à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

L1 : l’OL prend un bon point à Lens
 

L’Olympique lyonnais a joué un bon match hier soir mercredi à Lens et reste plus que jamais en course pour le titre à 2 points de l’OM qui a joué 2 matchs de plus que l’OL à domicile. L’OL et le Racing ont fait match nul (2-2) lors de la 24e journée de Ligue 1 de football.


Les Lensois entraient dans le match en pressant haut leurs Lyonnais, sans parfaire le dernier geste. Moreira perdait un duel face à Coupet (9). Blanchard ne cadrait pas un ballon remis par un Sibierski (12).

Après une faute imaginaire de Coupet sorti au devant de Coridon, Sibierski toujours, très en vue, transformait le penalty (1-0, 19e). L’arbitre, Stéphane Moulin, devait être masqué ou trop loin de l’action pour ne pas voir que Coupet enlève le ballon avant même que Coridon ne bute dans son torse au sol.

La réaction de l’OL était immédiate. C’était d’abord une frappe des 20 mètres de Govou, captée en deux temps par Itandje (25). Dhorasoo chipait ensuite un ballon imprudemment contrôlé par Jabi dans la surface, et égalisait (1-1, 27e).

Les Lensois reprenaient ensuite une légère domination sur le jeu, et profitaient des débordements de Lachor, le très offensif latéral gauche d’une défense à cinq. Suite à ses centres, Coupet devait s’employer sur des têtes de Sibierski (32) et Moreira (35), et sur une frappe en reculant de Sibierski (39).

Sur le premier corner lyonnais, Carrière se plaçait à la récupération et plaçait une frappe puissante, contrée par Sibierski, qui prenait Itandje à contre-pied (1-2, 44).

Mais alors que Bollaert bruissait encore de stupeur, Sibierski s’avançait aux 40 mètres juste après le coup d’envoi. Sa puissante frappe lobée atterrissait dans la lucarne opposée d’un Coupet trop avancé, pour une égalisation imprévisible (2-2, 45). Coupet déclarera ensuite : "Sur le deuxième but, je savais que Sibierski allait me lober mais la frappe est bien travaillée et je ne suis pas arrivé à stopper le ballon".

Lens reprenait le jeu sur les mêmes bases offensives, mais la finition n’était pas au rendez-vous sur la tête de Jabi (48), la frappe lointaine de Coridon (53) ou un missile de Lachor à côté (56).

Si Carrière tentait le même coup que Sibierski avec une feuille morte, celle-ci était trop haute (60). A la conclusion d’un contre, Luyindula était tout près de donner la victoire aux siens, mais l’avant-centre rhodanien buttait sur Itandje (84) pour la vraie balle de match de cette partie qui fut d’un excellent niveau technique et physique.

Master OL
© Parigones - clabdesign