à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

Merci à l’Olympique Lyonnais
 

Mardi soir dans un stade Giuseppe Meazza plein comme un oeuf comptant près de 10.000 fervents supporters lyonnais, l’Olympique Lyonnais a du quitter la compétition européenne mais demeure la seule équipe française parmi les 8 meilleures du continent depuis 3 ans. Un GRAND MERCI AU CLUB pour cette position et ce parcours.


"Merci l’OL pour cette belle campagne malgré l’élimination et malgré cette premiere défaite à l’exterieur après 29 matchs !

Rome ne s’est pas faite en un jour, Milan non plus.

Avec 4 titres de champions nous sommes encore tout jeune : La JUVE s’est faite éliminer au même tour et ils ont 28 titres de champions d’Italie (les autres petits français qui se prennent encore pour des grands en sont bien loin).

L’OL reviendra l’année prochaine et ils gagneront car le club est dans le vrai de la construction d’un grand club pour les dizaines d’années à venir.

L’Olympique Lyonnais est la meilleure équipe française depuis cinq ans avec autant de titres de champions de France et parmi les huit meilleurs équipes de football européenne depuis trois ans. Aucun club français ne peut en dire autant alors les honneurs européens arriveront un jour ou l’autre.

Merci au club. Merci aux joueurs. Merci aux supporters qui ont fait frémir San Siro pendant 90 minutes. Merci à Jean-Michel Aulas qui crée un grand club à Lyon, une ville qui attendait cela depuis 50 ans.

Le club est fidel à l’esprit des Canuts : travailleurs, guerriers, prenant notre destin en main et allant dans le sens de l’Histoire.

Et en reprenant les paroles d’une chanson du siècle dernier :
DE GERLAND JUSQU’A FOURVIERE
BRILLERA LA VILLE LUMIERE.
PENDANT CENT ANS, QU’ON CHANTE ENCORE
AVANT, AVANT, LYON LE MELHIOR.

Tous les lyonnais peuvent être fiers de leur équipe".

Jérôme MARONI, au nom de toute l’Association des Lyonnais de Paris.


Résumé du match

A la 25e minute, Lyon perd le ballon au milieu du terrain et Clarence Seedorf file seul côté gauche et centre parfaitement pour Inzaghi, dont la tête croisée du point de penalty ne laisse aucune chance à Grégory Coupet.

A la 31e minute, une sortie hasardeuse du Brésilien permet à Mahamadou Diarra de faire admirer sa détente et de propulser, de la tête, le ballon au fond des filets.

Huit minutes plus tard, alors que Milan semblait reprendre le contrôle des opérations, Dida détourne d’une claquette un centre manqué de Juninho devenu tir cadré puis, dans la foulée, Fred frappe de la tête l’extérieur du poteau.

Il restait une mi-temps à tenir et les joueurs du Milan revenaient sur le terrain animés des pires intentions, imposant d’entrée à leurs visiteurs un redoutable pressing.

A la 75e minute, Sylvain Wiltord, sauve son camp de la tête après un corner milanais.

Les Italiens revenaient immédiatement à la charge, conscients que le temps leur était désormais compté.

La défense lyonnaise et un Grégory Coupet une nouvelle fois impeccable tenaient bon avant de céder alors que l’exploit était en vue.

Mais Inzaghi à deux minutes de la fin pousse dans les buts un ballon renvoyé deux fois par le poteau pour donner l’avantage aux Milanais qui corse l’affaire dans les arrets de jeu sur un contre alors que Lyon jetait toutes ses forces sur le but de Dida pour obtenir un second but qualificateur.

JéM
www.parigones.net
© Parigones - clabdesign