à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

Les Gones font taire les critiques
 

Comme d’habitude les critiques se muent en poncifs laudateurs d’une défaite à une victoire. Mais les joueurs et le staff lyonnais restent "zen" face à ce brusque changement climatique.


« Les mots prennent souvent un peu trop d’ampleur au soir d’une défaite. Nous l’avons une nouvelle fois constaté à nos dépens après le match contre Libourne et je ne veux pas m’engager dans cette voie des superlatifs abusifs après notre victoire contre Marseille. Nous devons rester prudents et continuer notre chemin sans nous occuper de ce qui se dit ou s’écrit. » Visiblement, Jean-Michel Aulas n’a pas encore digéré l’avalanche de critiques qui s’est abattue sur son équipe la semaine dernière. Il est des qualificatifs que le président de l’OL n’accepte pas. Ridicules, indignes, honteux : il saura sans doute s’en souvenir le moment venu. Mais pour l’instant, il se contente de savourer le plaisir d’une victoire acquise de haute lutte.

« Marseille possède vraiment une belle équipe, confirme Eric Carrière. Ils sont très athlétiques derrière et comme Frank Lebœuf a une parfaite lecture des choses, ils ressortent très vite et très proprement. C’est incontestablement une formation très difficile à manœuvrer. » Le commentaire, laudateur mais parfaitement mérité au vu du match puisque Lyon ne s’est pas procuré autant d’occasions que d’ordinaire, a surtout pour effet de rehausser la performance des champions de France. En quête de certitudes et de confiance, ces derniers ont sans doute fait un pas essentiel. « Je ne sais pas s’il s’agit d’un tournant décisif dans ce championnat mais nous avons au moins démontré qu’il faudrait encore compter sur nous pour l’attribution du titre en fin de saison, analyse Sidney Govou. Maintenant, nous ne devons pas nous emballer. Dans ces moments-là, le plus important est de confirmer. Nous allons donc continuer à travailler pour enchaîner les bons résultats. »

Apparemment relancés et rassurés, les joueurs de Paul le Guen ont semble-t-il déjà les esprits tournés vers le rendez-vous de Bastia. Ils n’ignorent pas, néanmoins, que le public est versatile et les commentateurs réactifs. Une contre performance sur l’Ile de Beauté suffirait pour détruire le capital confiance que ce succès contre Marseille est venu gonfler. « J’ai le sentiment que les observateurs en attendent trop de nous, estime Govou. On ne nous pardonne rien. » Tandis qu’Eric Carrière ajoute : « C’est vrai, nous devons enchaîner pour nous installer confortablement en tête. Mais je n’ai pas l’impression que nous ayons été si irréguliers que cela depuis le début du championnat. D’ailleurs, si c’était le cas, nous n’aurions pas été leaders vendredi soir. »

PAUL LE GUEN

"On a gagné après un bon match d’ensemble même si on a eu quelques difficultés à rentrer dans la match. Progressivement, c’est venu et progressivement on a réussi à se créer des occasions sur le but de Marseille.

On a été plus conquérant et plus déterminé. L’équipe était différente et plus consistante de celle à Libourne puisque l’on a récupéré Dhorasoo, Juninho, et on peut même dire Diarra, Luyindula et Govou puisqu’ils ont repris la compétition là-bas.

Défensivement, on a concédé un minimum d’occasions, un minimum de situations dangereuses et ça c’est très encourageant pour la suite.

Maintenant, il faut rester très prudents et se dire que ça va être dur, ça va être accroché et il va falloir de grosses capacités morales pour y arriver."

ERIC CARRIERE

- Comment êtes-vous ce matin au lendemain de cette victoire aux dépens de Marseille ?
- C’est vrai qu’un sentiment de soulagement nous parcourt ce matin, car quand on a des périodes difficiles, cela fait très très plaisir de gagner des matchs comme celui de Marseille. On retrouve le sourire. Dans les vestiaires, c’était un peu plus sympa qu’après Libourne ! Cela n’a pas été simple tout le match, notamment au début de celui-ci. Mais ensuite, on a réussi à mieux maîtriser. On a fait une très bonne heure après ce 1er quart d’heure. Et finalement, contre une équipe comme celle de Marseille, je crois que c’est une très belle performance.

- On a senti beaucoup d’envie et de détermination chez les Lyonnais ?
- Oui, après ce match face à Libourne, on sait que tout le monde a été touché au club, nous, les supporters. On a senti tout le monde très déçu et je peux vous dire qu’on avait envie de réagir. Marseille est arrivé au bon moment, sur un terrain jouable et je crois que cela a donné un bon match dans l’ensemble.

- Comment vous avez vécu les dernières secondes du match...
- Le temps s’écoulait doucement, je peux vous l’assurer du banc ! Il y avait Robert Duverne qui avait un chrono et je lui demandait combien il restait toutes les 3 secondes ! Cela passait plus vite à Libourne ! Et du banc, on a en plus le temps de beaucoup réfléchir.

- Il faut désormais enchaîner ?
- Au niveau du jeu, on est régulier depuis le début de la saison. Quand on a perdu, on n’a jamais pris de carton, on a toujours à peu près maîtrisé le jeu. Mais au niveau des performances, il faut être régulier. C’est ce qui nous manque maintenant et on va courir après cela.

- Hier, c’était donc un match pour relancer la machine ?
- C’est un match qui amène beaucoup de confiance. C’est indéniable. Cela fait du bien. On va aller à Bastia avec un gros moral. Mais il faut aussi se dire que ce n’est pas parce qu’on a gagné face à Marseille, qu’on est les champions. C’était important de prendre les trois points. C’est fait.

VIKASH DHORASOO

"On a senti une grosse pression au début du match, les joueurs Marseillais ont mieux abordé l’entame du match. On a su réagir vite pour ensuite se libérer en nous créant les meilleurs occasions du match. Cette victoire est donc bien méritée. Il y a eu un léger déclic lors de la sortie de Meïté qui a légèrement déstabilisée leur défense qui était bien en place. Avant cela on a tout de même eu la réaction de monter un peu plus dans leur camp pour ensuite développer notre jeu afin d’avancer et de nous créer plus d’occasions.

Cela fait du bien de gagner à domicile, de se faire plaisir et surtout de faire plaisir à notre public. On le leur doit bien. On ne refait pas les matchs perdus, je ne veut plus revenir sur nos éliminations. On fera le bilan en fin de saison, aujourd’hui on est écarté de trois compétitions mais le groupe se rattrapera sur le championnat et sur la Coupe de la Ligue."

Tout le reste sur F365 et olympiquelyonnais.com

Master OL
© Parigones - clabdesign