à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Divertissements > Musique & Concerts
 

Stéphane Morilla, lyonnais et jazzman
 

Il sera possible de découvrir Stéphane Morilla 5’ Tet - groupe de jazz - en concert le 5 mars à Lyon. Mais qui exactement est Stéphane Morilla ?


Stéphane Morilla, pouvez-vous vous présenter ?

J’ai 32 ans, je suis pianiste. Je suis lyonnais d’origine mais actuellement installé à Nîmes (depuis 4 ans). Malgré plusieurs déménagement (Paris pendant 3 ans, Clermont-fd pendant 2 ans et maintenant Nîmes), j’ai toujours travaillé à Lyon, ma ville natale, où se trouve la plupart de mes amis musiciens.

Et votre groupe ?

Mon groupe est né quand est apparu pour moi la nécessité de défendre un projet personnel et sans concession (le groupe joue mes compositions). Avec ce groupe, je joue exactement ce qui m’intéresse aujourd’hui sans me préoccuper de logique commerciale.

A l’origine, il s’agissait d’un trio (piano fender, basse, percussions), agrandi par la suite pour devenir quintet (ajout de la batterie et du saxophone), avec un rendu plus énergique demandé par certaines compositions.

Le groupe est composé de musiciens que j’apprécie au delà de leur talent de musiciens : Greg. Thévenaiu à la basse/ Jorge Costagliola aux percussions/ Hervé Humbert à la batterie/ Antoine Bost au saxophone, et moi-même au piano fender rhodes.

Votre expérience, vos précédents concerts...

J’ai joué beaucoup à Lyon au début des années 90 (il y avait d’ailleurs beaucoup plus de lieux), puis je suis parti à Paris pour suivre les cours (et j’en avait besoin !!) du C.I.M avec Emmanuel Bex, dont l’enseignement m’a beaucoup marqué, puis avec Laurent Fickelson, Benoît Sourisse, Patrick Villanueva.

J’ai monté le trio en 1999 je crois, le quintet en 2001, avec lequel nous essayons de défendre notre musique (festival Un Doua de Jazz 2002, festival de Divonne-les-bains 2002,2003, scène de Cybèle à vienne en 2002, et divers clubs de Lyon et ses environs). Nous serons également en concert le 20 février à la Cadière d’azur (83), le 21 à Antibes (06)

Parlez-nous de l’album Turtles paradise ?

La réalisation de l’album Turtle’s paradise a été, en tout cas pour moi, mais je sais que pour les autres musiciens aussi, le moment le plus agréable de l’année 2003.

Nous avons passé en mars 2003, une semaine ensemble tous les cinq chez moi à Nîmes car nous avons enregistré à Deaux (près de Nîmes). Une semaine de fête et de travail conjugué. Cela explique le titre.

En effet parmi mes surnoms chez les musiciens, il y a celui de Turtle, et les conditions paradisiaques de cette semaine d’enregistrement ont données le titre de l’album.

Et le concert du 5 mars a Lyon-Villeurbanne ?

Le concert du 5 mars sera je l’espère, une occasion supplémentaire de présenter au mieux notre musique, et de rencontrer plein de gens. s’agissant d’un concert de promotion de l’album, celui-çi sera présenté et disponible à la vente à cette occasion.

Quels sont vos projets immédiats ou à plus long terme ?

Nos projets sont de jouer le plus possible, promouvoir notre travail, de faire partager notre plaisir.


Merci à notre partenaire Infoloisirs, le site des loisirs à Lyon

Allez aussi vous promener sur le site web de Morilla 5’ tet

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign