à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Esprit > Histoire des Lyonnais
 

Quelques expressions lyonnaises
 

C’est bientôt les fêtes et vous allez vous retrouver en famille, vraisemblablement à Lyon. Voici quelques expressions typiquement lyonnaises que vous pourrez placer lors de ces festivités pour montrer que si les Lyonnais de Paris sont éxilés, ils n’en perdent pas leurs racines pour autant... ;-)



- Avoir les jambes en pâte à quenelle : avoir les jambes molles, être fatigué.

- Bugne : appelée aussi oreillette ou beignet de carnaval. Pâtisserie frite dans l’huile, craquante ou molle, saupoudrée de sucre.

- Caffi : plein.

- Cani : café, bistrot, bar.

- Carottes rouges et racines jaunes : les betteraves rouges et les carottes.

- Claqueret : nom donné au fromage blanc, et surtout à la cervelle de canut.

- Cotivet : cou, nuque.

- Couenne : prononcer « couanne ». À Lyon, c’est un adjectif synonyme d’idiot, andouille, niais ou bêta.

- Fenne ou fenotte : femme.

- Fiaule : ivre, saoul.

- Ficelle : à Lyon, c’est le funiculaire.

- Fumeron : jambe.

- Gauné ou dégauné :habillé, vêtu.

- Gognand(e) et gognandise : le gognand est une personne maladroite ou un peu lente.

- Gone : enfant, môme, gamin.

- Licher : boire.

- Miaille : bouche.

- Petafiner : abîmer ou dégrader quelque chose. Signifie aussi mourir.

- Pitrogner : malaxer, pétrir.

- Pot : à Lyon, c’est une petite bouteille à cul épais contenant 46 cl de vin, beaujolais, côtes-du-rhône, etc.

- Regrôleur : cordonnier.

- Le « Y » : le Lyonnais de souche aura une curieuse tendance à saupoudrer de Y ses phrases : « J’y dis », « J’y mange », » J’y f’rai demain » en lieu et place de « je le » ou « je lui ».


Si vous connaisssez d’autres expressions, n’héistez pas à contacter les PariGones pour enrichir ce lexique non exhaustif : fun@parigones.net

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign