à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

L1 : L’OL redresse la tête
 

Après une entame ratée à Lille, l’Olympique Lyonnais a réussi son premier match de championnat de la saison à Gerland en ne laissant aucune chance à Monaco, son dauphin de l’an dernier, battue par 3 buts à 1.


L’Olympique Lyonnais s’est imposé logiquement aux dépens de Monaco au terme d’une rencontre de bon niveau, largement dominée par les champions de France en première période au cours de laquelle ils ont construit leur succès. Les Rhodaniens ont rapidement neutralisé leurs adversaires dans l’entrejeu et pris la maîtrise de la rencontre.

Un tir de Juninho, détourné par Squillaci, passait de peu à côté (11e), alors que le gardien monégasque Roma stoppait une déviation de Carrière sur un centre de la droite par Deflandre (13).

Les Lyonnais, avec un jeu tourné vers l’offensive, ouvraient la marque grâce au défenseur monégasque Squillaci, qui devançait l’infortuné Roma pour glisser le ballon dans son but sur un centre en retrait de la droite de Luyindula (16).

L’O.L. restait dominateur. Après une reprise de la tête non cadrée d’Essien (23), les champions de France doublaient la mise peu après par le même Essien, qui battait Roma d’un tir du gauche à la conclusion d’une action confuse à l’entrée de la surface (26).

Le rythme de la partie, disputée sous une chaleur accablante, baissait d’un ton, mais les Lyonnais portaient le score à 3-0 juste avant la mi-temps, le défenseur Rodriguez déviant malencontreusement, sous la pression de Luyindula, un coup franc joué de la gauche par Juninho (44).

Après la pause, Monaco réagissait et réduisait l’ampleur du score avec un but inscrit du droit par Nonda à la conclusion d’une action collective (56). Peu avant, le buteur de l’ASM avait envoyé juste au dessus une reprise sur une ouverture de Plasil (51).

A sens unique en première période, la partie était plus disputée en seconde.

Essien, de la tête, manquait le cadre sur un centre de la gauche de Reveillère (52), alors que Roma détournait difficilement un coup franc lointain de Juninho (61).

En fin de partie, Coupet sauvait l’O.L. d’un retour de Monaco en détournant un bon tir de Zikos (84), puis en sortant efficacement dans les pieds de Giuly (90) pourtant signalé hors-jeu.

LES DECLARATIONS

"Je suis content. Il y a une bonne réaction par rapport au week-end précédent. Il y a eu aussi une bonne attitude de la part du groupe," a commenté l’entraîneur Paul Le Guen. "On a plus de jeu efficace et on a eu le souci d’aller vers la surface adverse. Marquer trois buts à Monaco, c’est une vraie performance."

Et de conclure par les propos suivants : "Je ne veux pas tirer de conclusions définitives," a déclaré Le Guen. "Je n’en tirais pas après Lille, je ne veux pas le faire dans l’autre sens. J’ai l’espoir d’être dans les prétendants."

"Nous avions envie de faire oublier notre entame dans le Nord," a expliqué le défenseur Eric Deflandre. "Nous avions aussi envie de prendre une revanche par rapport à l’an passé, quand Monaco nous a battus à deux reprises."

"On voit que quand Lyon tourne vraiment bien, que tout le monde va dans le même sens, on peut faire de très grands matches," a jugé Deflandre.

"Nous avons eu une bonne tactique," a renchéri le meneur de jeu Juninho. "Nous avons mis du rythme. C’est cela qui a décidé du sort du match."

Avec ce succès, les Lyonnais ont certainement lancé leur saison bien qu’ils refusent de se projeter trop loin dans l’avenir.

LE SUJET DE L’ATTAQUANT

En outre, comme le rapporte l’AFP, le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, a affirmé samedi, en marge du match de football Lyon-Monaco (3-1), qu’il n’y avait rien de concret concernant l’arrivée d’un attaquant à l’O.L., qui cherche un successeur à Sonny Anderson, parti à à Villarreal (1re div. espagnole).

"Il y a toujours des dossiers en cours mais pour le moment rien ne se passe", a-t-il admis. "Je n’ai jamais été convaincu et définitivement certain de faire entrer un attaquant dans l’effectif", a également assuré Jean-Michel Aulas.

"Paul Le Guen envisage de donner plus de temps de jeu à Peguy Luyindula et au jeune Julien Viale. Ce sujet de l’attaquant n’est pas tranché", a-t-il confié.

Celui-ci a par ailleurs démenti la possibilité d’un échange entre le défenseur central de l’O.L., le Brésilien Edmilson, et l’avant-centre danois du Milan AC, Jon Dahl Thomasson. "Il n’en a jamais été question. Les dirigeants du club milanais nous ont confirmé que ce n’était qu’une invention des journalistes italiens", a indiqué Jean-Michel Aulas, estimant que l’arrivée de Thomasson "n’était pas d’actualité car les dirigeants du Milan AC ne sont pas d’accord."

Depuis le début de l’été, les noms d’avant-centres aux profils parfois diamétralement opposés ont été cités en contacts plus ou moins avancés avec Lyon : Didier Drogba, Shabani Nonda, Mark Viduka, John Carew, Emile Heskey, Elber, Claudio Pizzaro, Pauleta, Liedson, Zlatan Ibrahimovic, ou encore le Sud-africain Lesley Manyathela.

Celui-ci, venu à Lyon le week-end dernier pour discuter d’un éventuel engagement et reparti sans passer de tests sportifs et médicaux, s’est d’ailleurs tué dans un accident de la circulation samedi soir près de Johannesburg, a-t-on appris dimanche de source policière en Afrique du Sud.

Le club rhodanien, dans un communiqué sur son site internet (www.olympiquelyonnais.com), a "présent(é) toutes ses condoléances aux proches de ce jeune joueur, à sa famille et à son club".

Prochain match : Montpellier-Lyon, samedi 16 août à 20 heures.

Plus d’infos sur Yahoo Sports rubrique Lyon.

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign