à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Esprit > Histoire des Lyonnais
 

Les rois à la Cour de Lyon (1494-1551)
 

La Cour du roi à Lyon... tel est le thème de "Quand la Cour de France vivait à Lyon", un livre qui fait le point sur les liens entre Lyon et le pouvoir royal sous la Renaissance. Ville stratégique, Lyon sait tirer le meilleur de l’arrivée des rois. Au travers des personnages tour à tour hauts en couleurs, dans l’ombre, influent ou homme de la rue, l’ouvrage est ponctué d’anecdotes historiques, de grandes dates et de la vie des monarques et des Lyonnais de la Renaissance.


Le 6 mars 1494 Charles VIII entre à Lyon. Le royaume français est en guerre pour la conquête des villes italiennes. A ce moment le roi voit dans Lyon une position stratégique pour les campagnes... et bien entendu un moyen de financer le train de vie de la Cour et de ses conquêtes.

Au cours du XV° siècle, sous la pression des marchands et des personnages publics de la ville, Lyon acquiert, perd puis reconquiert progressivement ses quatre foires annuelles. La concurrence est alors féroce avec Genève. Progressivement le sérieux des marchands et des officiers ayant pour rôle de réglementer et de suivre la régularité des opérations permet à la ville d’accroître sa place qui devient très prisée des Italiens (Lucquois, Génois, Florentins et Milanais pour les principaux) et Allemands.

La ville verra fleurir des métiers dont certains créés pour l’occasion comme les « chargeurs jurés » dont la mission consiste lutter contre l’érosion du marché (subtile expression pour désigner la perte de poids des marchandises entre le moment de l’acquisition et du chargement !) les peseurs pour le contrôle des poids et mesures et autres garbeleurs (pour éviter les emballages hypertrophiés sur les produits d’épicerie).

Du négoce pur, la ville va se spécialiser pour nourrir les foires notamment dans la draperie. La mutation et les clefs pour comprendre le dynamisme économique de la ville et la transformation des activités qui anime la ville jusqu’à nos jours.

Dans ses négociations avec le Roi, la ville obtient progressivement des privilèges, comme la suppression du « droit d’aubaine » qui donne au Roi la propriété de tous les biens des résidents étrangers en France. Sa suppression permet le maintien des riches marchands italiens sur le sol lyonnais. Les Lyonnais usent de la diplomatie, de l’art de recevoir et de négociation pour le maintien des privilèges. François I a le droit à un accueil enthousiaste.

Voilà donc un livre écrit par Louis Bourgeois sur une ville devenant le lieu privilégié des rois français - Quand la Cour de France vivait à Lyon, (1494-1551) - aux désormais bien connues Editions des Traboules.

Le lecteur trouvera aussi des épisodes de vie de Rabelais entre 1532 et 1534, brillant par ses absences, de l’« écuyer Sala » et de son jardin secret de l’Antiquaille, de la richissime famille Gadagne, les ordres religieux et leur influence, des périodes de crise et de famine et leur gestion par la ville, l’imprimerie, la banque, la fondation du Collège de la Trinité, le rôle éminent des Italiens dans l’essor de la ville, l’inauguration de la route postale de Lyon à Marseille, l’importance des lettrés réunis autour de Louise Labé, la première grande grève de l’histoire, la mise en place d’une manufacture de soie à Lyon après moult remous et tergiversations, des interventions architecturales de Philibert de l’Orme à Lyon et en Île de France...

La lecture du livre permet de découvrir la vie quotidienne ou pittoresque de la ville comme la « blancque » - un jeu de loterie pour gagner des lots exposés dans les foires ; le joueur enfonce une aiguille dans un livre blanc munie de quelques feuillets noirs (les lots à gagner).

On retrouvera également la gastronomie, les fêtes (sous l’impulsion des familles italiennes), la présence d’Erasme, les négociations avec le roi et la vie des personnalités lyonnaises, les accueils des rois et le dessous des apparences...

Dans ce livre se retrouve en filigrane quelques traits de caractères lyonnais, une géographie (Saint Nizier, la Grenette et la rue Mercière) encore vivace dans les noms de rue de la ville (notamment dans la presqu’île et le Vieux Lyon), des métiers, des vicissitudes de la vie... bref un panorama de Lyon au début du XVI° siècle.

Quelques date royales :

6 mars 1494 : entrée de Charles VII.

17 juillet 1507 : Louis XII fait son entrée

12 juillet 1515 : François I reçoit les honneurs de la ville

1533 : Mort du dauphin François

1548 : Entrée de Henry II


La fiche du livre

- Titre : Quand la cour de France vivait à Lyon : 1494-1551
- Auteur : Louis Bourgeois.
- Editions : Éd. des Traboules, 2004 (01-Péronnas : Impr. SEPEC).
- 314 p.
- Couv. ill. en coul. 24 cm.

- Bibliogr. p. 307-309.
- DLE-20041109-51370.
- 944.582 3028 (21)
- ISBN 2-911491-73-4 (br.)
- Prix : 19,90 €.


© Parigones - clabdesign