à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Divertissements > Arts Plastiques
 

René Baumer, peintre expressionniste.
 

René Baumer était Lyonnais, a été résistant puis déporté pendant la seconde guerre mondiale, a vécu longtemps à Paris de ses peintures, puis est revenu finir sa vie à Lyon. Un site web vient d’être lancé et va s’étoffer afin de faire découvrir la totalité de son oeuvre.


René Baumer est une personnalité complexe, un artiste aux dons multiples, un créateur aux inspirations variées. Homme d’action aussi bien qu’homme de réflexion, il unit ces deux aspects dans la Résistance.

Il sut aussi bien être un sportif accompli (il pratiqua jadis la lutte libre ) qu’un enseignant de qualité ; il est peintre, sculpteur, écrivain, coloriste habile il est en même temps un dessinateur au trait sûr et brillant ; sensible aux formes de la nature il est aussi attiré par les formes géométriques ; son oeuvre picturale comprend des toiles uniques dans leur inspiration mais aussi des "séries" où le même thème est repris, retravaillé, transformé ; enfin si les compositions oniriques constituent la texture de son oeuvre le peintre trouve aussi dans la dure et quelquefois terrifiante réalité matière à création.

Ce caractère protéiforme de René Baumer -protéiforme à tous les niveaux - est aussi une clé pour de nombreuses toiles : les personnages humains, les animaux eux-mêmes, se "végétalisent". Il faut créer un néologisme pour décrire cette transformation de l’homme en végétal, observable de façon la plus évidente dans les séries Le sculpteur, Le poète, Tiercé, Poissons. Cette "végétalisation" a une signification profonde que le peintre explique ainsi : "L’Homme, engendré par la terre, vit par elle avant d’être dévoré par elle".

Cette recherche des correspondances, cette curiosité toujours en éveil, ce goût pour l’imaginaire en même temps que ce sens de l’observation parfois cruel, trouvent dans l’oeuvre écrite de René Baumer un autre accomplissement. Il faut avoir lu ses contes et ses nouvelles pour y retrouver les couleurs, les touches de réalisme insérées dans un rêve, le goût de la re-création dans les récits historiques, et, plus apparents parce que transmis par des mots, un humour au second degré qui fait le charme des conversations avec René Baumer.

Les titres même de ses nouvelles font penser à ceux de ses tableaux : L’épée de Tolède, La couleur qui tue, Le plagiaire, Le Tambour-Major, Heurs et malheurs de Duddley King, Boxeur, Le roi sec, L’Irréel. Et Les derniers jours de Bergen-Belsen qui a son équivalent pictural dans les toiles énumérées dans sa biographie et dans ses tragiques dessins des camps de concentration.

Madeleine Petit

Toutes les informations sur l’artiste sont sur le site dédié Renebaumer.free.fr ou par mail www.renebaumer@free.fr

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign