à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Réseau > News des Membres
 

François TOULAT-BRISSON, un gone dans le Pif
 

"Le Pif Gadget Nouveau est arrivé", pourrait dire François TOULAT-BRISSON. Ce Lyonnais de Paris a rejoint récemment le magazine pour les 7-13 ans et a participé au relancement de la célèbre revue. Après 12 années d’hibernation, le chien Pif est ressorti de sa tanière pour le plus grand bonheur des petits et des "anciens-petits".
Interview PariGones


"L’Interview Parigones en 10 questions"

1. PG : Comment vous appelez-vous ou comment aimez-vous le plus qu’on vous appelle ?

- FTB : Je m’appelle François TOULAT-BRISSON mais j’ai aussi un pseudo lorsque je fais des dessins de presse : ZARZ. Certains trouvent que cela a une sonorité perse. Je ne vais pas discuter...

2. PG : Où êtes-vous né ?

- FTB : En fait, je suis né à Poitiers mais j’adopté Lyon dès l’âge de 6 ans quand nous avons emménagé à Gerland. Mon père était à l’époque directeur de MJC et nous habitons près du Théâtre de la Mouche. Des acteurs débarquaient régulièrement chez nous pour se préparer. Et je me souviens particulièrement des fois où ils fabriquaient du faux sang dans la cuisine. Cela m’a fait passer l’envie de faire du théâtre.

Rires.

3. PG : Quel est votre souvenir le touchant de ou dans la ville de Lyon ?

- FTB : Avoir rencontré ma femme à la fac de Lyon 3. Elle en était en philo et moi en histoire. Un autre grand souvenir qui m’a marqué est plus antérieur. Il se passe quand j’étais en classe de seconde au Lycée Saint-Exupéry à la Croix-Rousse. A l’époque, j’étais très myope. Et je me souviens être sorti de chez l’opticien près du pont de la Guillotière et d’avoir essayé mes nouvelles lunettes en traversant le pont. Ce moment-là fut magique car je découvrais enfin Lyon comme je ne l’avais jamais vu. Des images enfin nettes venaient compléter les bruissements de feuilles et les clapotis des fleuves qui peuplaient jusqu’alors mon imaginaire. C’est vraiment un souvenir mémorable.

4. PG : Où vivez-vous en ce moment ?

- FTB : Au Blanc-Mesnil. C’est une bouillante cité pavillonnaire du Nord-Est parisien. J’y habite avec mon épouse et mes trois enfants. C’est une ville mixte. Des serbes, des cambodgiens, des italiens, des marocains. Les français de souche les moins intelligents sont heureusement partis. Il est préférable que ceux là aillent passer une paisible retraite à Valras Plage.

5. PG : Qu’est-ce qui vous caractérise le mieux aujourd’hui ?

- FTB : La gourmandise et la curiosité. En étant journaliste, tu es payé pour être curieux. Ca tombe bien. La paresse me caractérise également. Je suis extrêmement paresseux. "Je prends ma retraite par anticipation".

PG : Ce sont souvent les hyper-actifs qui disent ça...

- FTB : Non, en fait je suis un actif de manière dense. Toujours à la bourre, fonctionnant à l’adrénaline en permanence. Je ne bosse pas avec constance. Et ce n’est pas une collègue de travail.

Rires.

6. PG : Qu’est-ce que vous faites dans la vie ?

- FTB : Pif Gadget. Je suis Rédacteur en Chef Adjoint. J’écris une partie des articles et supervise la partie non BD. Environ 20% du magazine. Je découvre que ce veut dire communiquer avec les enfants. Se faire comprendre sans utiliser certains mots, et sans faire pour autant "bébé". Ce n’est vraiment pas facile. Et puis je fais aussi des dessins de presse. Cela me change de mon ancien travail dans la rubrique Santé de Viva, un magazine distribué aux adhérents de mutuelles mais quand même distribué à 600.000 exemplaires. D’ailleurs, il y a un autre Lyonnais qui travaille pour Pif. Il s’agit de Philippe BAUMET. Il est notre chercheur concepteur de gadgets. Il a donc un rôle central pour le concept du mag. Il est d’ailleurs basé à Lyon ...

7. PG : Quel est l’événement le plus important que vous voyez vous arriver dans les jours, semaines ou mois à venir ?

- FTB : Le succès durable de Pif. "Pourvu que ça dure". Nous avons répondu à une grosse attente ou plutôt longue puisque le magazine hiberne depuis 12 ans. Nous avons édité 400.000 exemplaires alors que d’aucuns nous suggéraient de nous limiter à 200.000. Résultat : on est en rupture au bout de 2 jours en Régions Parisienne et Lyonnaise ! Il nous faut maintenant être à la hauteur de ces attentes. On avait 4.000 abonnés avant même la parution du numéro un ... Nous cherchons maintenant à réapprovisionner les centres urbains en rupture. Tenez les quelques exemplaires promo que vous ai apportés (au grand dam de mon boss) ont été pris sur notre stock restant dans les bureaux et qui se monte à ... 30 exemplaires.

8. PG : Quel est l’artiste ou l’art qui vous touche le plus ?

- FTB : L’expressionnisme allemand et en particulier KIRCHNER mais aussi un maître graveur chinois LU XUN. Pour ces deux artistes expressionnistes, l’art est surtout au service de l’idée. Je garde aussi un souvenir marquant de l’E.L.A.C (Espace Lyonnais d’Art Contemporain) qui est situé sur le toit du Centre d’Echanges de Perrache. Ses jardins sont gravés dans ma mémoire. Sinon, un groupe de musique complètement inconnu, les ZARZ. Leur style ? Indéterminé. Sans doute du néo grunge classique. Ils n’ont sorti qu’un seul disque. En fait, il s’agissait d’un piratage de HAYDN...

Rires.

9. PG : Avez-vous une question à poser aux PariGones ?

- FTB : "Qu’est-ce que vous attendez pour prendre le pouvoir ?"

10. PG : Quelle serait votre dernière volonté pour le bien de l’humanité ou de la société ?

- FTB : Etre incinéré avec des pétards pleins les poches.

PG : C’est très "Pif Gagdet" ça ?

- FTB : Oui. mais le problème est de demander ça à une personne de confiance car je ne serai pas là pour le contrôler...

PG : Merci et bonne chance à vous et à toute l’équipe rédactionnelle pour la renaissance de Pif.


Webographie de Pif Gagdet

Sites :
- Pif Collection
La richesse des informations proposées par ce site est tout bonnement hallucinante. Ce qu’on y trouve ? Des news régulièrement réactualisées, les 1200 premiers numéros de Pif-Gadget à consulter, un album photos de couvertures de Vaillant, de très nombreux reportages, de multiples infos sur les gadgets avec leurs photos, un forum pour poster des petites annonces afin d’acheter, échanger ou même rencontrer d’autres nostalgiques pour un brin de causette... LA référence.

- Front de Libération anti-Mickey
Le titre fait d’emblée sourire : des anti-Mickey purs et durs ont créé ce site suite à "L’appel du 18 novembre 1998" qui réclame un "plan de sauvetage de Pif-Gadget". Un site parodique à regarder pour rire. Sauf que tout le monde ne rit pas : Jean-François Motti, frère de Michel Motti, collaborateur de Pif-Gadget, a menacé le site de poursuite en justice pour utilisation frauduleuse de l’image de Pif...

- Pif et Hercule
Dès la page d’accueil, le ton est donné : vous êtes sur le site d’un amoureux. Découverte de l’univers de Pif et Hercule, reproductions de planches, une rubrique auteurs et dessinateurs de Pif alimentée par d’originaux portraits et autoportraits... Le site tient la route malgré la présentation un peu sommaire des personnages et la présence de liens sans rapport avec Pif

- Animation Flash

Analyse des sites par Thien Nguyen de Linternaute.com

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign