à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Esprit > Littérature
 

Le ciel aide Sylvie Testud
 

Sylvie Testud est Lyonnaise, elle est comédienne, elle est aussi auteure. Avec son second livre, Le Ciel t’aidera, elle vient confirmer son autre talent, celui d’une écriture personnelle et que les internautes amateurs saluent dans leur ensemble. Un parcours décidement de plus en plus riche pour la Croix-Roussienne.


Quatrième de couverture

« T’as peur, t’as peur de tout, sauf du ridicule », m’a dit mon copain qui est d’une mauvaise foi sidérante !
« Il n’y a aucun danger dans cette maison, à part toi ! », il a rajouté.
Mon copain dit que je suis une trouillarde, et ça m’énerve ! Si le courage peut se mesurer à la peur à surmonter, alors je me proclame la fille la plus courageuse du monde.
Je ne suis quand même pas la seule fille qui balise à l’idée de dormir seule ?
Je ne suis pas la seule fille à dire que se garer dans un parking non surveillé, la nuit, ça fout les jetons ?
C’est pas moi qui invente les cambriolages ? les dingues qui vous guettent au coin de la rue ? les monstres pervers pires que des loups ? C’est pas moi qui invente les tempêtes de neige et les maladies fulgurantes ?
« Alors ? ça peut arriver ou pas ? », j’ai demandé à mon copain, un jour.
« Le pire n’est jamais sûr, la peur n’évite pas le danger », il m’a répondu.
ça m’a encore plus énervée.

Flippée, Sylvie Testud ? Le Ciel t’aidera est l’histoire de sa vie quand elle ne joue pas un rôle sur un plateau, c’est l’histoire d’une fille trop imaginative qui rêve de mourir centenaire et dans son lit.

Alors elle se bat comme un diable : elle planque des couteaux sous ses matelas, elle se balade avec un ravissant pistolet de dame, elle s’entraîne au sabre sur ses plantes vertes. C’est vrai qu’elle est flippée, mais il y a quand même des trucs bizarres... Son copain, lui, trouve que tout est normal, à part elle.

Sylvie Testud est comédienne. En 2001, elle a obtenu le César du meilleur espoir féminin pour Les Blessures assassines, et, en 2004, le César de la meilleure actrice pour Stupeur et tremblements. Son premier roman, Il n’y a pas beaucoup d’étoiles ce soir, est paru chez Pauvert en 2003.


Les critiques des amateurs internautes

- wwww.lespoemes.com

Envoyé : 31/7/2005 19:36 par Tulipe à la rime d’opaline

C’est un mélange d’humour et d’émotions. J’adore ce livre parce que Sylvie Testud (actrice) à des peurs d’enfants, est irresponsable alors qu’elle va devoir gérer l’arrivée d’un bébé.

Cacher des couteaux entre les matelas, ne pas aller dans les parkings, se méfier des drogués skouattant les toits, se méfier de tout :tel est son quotidien... Son copain a l’estomac bien accroché et lui achète une arme pour arrêter sa paranoïa sauf que son arme c’est... un sifflet...

Et lorsqu’elle apprend la grande nouvelle, elle se remet en question. Je pense que ça représente bien la femme enfant qui doit murir ! Je vous conseille vraiment de lire ce livre, il est génial, vraiment !!

PS : désolé pour tous les "vraiment"...

- www.critiqueslibres.com

critiqué par Flyingcow, le 21 avril 2005 (Paris - 30 ans)

La note : Sylvie est frapadingue !

Hmm un ami m’a envoyé ce second livre de Sylvie Testud par la poste. J’étais en train de lire un autre bouquin, mais je n’ai pas pu m’empêcher de commencer celui ci directement tellement le premier m’avait fait rire.

Je me suis callée 2 coussins dans le dos, la couette jusqu’au nez et j’ai commencé ma lecture, dès la première page le sourire arrivait, après quelques pages c’était les éclats de rire, et a la fin du livre j’avais mal au bide tellement j’avais rigoler, j’en ai même pleuré.

Non seulement elle est flipée, mais en plus elle a l’art de nous décrire ses délires avec la vision d’une petite fille.

Hurler comme une dingue sur une piste de ski, en pleine tempète qu’elle va donner des coups de batons si jamais on lui touche son nez gelé, laisser un mot devant la porte de sa chambre aux éventuels cambrioleurs avec “prenez ce que vous voulez, mais laissez moi dormir", oublier qu’elle a laissé des couteau un peu partout sous le lit dans lequel sa grand-mère dort pendant son séjour... c’est une partie des délires de Sylvie, et j’espère qu’elle nous en fera partager d’autres.

Un livre plein d’humour pour passer un bon moment.

- biblioblog.free.fr

Par Laurence, vendredi 17 juin 2005 à 22:45

C’est donc la mode des mannequins-chanteuses, des chanteuses-comédiennes, et des comédiennes-écrivains. Sylvie Testud fait partie de la troisième catégorie. Cette actrice de la nouvelle génération, qui a obtenu l’année dernière le césar de la meilleur actrice pour “Stupeur et Tremblements”, vient de publier chez Fayard son second roman.

Il s’agit ici d’un récit purement autobiographique. Au fil des pages, elle va nous raconter les quelques semaines de vie qui ont précédé l’annonce de sa grossesse. Mais quelques semaines de la vie de Sylvie Testud ne sont pas de tout repos. Parce qu’elle est actrice, me direz-vous ? Que nenni ! Parce que c’est une angoissée chronique. Sylvie Testud a peur de tout.

L’analyse complète est ici

- forum.aufeminin.com

Envoyé par sharra le 4 mai à 10:33

Elle raconte sa vie, ses angoisses. c’est tres drole, assise sur un banc du supermarché je rigolais toute seule en lisant son livre !

Enfin à lire surtout pour celles qui sont comme elle et moi de grandes trouillardes mais pour les autres aussi.

- Non identifiée

Si l’on peut juger le courage à l’intensité de la trouille à surmonter, alors je m’autoproclame la fille la plus courageuse du monde. Je suis la fille la plus flippée que je connaisse. Je suis flippée donc j’ai du courage.

"T’as peur, t’as peur de tout, sauf du ridicule" m’a dit mon copain. Je n’aime pas qu’on puisse émettre un jugement sur ma trouille, mon angoisse, ma paranoïa.

Qu’on appelle ça comme on voudra. Je dois vivre avec cette peur, une fois la crise passée, je ne veux plus en discuter.

"Le Ciel t’aidera" est l’histoire de sa vie quand elle ne joue plus, quand ses amis ont déserté son appartement après un dîner, quand son copain est à l’autre bout du monde et qu’elle doit dormir seule, quand un agent borné l’envoie se garer au parking des Halles en pleine nuit.

C’est l’histoire d’une fille imaginative, drôle et pleine de ressources, qui rêve de mourir centenaire et dans son lit. Alors elle se bat comme un beau diable : elle planque des couteaux sous ses matelas, elle se balade avec un ravissant pistolet de dame, elle s’entraîne au sabre sur ses plantes vertes...

Jusqu’au jour où elle attend un enfant : avant elle avait peur de tout, maintenant elle a peur pour lui !


Les critiques des "pros"

- EVENE

On peut être célèbre, bénéficier d’une reconnaissance artistique et littéraire, être convoitée par les plus grands réalisateurs français... et avoir peur, tout le temps peur. Sylvie Testud nous le prouve bien dans son nouveau roman, "Le ciel t’aidera".

L’auteure livre un récit de son angoisse au quotidien, de sa crainte de l’autre - et d’elle-même - en toutes circonstances, de ses petits riens pour certains qui sont pour elle des sources d’effroi permanent : garer sa voiture dans un parking la nuit, dormir seule, suivre l’actualité criminelle...

Et c’est avec beaucoup d’humour et d’autodérision que la comédienne nous décrit ses malheurs. Le livre fait sourire, certes, mais nous renvoie également à nos propres travers, nous invite à une réflexion sur notre société, dans laquelle nous craignons finalement toujours quelque chose - le vol, le viol, les meurtres, ou tout bonnement l’échec -, et sur la condition d’actrice, pas si glorieuse qu’il n’y paraît.

L’inquiétude de l’auteure-narratrice est la nôtre, elle se fait le miroir de nos soucis, l’écho de nos tourments. On en retient une Sylvie Testud humaine et "normale", malgré toute sa bizarrerie déployée. Digne d’une bonne comédie, ce deuxième roman est rythmé par une écriture incisive et mordante, simple et enjouée, et se lit d’une traite, tout simplement. Faustine Amoré

- LE PROGRES (Extraits)

Après le drolatique "Il n’y a pas beaucoup d’étoiles ce soir", la comédienne passe avec brio, humour, intelligence, pertinence et légèreté le cap redoutable du second livre. "Le ciel t’aidera" est un intelligent et constant plaisir de lecture, au style singulier, faussement détaché, réellement subtil.

Sylvie Testud parle d’elle, non pas de son métier (ce que font les « vraies » autobiographies), mais de sa vie personnelle qui se trouve être aussi celle d’une comédienne, virevoltant au gré de ses angoisses et de ses phobies.

Rien de tragique, rien d’irréversible, mais les mille et un désagréments d’une existence hantée par les peurs en tous genres : les inconnus qui sonnent à l’appartement, les descentes à ski dans le brouillard, le manque de croquettes pour le chien, etc. Tout est décrit avec verve, alacrité, sans auto-compassion. François Cohendy


La fiche du livre

- Auteur : Sylvie Testud
- Editeur : Editions Fayard
- Collection : Littérature Française
- Nombre de pages : 180 pages
- Format : 14 cm x 22 cm
- Date de Parution : 13/04/2005
- Présentation : Broché
- ISBN : 221362304X
- EAN : 9782213623047

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign