à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

L1 : Lyon veut renouveller l’histoire
 

Lyon veut tout faire dimanche soir lors de son déplacement à Auxerre pour répéter les bonnes histoires, onze mois après un succès obtenu en Bourgogne qui avait été décisif dans sa quête au titre de champion de France de football.


Le soir du 6 avril 2002, Sidney Govou, en trompant dans le temps additionnel Fabien Cool au stade de l’Abbé Deschamps, avait offert à son club, une victoire (0-1) très précieuse, à trois rencontres du terme d’un championnat finalement historique. Les trois points ramenés de Bourgogne avaient placé l’OL sur la voie royale qui l’amena un mois plus tard à coiffer Lens sur le poteau pour la couronne nationale.

Les Lyonnais veulent croire à une histoire qui bégaye.

"D’ici la fin du championnat, nous avons dix finales à jouer. Et j’estime qu’il faut gagner les cinq matches à domicile qu’il nous reste et trois sur cinq à l’extérieur", estime Mahamadou Diarra.

Paul Le Guen est plus mésuré : "Je ne parle pas de titre. Je parle avant tout de classement, de l’évolution de notre jeu", tempère-t-il. Et si Lyon débutait cette série souhaitée là où en 2001 (0-3) et en 2002 (0-1), ils avaient déjà vaincu.

"C’est à match à six points, prévient Vikash Dhorasoo. C’est un tournant. Si on gagne le match, on pourra espérer pour le titre ; si cela se passe mal, ce sera plus difficile."

Car à l’approche de ce choc, tout permet de penser que le contexte 2003 rappelle celui de 2002 : les deux équipes, Lyon (3e) et Auxerre (7e avec un match en retard) luttent pour une place sur le podium. Tous deux sont aussi légèrement distancées par le duo de tête, Marseille et Monaco : six points pour l’OL, 8 pour l’AJA.

Lyon et Auxerre ne peuvent donc pas se permettre de perdre. Adepte des sprints finaux, les champions de France ont visiblement lancé celui de 2003, après la victoire probante face à Rennes (4-1).

Quatre mois après son dernier succès à l’extérieur (au Havre, 1-2 le 7 novembre), Lyon a soif de vaincre pour interrompre une mauvaise série hors de ses bases : six matches pour deux nuls à Sedan et Lens et quatre défaites à Lille, au PSG, à Bastia et Monaco.

"Nous avons besoin de l’emporter à l’extérieur, confirme Paul Le Guen. D’autant plus sur ce match et dans la perspective aussi, de bonifier notre succès face à Rennes. Il ne faudra surtout pas être passif. Il ne faudra pas subir, car sinon, nous irons droit dans le mur."

Et à Lyon la pression a officiellemment disparue : "Nous sommes trop loin pour le moment pour parler du titre", explique Junio le maître des coups francs. et d’ajouter : "La pression est sur Marseille. Notre objectif, faire match après match, s’installer sur le podium et si à trois journées de la fin, nous allons mieux, nous aurons le titre en ligne de mire."

Toujours sans Anderson mais avec Coupet.

Pour cette rencontre, Lyon sera encore privé de Sonny Anderson. Le buteur brésilien a repris l’entraînement collectif il y a 15 jours après trois semaines à Saint-Raphaël où il a soigné son adducteur droit.

Paul Le Guen récupère pour cette rencontre Mahamadou Diarra qui a purgé son match de suspension face à Rennes, à l’inverse de Jean-Marc Chanelet, qui est sorti du goupe sur choix de l’entraîneur.

Autre bonne nouvelle pour Lyon, Grégory Coupet va retrouver les buts de l’OL. Blessé à l’épaule à la suite d’un choc avec l’attaquant monégasque Shabani Nonda lors de la défaite à Monaco, le deuxième gardien de l’équipe de France avait dû laisser sa place face à Troyes et Rennes.

Master OL
© Parigones - clabdesign