à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Divertissements > Soirées
 

Lyon sous le feu des projecteurs
 

On les voit chaque jour s’ériger en symboles lumineux du temps qui passe, ils nous orientent parfois dans la cité, mis en valeur par le génie des hommes qui depuis plus d’un siècle se sont dévoués à la magie de la lumière. Les monuments lyonnais ne cessent d’être « relookés » pour le plus grand plaisir des habitants et des touristes. A l’heure de la traditionnelle « Fête des Lumières », petite invitation à la redécouverte de Lyon sous une déferlante de watts et d’ampères.


Un jeune metteur en scène qui se bat pour renouveler le théâtre en Italie. Photo Damien Lepetitgaland Lorsque l’on n’est pas lyonnais et que l’on découvre Lyon « by night », on est immédiatement séduit par la magie, quelque peu exubérante, de cette cité valorisée par les talents extraordinaires des « concepteurs lumière ». Peu de lieux, peu de monuments ont échappé au « Plan Lumière », mis en place il y a déjà une petite dizaine d’années : elles sont nombreuses les églises, fontaines ou traboules à recevoir leurs rations quotidiennes et intenses de flux lumineux. La ville de Lyon est splendide et il faut que cela se voit. Alors, après un passé plutôt obscur, Lyon se dénude et s’exhibe devant tous. Visiteurs de passage, touristes, nouveaux arrivants, voici une petite idée d’itinéraire pour une promenade d’après dîner.

De la place Colbert situé sur les pentes de la Croix-Rousse, vous bénéficiez de la plus belle vue sur le « crayon » de la Part Dieu. A pied, empruntez la célèbre Cour des Voraces et les traboules successives de la rue Imbès Colomès et celle des tables claudiennes ainsi que le passage pittoresque du Thiaffait.

Un patrimoine dévoilé Une fois au pied des pentes, inutile de vous signaler que le « Plan Lumière » a vivement honoré l’hôtel de Ville, l’Opéra et la place des Terreaux, heureux symboles de la capitale des Gaules. A partir de là, plusieurs directions sont envisageables, le dispositif recouvrant à présent toute la ville et ses quartiers.

Photo Phlippe Juste Le Vieux Lyon, féerique et enchanteur, dominé par la présence de la basilique de Fourvière, dévoile ses couleurs et ses formes à qui sait lever le nez et flâner malgré la fraîcheur de l’automne. Les quais de Saône vous invitent à une promenade romantique au fil de l’eau. Depuis le Pont Bonaparte, vous verrez défiler sous vos yeux la cathédrale Saint-Jean qui sait mettre en scène ses multiples facettes pendant la nuit, puis l’imposant Palais de justice et la salle Molière. Véhiculé, vous pouvez poursuivre jusqu’au Conservatoire National de Musique et traverser la Saône en direction du mystique quartier Saint-Vincent. Là, on a l’impression que rien n’a bougé depuis 50 ans : les Halles de la Martinière, intactes et animées puis l’admirable lycée de la Martinière et la fresque des lyonnais. De retour sur la presqu’île, déambulez entre les immeubles hausmaniens de la rue de la République pour y découvrir toute la richesse des bâtiments bourgeois du XIXe siècle. Vous y rencontrerez aussi l’église Saint-Nizier, le Palais de la Bourse, l’église Saint-Bonaventure, la place des Jacobins et sa fameuse fontaine de marbre ainsi que le théâtre des Célestins.

Depuis la place Bellecour et la place Albert Poncet, admirablement mis en valeur, vous commencez à distinguer la silhouette des bâtiments outre Rhône, notamment les facultés.

Situés dans le septième arrondissement de Lyon, ils peuvent être un bon point de départ pour découvrir les sites illuminés du quartier qui sont nombreux : les voûtes de l’avenue Jean Jaurès, l’avenue Tony Garnier, l’école d’éclairage et de domotique, la place du 8 mai… En prolongeant votre visite sur les berges du Rhône, vous suivrez les diodes colorées du quai Augagneur en portant votre regard sur la superbe réalisation lumineuse qui inonde le Pont Lafayette et l’Hôtel-Dieu. Plus loin, ce sont la préfecture et les places (Lyautey, Louis Pradel, Puvis de Chavannes, Chazette) qui interpellent le visiteur jusqu’à la Cité Internationale.

A quelques jours de l’embrasement général, les sites lyonnais, hier témoins du passé et aujourd’hui acteurs de l’avenir et des nouvelles technologies, méritent qu’on s’y attarde et qu’on s’y invite comme si nous étions de simples visiteurs.

Pour tout savoir sur les illuminations dans et autour de Lyon, rejoignez Yahoo.fr

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign