à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Divertissements > Arts Plastiques
 

Portraits d’enfance au Musée des Beaux-Arts
 

Le musée des Beaux-Arts de Lyon ouvre la saison avec deux expositions établies à partir des fonds de l’établissement dont l’une est consacrée à des Portraits d’enfances et l’autre à Leonetto Capiello. Pour les Lyonnais de Paris de passage entre Rhône et Saône.


« Presque 200 ans et toujours en forme ! »

Le musée des Beaux-Arts, qui fêtera en 2004 son bicentenaire, ouvre la saison avec deux expositions établies à partir des fonds de l’établissement. L’une est consacrée à un facétieux et génial « affichiste », Leonetto Cappiello ; l’autre à des Portraits d’enfances, compilation originale de tableaux présentant l’image des premiers âges vus au cours des 18è, 19è, et 20è siècles. Ces deux accrochages sont également à admirer, sans hésitation.

« Réveillez l’enfant qui sommeille en vous »

Une trentaine de peintures, dessins et sculptures puisés dans les collections du musée et réunis sous le thème des « portraits d’enfances » : Une exposition en trois volets.

La salle centrale accueille les portraits d’identité : une série de tableaux disposés de telle sorte qu’une ligne horizontale pourrait être tracée, reliant ainsi tous les regards. Un tableau du peintre lyonnais Guiguet représente un jeune garçon que l’innocence apparente captive. A y regarder de plus près, on se rend compte qu’il s’agit d’un jeune appelé qui s’en doute va partir pour le front. Rencontre candidement effrayante du temps où débute la vie et du temps où elle peut s’achever. Une œuvre petit format qui tient du chef-d’œuvre. Un espace est intitulé théâtre d’identité : les enfants, présentés dans l’environnement familial, donnent l’image lisse d’un bonheur parfait ; en témoigne par exemple ce second tableau de Guiguet ( le seul artiste exposé deux fois), intitulé Tendresse enfantine sur lequel on voit une toute petite fille câlinant sa poupée. Citons aussi le tableau de Pierre Paul Proud’hon, Madame Georges Anthony et ses deux fils. La troisième partie réunit sous le titre temps de l’enfance, des œuvres figurant ces morceaux de l’existence typiques de l’enfance : l’école avec La Fillette dans la salle des bancs de M.Blanchard, dont le regard tourné vers un ailleurs indéterminable fascine ; l’apprentissage avec Coco écrivant (par P.A Renoir).

On trouve aussi un célèbre et somptueux tableau de Louis Janmot, issu de sa fresque, le Poème de l’âme : il s’agit du quatrième tableau de la série, Le Printemps, sur lequel on voit une fillette entraînant un jeune garçon à courir dans cet espace de verdure, tout aussi improbable que paradisiaque. Cette exposition est originale et offrira sûrement une cure de jouvence aux plus âgés tandis qu’elle pourra étonner les plus jeunes lorsqu’ils comprendront le décalage qui existe, sans doute possible, entre la réalité des enfants de ces époques et l’image que l’on a souhaité rendre de l’enfance et de la société plus généralement.

A noter l’organisation d’activités à partir de cette exposition autour du thème « Petit, moyen, grand » tout au long du mois de novembre avec notamment une journée-atelier le samedi 22 au cours de laquelle un enfant et un adulte formeront un duo.

Ludovic Miel de siteartmag.com (octobre 2003)

Musée des Beaux-Arts de Lyon
- 20 place des Terreaux 69001 Lyon
- Tél. 04 72 10 17 40
- Ouvert tous les jours sauf mardi, de 10 à 18h00
- Le vendredi de 10h30 à 20h00)

Auguste RENOIR, Coco écrivant, vers 1906 © RMN Benjamin DE ROLLAND, Portrait d’Auguste Noël 1ère moitié 19e siècle @ Basset
JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign