à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

L’OL a t-il les moyens de ses ambitions ?
 

Encore une fois dans l’incapacité de confirmer un bon succès à Gerland avec un résultat probant à l’extérieur, l’OL est revenu de Bastia avec une défaite sans vraiment combattre. Ou est donc passée la sérénité du début de l’année ? On peut se demander si les Lyonnais auront la force de conserver un titre qui semble s’éloigner journée après journée.


La défaite de mercredi à Furiani en dit long sur l’inconstance dont sont victimes les joueurs de Paul Le Guen et qui semble devenir la marque de fabrique de l’équipe toute entière. Cette tendance laisse les joueurs amers et même si tous ne l’avouent pas certains semblent enclins à une certaine forme de découragement.

Pour Eric Carrière : « Nous sommes déçus mais pas découragés. Maintenant, il ne faut pas dramatiser. Le championnat est encore long et personne ne s’est encore dégagé. À nous de réagir rapidement puisque nous sommes toujours en course pour le titre. »

Grégory Coupet s’en tient à reformuler ce qu’il exprime depuis un moment et finalement avec un brin de lassitude : « Il faut démontrer plus d’agressivité dans le combat ». Mais personne au sein de l’effectif ne semblent être en état de le faire aujourd’hui.

A l’instare de Patrick Muller qui avour même avec une pointe de fatalismen que la « défaite enregistrée à Bastia est logique. La belle organisation dont nous avions fait preuve en première mi-temps s’est évaporée après le repos. Et comme dans le même temps nous ne nous sommes pas procurés de réelle occasion de but, l’issue pouvait difficilement être différente. »

Eric Carrière, n’a pas encore retrouvé tous ses moyens depuis sa blessure au genou du match contre Sedans, s’en remet à une règle qui ne se vérifie que si les acteurs en sont de réels acteurs et non des spectateurs : « L’année dernière, nous avions connu exactement les mêmes difficultés à cette période de l’année. Puis nous avions trouvé notre rythme de croisière en fin de championnat et nous avions fini par passer devant Lens. Pourquoi cela ne se reproduirait-il pas cette saison ? Personnellement, en tout cas, j’y crois. »

Master OL
© Parigones - clabdesign