à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Divertissements > Arts Plastiques
 

Le MOCA à l’honneur du JT de France 2
 

Le Musée d’Art Contemporain de Lyon présente l’exposition "Le Moine et le Démon", qui met en valeur les œuvres d’art et les artistes, en rejetant les idées préétablies. A ce titre, Daniel Bilalian lui a accordé un sujet dans le Journal Télévisé du jour sur France 2.


Ces œuvres des années 80 ou 90 sont exposées à côté d’autres spécialement créées pour l’exposition. Il s’agit de rendre visible l’art contemporain chinois et non d’esquisser le fil conducteur d’une histoire. Près de 25 artistes invités présenteront vidéos, sculptures, peintures, installations, œuvres anciennes et récentes. Certaines de ces œuvres seront exposées dans la ville.

Après l’exposition inaugurale du Centre Pompidou et les nombreuses manifestations organisées par des centres d’art contemporain, l’exposition de Lyon nous offre une nouvelle et spectaculaire occasion de nous confronter au dernier état de la création contemporaine. La problématique et l’ampleur de l’exposition en font l’une des plus importantes jamais réalisées en Europe.

"Le moine grandit d’un pied et le démon de dix". À l’origine de cette pensée bouddhiste, la volonté de protéger les moines des tentations du monde extérieur. Une pensée toujours d’actualité pour les artistes chinois - de Chine ou d’outre-mer- qui sont aujourd’hui confrontés à un phénomène de reconnaissance et de soutien de leur travail par les organes officiels.

L’art contemporain chinois n’est plus "underground", bien au contraire : les artistes chinois d’aujourd’hui bénéficient des faveurs d’une société dont leurs aînés s’employaient à remettre en cause les modèles esthétiques et sociaux. Comment les artistes chinois font-ils face à cette situation ? Telle est la question à laquelle vont tenter de répondre les artistes invités à créer in situ des œuvres dans les 3000 m2 d’exposition du MOCA-Lyon, le Musée d’Art Contemporain de Lyon et dans plusieurs lieux publics de Lyon pour les pièces de grandes dimensions.

Ainsi, 36 pousse-pousse seront installés sur la place Bellecour, en hommage à l’Exposition internationale de 1914, et le public sera convié à les utiliser pendant toute la durée de l’événement. Une projection de 100 vidéos, dont 50 vidéos artistiques, 20 vidéos de performance et 30 documentaires portant sur les expositions importantes est également prévue.

Signe d’une forte volonté de l’art contemporain chinois de s’ouvrir sur l’extérieur, cette présentation d’œuvres exceptionnelles a été organisée conjointement par le musée d’Art de Canton, le Musée d’Art Contemporain de Lyon et la fondation Guy & Myriam Ullens.

Elle fait également l’objet d’une publication de référence (en français, anglais et chinois) dans laquelle sont rassemblés des articles écrits par les plus importants critiques d’art chinois, ainsi qu’une liste inédite des artistes contemporains chinois, critiques d’art, organismes artistiques, lieux alternatifs, maisons d’édition, restaurants…

Le Diaporama de l’Exposition est accessible ici

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign