à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Esprit > Economie
 

Rhône-Alpes attire toujours autant les investisseurs
 

Rhône-Alpes fait figure de bon élève au sein du classement des investissements étrangers, en arrivant en deuxième position, derrière l’Ile de France mais devant le Nord Pas de Calais et le Midi-Pyrénées.


75 projets et 3000 emplois à la clé

La région Rhône-Alpes conforte sa deuxième place après l’Ile de France, en terme d’investissements étrangers en France. Telle est la principale révélation de la publication, hier, des résultats des investissements étrangers en France publiés par l’AFII, agence française pour les investissements étrangers.

Dans les faits, 75 projets d’investissements d’entreprises étrangères et 3 000 emplois ont marqué l’année 2003 en Rhône-Alpes. Les emplois créés sont moins élevés qu’en 2002 où ils s’élevaient à 4 068 mais c’était une année atypique, où les entreprises étrangères étaient pourtant moins nombreuses (41) à s’implanter.

Selon Aymeric de Mollerat, directeur promotion et prospection internationale de l’ERAI, un des organismes chargés de favoriser les investissements, l’année 2002 s’est illustrée par des reprises dont ST Motorola et Phillips ou encore Neyr et Tyco.

Augmentation du nombre des nouvelles activités

Tandis qu’en 2003, la région Rhône-Alpes a su attirer, un plus grand nombre de sociétés étrangères, représentant aujourd’hui 14 % du total France. Sur les 75 dossiers, 90 % d’entre-eux concernent des projets mobiles de création d’activité ou d’extension de capacités de production.

Les créations d’activités ont beaucoup progressé en 2003, en passant de 16 projets à 39 projets. Quant aux projets d’extension, s’ils étaient 21 en 2002, on en a compté 28 en 2003, soit une hausse de 33 %. En revanche, le pourcentage des projets de reprise reste stable avec 8 projets.

Autant d’indicateurs qui laissent augurer une régénération du tissu industriel et la consolidation du réseau PME-PME. Même si à l’ERAI, on reste prudent dans le commentaire, argumentant « qu’il faut encore que les société qui ont investi restent pérennes sur leur site ».

Enfin, la tendance reste la même concernant les départements qui attirent le plus les investisseurs étrangers. Le Rhône et l’Isère qui possèdent les deux plus grandes métropoles, arrivent en tête.

Le Rhône reste leader avec 37 % des projets de la région, soit 28 projets et 1 214 emplois et l’Isère accueille de son côté 17 % des projets pour 747 emplois.

En France, les projets ont augmenté de 25 % cette année, 547 contre 438 en 2002 tandis que les emplois ont enregistré une hausse de 20 % avec 27 335 contre 22 861. La France retrouvant ainsi quasiment son niveau de croissance de 1998, (avec 29 400 emplois).

Harry’s et Toyota parmi les investisseurs

Sur le plan sectoriel, la région Rhône-Alpes continue à attirer des investisseurs à haute valeur ajoutée comme :
- les équipementiers automobiles et véhicules industriels (33 % des emplois),
- les services aux entreprises, 14 %,
- le bio-business, 13 %,
- les textiles techniques, 11 %,
- et le numérique, 7 %.

Parmi les entreprises concernées :
- Harry’s avec la marque Barilla,
- Volvo Trucks,
- Toyota,
- Caterpillar,
- Hexel,
- NYK
- Mecaplast et Dupont.

Quant à l’origine des entreprises qui investissent, elle demeure majoritairement américaine, 32 % et 954 emplois. La Scandinavie arrive en deuxième place avec 600 emplois suivie par l’Allemagne avec 469 emplois.


Pour plus d’informations économique sur Lyon : le site du journal Le Progres

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign