biovision.org

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign