à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Esprit > Economie
 

L’axe Paris-Lyon-Marseille de la mode
 

...

La distribution, la logistique, le marketing et la création, les quatre nouveaux moteurs du textile font marcher les " Affaires de mode " entre Marseille et Lyon


"Marseille, c’est comme New York, dès que l’on gratte, ça pousse, qu’il s’agisse de mode ou de culture ! " Foi de Gérard Chenoz, délégué au projet Centre-Ville, voilà un terrain de choix pour la première édition marseillaise de la Convention d’Affaires de Mode organisée du 2 au 4 décembre, en partenariat entre Habillement Rhône-Alpes, l’Institut Mode Méditerranée et Novalys. Mettre en relation des marques régionales, nationales, internationales et des distributeurs, tel est le principe de cette convention qui a permis à une quarantaine d’entreprises d’enchaîner en deux jours vingt rendez-vous ciblés sur leurs attentes.

" Les deux tiers de nos 77 boutiques se trouvent au Sud de la Loire, il serait intéressant d’avoir une meilleure diffusion en Rhône-Alpes ", confie Roger Adida, PDG de la société marseillaise Olly Gan : " une convention d’affaires permet des contacts plus concrets qu’un salon classique ". " Les clients nous découvrent un peu comme dans un mini-salon de la franchise ", déclare à deux pas Robert Le Corre, directeur commercial de Devernois, entreprise familiale qui emploie 500 personnes dans le Roannais ; en cours de restructuration, l’outil industriel a fait l’objet cet été d’un plan social qui s’est traduit par la suppression de 32 postes ; parallèlement à ce désengagement industriel, Devernois a poursuivi le développement de ses réseaux en succursales et en affiliations ; le groupe ouvrira 10 boutiques en 2003, autant qu’en 2002 ; année également marquée par l’ouverture d’un premier magasin en Chine, dans la foulée des boutiques Devernois en Espagne, en Russie, en Belgique, sans oublier celles de Genève et Lausanne qui marquent son orientation de plus en plus nette vers la distribution. " Sur dix rendez-vous, j’ai retenu sept contacts, dont trois excellents pour créer une franchise, c’est le but ", note pour sa part Régis Leduc, directeur du développement du réseau roannais " Un Moment avec L. " Tandis que les visiteurs se pressent devant les stands d’autres marques de Rhône-Alpes : CapMer, Chattawak. Au Parc Chanot de Marseille, elles se comptent certes, sur les doigts d’une seule main. Mais Pierre-Jacques Brivet, délégué d’Habillement Rhône-Alpes, n’est pas seul à le constater : " la mayonnaise prend ". La convention Lyon-Marseille met en avant " les 4 nouveaux cœurs de métier du textile : la création, le marketing, la logistique et la distribution ", commente Jehan Quettier, directeur général d’Eurovet, accueilli par Maryline Bellieud-Vigouroux qui projette de créer " une Cité Méditerranéenne de la Mode " avec Lyon qui accueillera à son tour Affaires de Mode en décembre 2003.

J.V.B.

L’article est sur LeProgres.fr :

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign