à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

UEFA : Cap sur la 100ème
 

LYON, 10 déc (AFP) - L’Olympique lyonnais dispute, jeudi à Lyon contre l’équipe turque de Denizlispor en 16e de finale retour de la Coupe de l’UEFA de football, le 100e match d’une histoire européenne qui a vu le club signer quelques beaux exploits sans toutefois réussir à se forger un palmarès.


A ce jour, seuls quatre autres clubs français ont franchi ou atteint ce seuil, Bordeaux (127), Monaco (112), le Paris-SG (101) et Nantes (100).

Le 10 décembre 1958, les débuts internationaux de l’OL sont douloureux : les Lyonnais s’inclinent à San Siro devant l’Inter Milan (7-0, 1-1), au 1er tour de la Coupe des Villes de foires, ancêtre de la Coupe de l’UEFA.

C’est en 1964 que le club rhodanien commence à s’illustrer en atteignant les demi-finales de la Coupe des coupes. Les Lyonnais, avec Marcel Aubour dans les buts, l’Argentin Angel Rambert, Fleury Di Nallo et Nestor Combin, sortent Hambourg en quarts et font le nul à deux reprises devant le Sporting Lisbonne (1-1, 0-0), avant de s’incliner (1-0) lors du match d’appui joué à Madrid.

A cette époque, le but inscrit à l’extérieur ne compte pas encore double, et le football reste souvent ignoré des télévisions. Aussi cette performance, unique pour le football tricolore des années soixante, demeure-t-elle mal connue.

Quatre ans plus tard, l’OL écarte Tottenham en 8e de finale de la même épreuve, devenant la première équipe française à éliminer un club anglais. Vainqueurs 1-0 à l’aller, les Lyonnais ne s’inclinent que 4-3 au retour à Londres, grâce aux exploits du gardien Yves Chauveau malgré les quatre buts encaissés.

Longue éclipse

En quart de finale, Lyon retrouve Hambourg, qu’il avait éliminé en 1964. A l’aller, l’OL perd 2-0 avant de gagner à Gerland sur le même score grâce à deux buts de Di Nallo. La prolongation n’existant pas encore, un match d’appui est organisé en Allemagne à la suite d’un tirage au sort arrangé par les dirigeants lyonnais eux-mêmes, qui renoncent à la qualification contre une somme d’argent et entraînent la défaite de Lyon (2-0).

Après une éclipse de 15 ans entre 1976 et 1991, l’Olympique lyonnais, sous la présidence de Jean-Michel Aulas, se montre redoutable sur terrain adverse. Le club atteint ainsi les quarts de finale de la Coupe de l’UEFA en 1999, battu par Bologne (0-3, 2-0).

Depuis 1991, Lyon a joué 61 matches européens avec quelques nouveaux exploits comme l’élimination de la Lazio Rome au 2e tour de la Coupe de l’UEFA (2-1, 2-0) en 1995.

Deux ans plus tard, au même stade de l’épreuve, Lyon, avec Alain Caveglia et Ludovic Giuly, s’impose à San Siro contre l’Inter (2-1). L’OL s’incline 1-3 lors du match retour, mais reste à ce jour le seul club français à avoir gagné à Milan.

Il y a deux mois, les Lyonnais se sont de nouveau imposés à Milan contre l’Inter (2-1) en Ligue des champions, épreuve qu’ils ont découverte en 2000, manquant de peu la qualification pour les quarts de finale en 2001.

Champion de France en 2002, l’Olympique lyonnais a disputé cet automne pour la troisième fois consécutive la C1, tout en intégrant dernièrement le G-14, groupe de pression mené par les grands clubs européens.

Désormais, l’ambition de Jean-Michel Aulas est de voir l’OL gagner une coupe d’Europe.

Tout l’article est sur Yahoo.fr

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign