à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais > Olympique Lyonnais - Matchs
 

L’arbitre élimine Lyon
 

Par des décisions "surprenantes", le danois Nielsen a permis à l’équipe néerlandaise du PSV Eindhoven de ravir une historique place en demi-finale de la Ligue des Champions à de l’Olympique Lyonnais. La vidéo est plus que vitale pour la survie du football de haut niveau face à tant d’incohérences arbitrales.


L’équipe néerlandaise du PSV Eindhoven a arraché, aux dépens de la formation française de Lyon, sa qualification pour les demi-finales de la Ligue des champions au terme d’un match dont le suspense n’a pris fin que lors de la séance des tirs au but, mercredi à Eindhoven.

Alors que les deux équipes étaient à égalité (1-1 comme à l’aller) au terme de la prolongation, la PSV a émergé 4 tirs au but à 2 grâce à un dernier tir du Brésilien Robert.

Comme l’an passé lorsqu’ils avaient été éliminés par le FC Porto, futur vainqueur de la compétition, les Lyonnais échouent au stade des quarts de finale, laissant au PSV l’honneur de défier le Milan AC au prochain tour.

Dès la première minute, Grégory Coupet était sollicité : le gardien lyonnais intervenait solidement devant Park. Mais si le PSV semblait vouloir imposer sa marque en début de partie, c’est l’OL qui concrétisait sa première occasion. Sylvain Wiltord profitait d’un mauvais dégagement de Bouma, très fébrile dans l’axe du but, pour s’avancer vers Gomes et tromper ce dernier d’un tir à ras de terre sur le côté gauche du but néerlandais (0-1, 10e).

Durant quelques minutes, le jeu du PSV devenait moins compact, Lyon bénéficiait d’espaces et Wiltord, encore lui, débordait la défense néerlandaise à deux reprises, sans conséquence au tableau d’affichage (15e et 16e).

L’arrière-garde lyonnaise était elle aussi chahutée mais ni un tir de Mark Van Bommel (18e), ni des têtes de Phillip Cocu (22e) et Dennis Oiijer (35) ne parvenaient à inquiéter Coupet.

La bataille faisait rage dans l’entrejeu où le PSV haussait le ton physiquement. L’OL donnait l’impression de souffrir en fin de première période mais Park (37) et Vennegoor (39) manquaient de précision dans leurs tentatives.

L’axe central des champions de France tenaient le choc. Les joueurs de couloirs, par contre, étaient souvent mis en difficultés. A droite, Anthony Réveillère passait une soirée difficile face aux Sud-Coréens Park et Lee.

L’arbitre qui avait infligé un carton jaune imaginaire à Abidal au regard des fautes commises par le néerlandais Van Bommel, se permettait de siffler la mi-temps alors que Malouda était dans la surface de réparation du PSV et s’apprétait à centrer. Du jamais vu.

A la 50e minute, un centre de Van Bommel cherchait la tête de Vennegoor sur un coup franc jouait par le PSV alors que l’arbitre n’avait pas sifflé. Le défenseur lyonnais Eric Abidal repoussait le ballon dans l’axe. Laissé seul, le Brésilien Alex n’en demandait pas temps et trompait Coupet d’une frappe aussi lourde que précise (1-1).

Lyon ne baissait pas la garde. A la 71e minute, une frappe du Brésilien Cris était sauvée à même la ligne par Wilfred Bouma. Le même Cris obtenait une nouvelle occasion une minute plus tard mais sa tentative frôlait le cadre néerlandais. En face, Beasley (74) et Farfan (85) étaient bien près de tromper Coupet mais ne pouvait éviter la prolongation.

Chaque équipe obtenait les occasions pour s’imposer. Notamment quand Nilmar, entré en jeu en remplacement de Wiltord, était fauché dans la surface de réparation par Gomes. Sur tous les terrains du monde le penalty (100) aurait été sifflé mais M. Nielsen ne l’accordait pas à la grande stupéfaction des lyonnais et de tout le stade.

Les néerlandais avait aussi une occasion par Cocu qui manquait sa reprise dans les six mètres lyonnais (107) et Van Bommel son coup franc aux seize mètres (109).

Forcément cruelle pour le vaincu, la décision tombait aux tirs au but. Essien et Abidal manquaient leur tirs côté lyonnais, au contraire de Robert qui faisait la décision.


La fiche du match

A Eindhoven (stade Philips) : PSV Eindhoven (PBS) et Lyon (FRA) 1-1 (mi-temps : 0-1/ fin du temps réglementaire : 1-1) PSV qualifié 4 tirs aux buts à 2 (match aller : 1-1)
- Temps : frais et pluvieux
- Terrain : bon
- Arbitre : M. Nielsen (DAN)
- Spectateurs : 35.000 environ

Buts :
- PSV Eindhoven : Alex (50)
- Lyon : Wiltord (10)

Tirs aux buts :
- PSV Eindhoven : Van Bommel (réussi), Ooijer (r), Bouma (r), Beasley (manqué), Robert (r)
- Lyon : Juninho (r), Essien (m), Ben Arfa (r), Abidal (m)

Avertissements :
- PSV Eindhoven : Vennegoor of Hesselink (29)
- Lyon : Abidal (12), Diarra (22)

Les équipes :
- Lyon : Coupet - Réveillère, Cris, Caçapa (cap.), Abidal - Govou (Ben Arfa, 88), Essien, Diarra, Juninho, Malouda - Wiltord (Nilmar, 96)
- PSV Eindhoven : Gomes - Ooijer, Alex, Bouma, Lee - Vogel, Van Bommel (cap.), Cocu - Farfan (Robert, 85), Vennegoor of Hesselink (Beasley, 57), Park

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign