à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

L’O.L. en toute modestie
 

Installé aux commandes de la Ligue 1, l’Olympique lyonnais lorgne sérieusement sur le deuxième titre de son histoire mais les hommes de Paul Le Guen préfèrent pour l’instant jouer la carte de la modestie.


Selon Reuters, le probant succès (1-0) à Bordeaux la semaine passée a confirmé un beau redressement des Rhôdaniens et la venue de Lille samedi à Gerland devrait être l’occasion de prolonger une série forte de six victoires consécutives.

Pourtant affronter une formation contrainte de se débattre dans les affres de la relégation n’est pas de nature à faire verser les Lyonnais dans un surcroît de confiance.

"Pour moi, cela ne change rien," explique Le Guen. "Même si c’est toujours mieux d’être maître de son destin."

"C’est vrai que ça rigole peut-être un peu plus dans le vestiaire, mais dans le fond, rien n’est bouleversé," résume le milieu de terrain Philippe Violeau. "Etre euphorique serait très dangereux. Rien n’est acquis, il reste cinq matches."

S’appuyant sur l’expérience de leur sacre de l’an passé, les Olympiens savent que dans un championnat aussi incertain que la Ligue 1 tout peut basculer jusqu’à la dernière journée.

Les protégés de Le Guen ont donc décidé de ne plus écouter ce qu’il se disait autour d’eux, même si les louanges ont cédé la place aux critiques.

"Le mieux, c’est de ne pas lire (la presse)," estime Vikash Dhorasoo. "Et puis, nous avons la tête sur les épaules. Personne ne s’enflamme car nous n’avons pas beaucoup de points d’avance."

Les Lyonnais ne se sont emparés de la tête du championnat qu’à la faveur de deux faux pas de Monaco, battu à domicile par Bordeaux et Nice.

Mais depuis, les joueurs de la principauté ont réagi, allant chercher une belle victoire à Ajaccio (4-2) et se qualifiant pour la finale de la Coupe de la Ligue grâce à un succès (1-0) au Stade Vélodrome mercredi.

Alors que se lance le sprint final, les Monégasques n’accusent qu’un retard de deux points dans la course au titre.

"Nous sommes capables d’aller jusqu’au bout," affirme le milieu de terrain Juninho. "Mais il faut rester sérieux, costaud et concentré. Et il faut respecter l’adversaire, quel qu’il soit. 1-0, cela suffit !"

Lyon n’a pas dérogé à sa traditionnelle mise au vert, instaurée de façon systématique depuis la mi-février, date du début de la série de six matches gagnés consécutivement.

"Il y a un rêve," explique encore Juninho. "Mais le plus important c’est le match qui vient. C’est ce à quoi il faut penser."

Pour cette rencontre, Paul Le Guen dispose de l’ensemble de son effectif.

Sonny Anderson n’a pas suivi toutes les séances d’entraînement cette semaine : après le match de Bordeaux, une douleur au tendon d’Achille, souvenir d’un coup reçu à l’entraînement, s’est réveillée.

Source Reuters sur Yahoo.fr

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign