à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

L1 : Lyon perd 2 points
 

LYON (Reuters) - Toujours aussi surprenant et volontaire, l’OGC Nice arrache, à la dernière minute du temps additionnel, un match nul 2-2 sur la pelouse du champion de France, l’Olympique Lyonnais, en match avancé de la 13e journée de L1.


Toujours sans complexe, Nice a ouvert la marque en contre par Kaba Diawara cinq minutes avant la pause, mais Sonny Anderson et Christophe Delmotte ont remis les pendules à l’heure en deuxième période.

Les champions de France semblaient avoir match gagné lorsque Nice a tenté le tout pour le tout et obtenu le partage des points sur une tête de Jacques Abardonado, alors qu’il restait 35 secondes à jouer.

Fidèles à leur approche d’engagement et de solidarité, les Aiglons ont posé d’emblée des problèmes aux Lyonnais, au point que la première vraie occasion, à la 18e minute, était l’oeuvre de Yohan Bigné, qui se heurtait à Grégory Coupet.

Si Lyon reprenait de sa superbe en fin de première période, les attaques de Sidney Govou et de Sonny Anderson butaient sur la meilleure défense du championnat et sur un Damien Gregorini intraitable.

Aussi est-ce presque naturellement que sur un contre furtif, Kaba Diawara, lancé dans le trou par Yohan Bigné, allait inscrire à cinq minutes de la pause son septième but de la saison.

Dès la reprise, l’OL se ruait à l’attaque et trouvait la faille à la 49e grâce à son habituel sauveur, Sonny Anderson.

Le Brésilien récupérait une balle d’Eric Carrière dans la surface, la faisait ricocher du droit avant de la ficher d’une reprise cinglante dans la lucarne de Gregorini.

On pensait Lyon lancé sur des rails, mais Nice passait tout près de doubler la mise trois minutes plus tard sur un contre d’Everson, sur lequel Serge Ayeli trouvait la transversale.

La transversale opposée, c’est Sidney Govou qui la touchait à son tour à la 67e minute, et Christophe Delmotte, qui avait suivi, donnait enfin d’une frappe puissante un avantage logique aux Gones.

Mais loin de baisser les bras, les Niçois dominaient en toute fin de match et obtenaient, sur un corner repris de la tête par Abardonado, un nul aussi inespéré qu’inattendu.

L’article en intégralité sur Yahoo !

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign