à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

L1 : Monaco écarte logiquement un Lyon bien pâle
 

L’AS Monaco a hier soir au stade Louis II confirmé son état de forme actuel et son rang de leader de la L1. L’équipe monégasque a nettement battu une équipe Lyonnais qui a une nouvelle fois déçue et montré un évident manque de constance dans l’effort et une disparit dans les engagements de chacun des joueurs. L’avenir ne s’annonce pas rose pour les champions de France en titre.


Selon l’AFP, "face à des Lyonnais apathiques, les hommes de Didier Deschamps prenaient rapidement les commandes de la rencontre. Ludovic Giuly obligeait Grégory Coupet à se coucher (3), puis Shabani Nonda reprenait mais ne cadrait pas un centre de Jérôme Rothen (4).

Si le Lyonnais Sidney Govou faisait illusion (10), les Monégasques gardaient leur emprise sur la partie. Nonda, seul aux 6 mètres, volleyait un très bon centre de Patrice Evra mais Coupet sortait efficacement (23). Dans la foulée, l’avant-centre congolais tirait au-dessus. Tour à tour, Lucas Bernardi (24) et Giuly (25) tiraient de loin.

La défense lyonnaise pliait sur l’action suivante. Dado Prso récupérait un ballon dans les pied d’Edmilson, bien peu attentif et très indolent, et ouvrait la marque (30).

La sortie du gardien Flavio Roma (blessé lors de l’échauffement et remplacé par Tony Sylva à la 31e minute) n’ébranlait pas le collectif monégasque. Nonda, servi par Prso, se retrouvait une nouvelle fois seul devant Coupet (39) qui, au prix d’une superbe parade, préservait le score à la pause. Blessé à l’épaule sur cette action, Coupet laissait sa place à Nicolas Puydebois (49).

Monaco s’appliquait à bien défendre pour lancer quelques contres. Sur l’un d’eux, Nonda exploitait un une-deux aérien avec Rafael Marquez et doublait la mise d’une frappe en demi-volée (65).

Monaco enchaînait alors les contre-attaques. Giuly provoquait un coup-franc que Rothen déposait sur la tête de Marquez qui trouvait la transversale (72). Rothen centrait en retrait pour Marcelo Gallardo, tout juste entré en jeu, mais Puydebois s’interposait brillamment (79). "

Le reste des infos est sur Yahoo.fr

Master OL
© Parigones - clabdesign