à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

L1 : L’OL en Ligue des Champions
 

L’Olympique Lyonnais par sa victoire hier soir en match décalé de la 36ème journée de L1, a assuré au moins une place en Ligue des Champions (tour préliminaire inclus). Une victoire tactique et importante à 2 échéances du terme en partie due à un but d’extra-terrestre marqué par Magic Sonny Anderson.


On attendait Ronaldinho. C’est finalement Sonny Anderson qui aura illuminé de son talent le sommet de cette 36eme journée. Le capitaine lyonnais a inscrit le douzième but de sa saison. Sans doute le plus important. Pour lui et pour Lyon qui a fait un pas énorme vers le titre de champion de France, dimanche soir. Grâce à cette victoire, l’OL compte maintenant trois points d’avance sur Monaco et cinq sur Marseille. Seul les Monégasques paraissent donc encore en mesure d’empêcher le doublé lyonnais.

Tout n’aura pas été facile pour le champion de France en titre face à un Paris Saint-Germain pourtant en dessous de ces récentes performances contre Bordeaux et Monaco. Les Parisiens, avec un peu plus de réussite, auraient très bien pu ramener le point du match nul. Mais la frappe puissante d’André Luiz s’écrasera sur la transversale de Grégory Coupet (84eme). Tout comme la tête de Gabriel Heinze rasera cette même transversale quelques minutes plus tard (86eme). Le stade Gerland peut respirer. Le banc lyonnais, qui a fini la rencontre debout, aussi.

Ronaldinho manque son rendez-vous

Lyon craignait le PSG, équipe au meilleur pourcentage de réussite contre les équipes de tête cette saison. Concentrés, à la limite de la crispation, les hommes de Paul Le Guen auront mis une vingtaine de minutes pour se libérer. Avec dans le rôle du catalyseur d’émotions, Sonny Anderson. Le Brésilien récupère une balle perdue par les Parisiens et envoie un missile dans la transversale de Jérôme Alonzo (25eme). Premier tir cadré de la rencontre pour l’OL. Réussite maximale. Une réussite de champion, diront certains.

Lyon aura pourtant joué avec le feu. Méfiants d’une réaction d’orgueil du PSG, les défenseurs lyonnais ont attendu un geste de folie de Ronaldinho. Un geste qui ne viendra jamais. Le jeune Brésilien aura manqué son rendez-vous. Paradoxalement, c’est même le PSG qui se libère, une fois son artiste sorti, à l’heure de jeu. Trop tard. Lyon contrôle la rencontre. Tant bien que mal mais avec un cœur et une énergie récompensés par une victoire capitale. L’OL s’envole au classement. Encore deux journées et six points à glaner. Pour peut-être une nouvelle explosion de joie à Gerland.

Dans les coulisses du stade Gerland

- Grégory Coupet a reçu, une heure avant le coup d’envoi de la rencontre, l’Oscar Canal+ récompensant le meilleur gardien de Ligue 1. Le portier international a justifié son titre sur notamment un coup-franc de Déhu.

- Des émissaires de l’Inter Milan avaient fait le déplacement au stade Gerland pour superviser la petite merveille du Paris Saint-Germain, Ronaldinho. Le Brésilien, sorti à l’heure de jeu, n’a pas réalisé une grande partie.

- Paul Le Guen, actuel entraîneur de Lyon, a évolué au Paris Saint-Germain sous les ordres de Luis Fernandez, entraîneur parisien. Les deux hommes n’auraient pas gardé un très bon souvenir de leur collaboration.

Les déclarations AFP

- Sonny Anderson (capitaine de l’OL) : "Ce qui est beau c’est surtout d’avoir gagné. Cela reste toujours le plus important. Nous nous approchons encore un peu plus du titre et nous conservons notre destin entre nos mains. Il reste encore deux matches à disputer dont un à domicile. Il faut tenir et ce n’est pas évident. Il faut continuer à jouer comme nous l’avons fait contre PSG. Sur le but, je reçois une passe, je me suis retourné, j’ai accéléré et j’ai vu encore deux défenseurs. Je n’avais plus que la possibilité de tirer car je ne pouvais pas aller plus loin. J’ai eu la chance que le ballon prenne une bonne trajectoire. Un peu comme le but inscrit à Milan contre l’Inter en Ligue des Champions mais cette fois-ci, face à Paris, c’était du pied droit. Maintenant, nous avons un déplacement difficile à Montpellier qui a besoin de points pour son maintien mais nous nous devons gagner à tout prix pour jouer à domicile comme l’an dernier pour le titre. Avant d’aller à Strasbourg, nous avions dit que nous avions quatre finales à jouer. Nous en avons déjà gagné deux".

- Luis Fernandez (entraîneur du Paris-SG) : "Nous avons joué le jeu. Nous nous sommes comportés en professionnels. Nous sommes dans une compétition et nous devons essayer de la respecter. Nous étions face à une bonne équipe et devions être à la hauteur contre, peut-être un futur champion. Sur la qualité du jeu du PSG en lui-même, il y a eu du déchet mais aussi une très bonne seconde période au cours de laquelle nous avons empêché Lyon de développer son jeu. Je crois que sur l’ensemble le Paris-SG méritait mieux qu’une défaite. On a présenté le Paris-SG comme arbitre du championnat car il affrontait Lyon et Monaco mais le dernier arbitre peut aussi être Guingamp que ces deux équipes affronteront et les Guingampais sont euphoriques mais il faut voir aussi comment Monaco va gérer sa finale de Coupe de la Ligue".

Les déclarations OlympiqueLyonnais.com

- Lien vers l’interview de Vikash Dhorasoo

- Lien vers l’interview de Jean-Michel Aulas

Le Lien vers la Revue de Presse de l’OL

Master OL
© Parigones - clabdesign