à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais > Olympique Lyonnais - Matchs
 

Lyon passera l’hiver au chaud
 

Moins dominateur que les années précédentes, l’Olympique Lyonnais passera l’hiver avec trois points d’avance sur son concurrent le plus persistant, Bordeaux. C’est un victoire à Caen lors de la 19eme journée qui a permis de maintenir cet écart en tête de la Ligue 1. Mais que faut-il en penser sur la santé du club ?


Après quatre matches sans victoire, l’Olympique Lyonnais s’est imposé pour la première fois depuis 1995 au stade d’Ornano face à Caen (0-1) grâce à la dixième réalisation de Karim Benzema. Les Gones sont champions d’automne mais la difficulté a encore été de mise et la manière n’a pas convaincu.

Dans l’antre de sa bête noire, l’OL a mis fin à son cauchemar. A première vue, sa victoire sur un score minimal face à la onzième équipe de Ligue 1 n’a rien d’un exploit. Mais elle a l’immense mérite de rassurer et d’offrir aux Gones un titre honorifique de champion d’automne qui pouvait lui échapper.

Le dixième but de Benzema

Malmenés dans les grandes largeurs, les Lyonnais ont réagi en un éclair de génie. Profitant d’une ouverture lumineuse de Juninho suivie d’une résistance forcenée de Delgado face à trois Normands, Benzema marque son dixième but de la saison d’un missile sous la barre (0-1, 43e).

Le tournant du match. Dès lors, le septuple champion de France retrouve de sa superbe et de son assurance. Sans un sauvetage de Planté devant Benzema (51e) puis Juninho (59e), l’OL aurait pris le large et fructifié sa domination retrouvée au milieu. Mais l’entrée de Toudic (71e) modifie encore ses plans.

Même face à une formation privée de cinq joueurs clé, Lyon a de nouveau peiné. A l’évidence, les hommes de Claude Puel ne sont pas mécontents de voir arriver la trêve. Sans doute la seule capable de les faire repartir durablement du bon pied.

La mission a été accomplie selon les propos de Puel, l’entraineur lyonnais même si c’est un peu dans la difficulté."Être champion d’automne ? Ca ne veut rien dire" a t-il conclu.

Le bilan est plus maigre que par le passé mais la première partie de saison n’a pas épargné les lyonnais. Des blessures à répétition ont amputé durablement l’effectif de l’OL. La liste est impressionnante des joueurs ayant manqué au moins un match :

- Cris
- Bodmer
- Ederson
- Juninho
- Grosso
- Govou
- Mensah
- Pjanic
- Réveillère
- Keita
- Santos

dont certains sont encore éloigné des terrains : Clerc jusqu’en février et Réveillière jusqu’à la fin de la saison. Grosso, Bodmer, Pjanic et Santos ne venant que de reprendre l’entrainement.

L’effectif sera donc quasiment tous au rendez-vous en janvier avec sans doute un ou deux renforts du mercato comme l’a promis Jean-Michel Aulas dont il se dit qu’il a débloqué 20 Millions d’euros pour ces emplettes hivernales.

On peut penser qu’avec un physique reposé, un challenge colossale (rencontrer l’ogre Barcelonais en huitième de finale de Ligue des Champions) et une concurrence rapprochée Lyon sera fidèle à ses habitudes : être là quand la pression monte.

Master OL
© Parigones - clabdesign