à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

LYON, quasiment triple Champion de France
 

On n’imagine pas le PSG l’emporter par 14 à 0 contre Bastia le week end prochain. Le trophée de champion de France de L1 a 99.9% de chance de rester dans le placard de l’Olympique Lyonnais pour la troisième année consécutive. La troisième équipe de l’histoire a réaliser cet exploit.


Malgré sa défaite face au PSG par 1 but à 0, samedi au Parc des Princes pour le compte de la 37e journée de L1, Lyon est quasiment assuré d’être sacré à nouveau champion de France pour. Le surprenant mais compréhensible revers de Monaco (3e) à domicile face à Rennes (4-1) offre en effet le titre aux Lyonnais (76 pts), que, mathématiquement, ils fêteront dimanche 23 mai à Gerland face à Lille, à moins d’un invraisemblable retournement de situation.

Le PSG ne pouvait pas mieux commencer quand, à la 6e minute, Pauleta ouvrait la marque en force à la réception d’un centre de Ljuboja dévié par Fiorèse. Lyon était secoué d’entrée, et manquait de céder de nouveau quand Mbami concluait une percée, relayée par Pauleta, d’une frappe du gauche de peu à côté (11e). Mais peu à peu l’OL revenait dans match avec un coup-franc de l’artilleur brésilien Juninho, mal capté par Alonzo, faisait frissonner le Parc.

La partie s’équilibrait, même si Sorin gâchait une belle offrande de Fiorèse avec un plat du pied trop mou (19e). Très discret jusqu’alors, Elber répliquait d’un tir cadré (22e). Mais le milieu Lyonnais, pourtant fort de cinq éléments, peinait à trouver le tandem Elber-Luyindula, serré par une défense intraitable.

Convoqué pour la première fois en équipe de France, Mendy se signalait souvent sur la droite, empoisonnant Berthod avec ses débordements et un tir cadré (25e). Le PSG, avec un Mbami impressionnant d’engagement, retrouvait les vestiaires sans avoir été vraiment inquiété par les champions de France en titre.

Mais les Lyonnais entamaient la deuxième période tambour battant, avec trois occasions très nettes en moins de dix minutes. Sur la dernière (52e), Alonzo sauvait sur sa ligne une tête d’Essien, les Lyonnais pensant que le ballon était entré. Paris pliait mais ne rompait pas, adoptant la contre-attaque.

Juste entré en jeu, Govou manquait toutefois de concrétiser la domination lyonnaise en butant seul devant Alonzo (62e) pour son premier ballon. Puis Déhu se sacrifiait en se jetant sur une balle de but promise à Elber, servi par Govou (68e). La fin de partie était entièrement lyonnaise, notamment par Juninho de la tête (90+3).

Avant la fin du match, dans le parcage des visisteurs, les supporters apprenant l’évolution du score à Monaco, avaient déjà commencé d’entamer le célèbre chant de la Coupe du Monde : "On est les champions, on est les champions, on est.. on est... on est les champions". Et malgré la défaite, les joueurs lyonnais se précipitaient vers leurs 2000 supporteurs pour célébrer un triplé historique.

Il était d’ailleurs étonnant de voir que tout le stade heureux : les parisiens pour avoir ravi la seconde place du championnat, qualificative directement pour les Ligue des Champions, et bien sûr nous autres Lyonnais pour ce troisième titre. Le Roi Lyon est plus que jamais devenu l’Empereur de la France du Football en étant imbattable depuis 3 années consécutives.


La fiche du match

- A Paris (Parc des Princes) : Paris SG bat Lyon 1 à 0 (1-0)
- Terrain : bon
- Temps : doux
- Eclairage : bon
- Spectateurs : 42.502
- Arbitre : M. Sars

But :
- Paris SG : Pauleta (6)

Avertissements :
- Paris SG : Sorin (61)
- Lyon : M. Diarra (39)

Les équipes :
- Paris SG : Alonzo - B. Mendy, Déhu (cap), Pierre-Fanfan, Heinze - Fiorèse (El Karkouri 85), Mbami, Cana, Sorin - Ljuboja (Rocchi 65), Pauleta (Reinaldo 81)
- Lyon : Coupet - Müller (cap), Edmilson, Berthod - Essien (Deflandre 72), M. Diarra (Govou 61), Juninho, Dhorasoo, F. Malouda - Luyindula, Elber (Viale 77)


Les chiffres du 3ème titre

Dix joueurs ont participé avec Lyon à la conquête des trois titres consécutifs de champion de France :
- Claudio Caçapa (BRE), 27 ans, 15 matches en 2003-04, au club depuis 2000
- Eric Carrière, 30 ans, 28 matches en 2003-04, au club depuis 2001
- Grégory Coupet, 31 ans, 34 matches en 2003-04, au club depuis 1996
- Eric Deflandre (BEL), 30 ans, 26 matches en 2003-04, au club depuis 2000
- Edmilson (BRE), 27 ans, 35 matches en 2003-04, au club depuis 2000
- Sidney Govou, 24 ans, 25 matches, formé au club
- Juninho (BRE), 29 ans, 31 matches en 2003-04, au club depuis 2001
- Peguy Luyindula, 24 ans, 36 matches en 2003-04, au club depuis 2001
- Patrick Mueller (SUI), 27 ans, 35 matches en 2003-04, au club depuis 2000
- Philippe Violeau, 33 ans, 2 matches en 2003-04, transféré à Auxerre (L1) en août 2004
- Christophe Delmotte, 35 ans, champion de France en 2002 et 2003 avec Lyon, n’a pour l’heure cette saison pris part à aucune rencontre de championnat.

Lyon, champion de France depuis 2001-2002, rejoindra donc au palmarès les Verts, auteurs d’un quadruplé consécutif entre 1966-1967 et 1969-1970 puis d’un triplé entre 1973-1974 et 1975-1976, ainsi que l’OM, quatre fois champion de France à la suite entre 1988-1989 et 1991-1992.

L’Olympique lyonnais va en revanche être le tout premier club à réaliser un triplé consécutif en ayant jamais été titré auparavant. Créé en 1950, l’OL n’avait en effet jamais été sacré champion de France avant la saison 2001-02 alors que Saint-Etienne et Marseille l’avaient été avant de réaliser leur performance.


La fiche du club

- Nom du club : Olympique lyonnais
- Date de création : 3 août 1950
- Nom du stade : Stade de Gerland
- Capacité : 41.852 places
- Président : Jean-Michel Aulas
- Conseiller sportif : Bernard Lacombe
- Entraîneur : Paul Le Guen
- Entraîneur adjoint : Yves Colleu
- Préparateur physique : Robert Duverne

Joueurs utilisés en Ligue 1 (saison 2003-04) :
- Grégory Coupet (g),
- Rémi Vercoutre (g),
- Nicolas Puydebois (g)
- Eric Deflandre (d/BEL),
- José Gomes des Moraes Edmilson (d/BRE),
- Patrick Mueller (d/SUI),
- Claudio Caçapa (d/BRE),
- Anthony Reveillère (d),
- Romain Sartre (d),
- Jérémie Berthod (d)
- Michael Essien (m/GHA),
- Philippe Violeau (m, transféré à Auxerre en août 2004),
- Vikash Dhorasoo (m),
- Juninho Pernambucano (m/BRE),
- Eric Carrière (m),
- Mahamadou Diarra (m/MLI),
- Florent Malouda (m),
- Yohann Gomez (m),
- Jérémy Clément (m)
- Sidney Govou (a),
- Peguy Luyindula (a),
- Julien Viale (a),
- Bryan Bergougnoux (a),
- Giovane Elber (a/BRE)

Palmarès :
- Champion de France de première division (3) : 2002, 2003, 2004
- Champion de deuxième division (3) : 1951, 1954, 1989
- Coupe de France (3) : 1964, 1967, 1973
- Coupe de la Ligue (1) : 2001
- Trophée des Champions (3) : 1973, 2002, 2003
- Ligue des champions : quart de finaliste (2003-04)

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign