à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

Exploit de Lyon à Munich
 

L’Olympique Lyonnais a gagné le match ayant le plus fort enjeu de son histoire européenne hier soir en battant le Bayern Munich, champion d’Allemagne, sur sa propre pelouse par 2 buts à 1 grâce à ses 2 brésiliens de génie : Juninho et Elber.


Grâce à un but décisif d’Elber, venu terrasser ses anciens partenaires, l’Olympique lyonnais préserve toutes ses chances de qualification pour les 8e de finale de la Ligue des Champions.

Face à un Bayern dominateur mais un peu emprunté, Lyon a fait la course en tête, son tandem brésilien Juninho Pernambucano-Elber emportant finalement la décision.

En verve à l’extérieur ces derniers temps, l’OL confirmait d’emblée ces bonnes dispositions en figeant les 59.000 spectateurs du Stade Olympique dès la 6e minute grâce à son homme en forme du moment, Juninho. Le Brésilien renouvelait alors le coup franc de génie du dernier Lyon-Nice (5-0), face à Oliver Kahn, en expédiant le ballon juste sous la transversale sur un nouveau coup de pied arrêté victorieux de 35 mètres ! C’est son 9e but sur coup-franc depuis son arrivée à Lyon en 2001.

Mais l’excitation lyonnaise retomba très vite puisque, huit minutes minutes plus tard, un autre Brésilien, Ze Roberto, s’échappait sur l’aile droite pour adresser un centre parfait vers Roy Makaay, qui égalisait à bout portant malgré le retour tardif de Mueller.

Dès lors, le match retombait dans l’attentisme jusqu’à la première minute du temps additionnel de la première période, qui voyait Claudio Pizarro trouver le poteau des buts de Grégory Coupet sur un corner rentrant d’Hassan Salihamidzic non sans avoir fortement bousculé le gardien lyonnais. Mais l’arbitre n’avait rien sifflé.

Juninho écopait d’un carton jaune injustifié mais qui reflétait bien la relative clémence physique des joueurs les uns envers les autres.

L’avertissement était sans frais puisque c’est au contraire Lyon qui prenait peu à peu l’ascendant en deuxième période, et concrétisait grâce à Elber meilleur buteur de Bundesliga la saison dernière. Le but de Giovane Elber à la 53e minute, consécutif à un service de Florent Malouda, fut particulièrement savoureux, puisqu’il avait été sacrifié au mercato de début de saison au profit de Roy Makaay, le buteur bavarois du soir.

Très ému, le Brésilien, qui avait parié 10.000 euros avec Franz Beckenbauer sur le fait qu’il marquerait à l’aller ou au retour, était au bord des larmes tandis que le public lui rendait un hommage très fair play en l’ovationnant. Beckenbauer avait entre temps assuré que quoi qu’il arrive il payerait Elber sachant que l’argent était destiné in fine à la fondation qu’a créé l’avant-centre pour les enfants du Brésil.

La fin de partie était rude pour les Lyonnais, qui tenaient bon, à l’image du jeune Jérémy Berthod, 19 ans, auteur de gestes décisifs devant Makaay.

Mais les allemands très enervés accumulait les fautes inutiles mais parfois dangereuses et récoltait 6 cartons jaunes entre la 68 et la 94ème minutes ! Voilà au moins un match où ils l’emportaient sur les Lyonnais. Leur pressing était trop désordonné, Grégory Coupet faisait bonne garde, et Lyon signait une victoire décisive qui lui permet de prendre la tête de ce groupe A de Ligue des Champions.

Paul Le Guen (entraîneur de Lyon) déclarait à la soirtie des vestiaires : "Nous sommes bien placés. C’est une étape qui peut compter car elle permet de bien se situer dans le groupe et on prend un avantage sur le Bayern en cas d’égalité à la fin. On se retrouve certes en position faborable mais cela ne sert à rien si on en profite pas. ...//... On monte en puissance de manière cohérente et logique. Nous ne sommes pas assurés de nous qualifier mais nous sommes sur de bonnes bases. Dans l’autre match (Celtic-Anderlecht, 3-1), j’aurais préféré un nul, nos adversaires les plus dangereux étant le Bayern et le Celtic, mais Anderlecht sera quand même dangereux à domicile."

Edmilson (défenseur de Lyon) : "On a fait un grand match mais on ne peut pas parler de qualification. L’objectif se rapproche mais l’an dernier nous avions gagné à l’Inter et on a vu le résultat final. Nous avons bien joué. Nous voulions d’abord empêcher le Bayern d’avoir trop d’occasions. C’était important de tenir le Bayern assez loin de notre but."

Ottmar Hitzfeld (entraîneur du Bayern Munich) : "Le but d’Elber a traumatisé l’équipe et, ensuite, la prestation de la 2e période a été médiocre. Mes joueurs avaient des jambes lourdes, les passes les plus simples n’arrivaient pas, les centres étaient imprécis".


La fiche du match

A Munich (Olympiastadion), Lyon (FRA) bat Bayern Munich (ALL) 2 à 1 (1-1)
- Temps : froid
- Terrain : bon
- Eclairage : bon
- Spectateurs : 59.000
- Arbitre : M. Barber (ENG)

Buts :
- Bayern Munich : Makaay (15)
- Lyon : Juninho (6), Elber (54)

Avertissements :
- Bayern Munich : Sagnol (62), Salihamidzic (63), Jeremies (78), Kovac (86), Lizarazu (90+2), Ballack (90+3)
- Lyon : Réveillère (34), Juninho (37)

Les équipes :
- Bayern Munich : Kahn - Sagnol (Scholl, 72), Kovac, Kuffour, Lizarazu - Salihamidzic, Ballack, Demichelis (Jeremies, 72), Zé Roberto - Pizarro (Santa Cruz, 67), Makaay
- Lyon : Coupet - Réveillère, Edmilson, Mueller, Berthod - Essien (Govou, 77), Juninho (Carrière, 90), Luyindula, Diarra, Malouda - Elber (Caçapa, 78)


Le film du match

- 90’ + +4 C’est terminé ! Victoire superbe de l’OL, qui a dominé et maitrisé son sujet. C’est mérité pour les Gones, qui ont écoeuré un Bayern loin d’être inspiré et trop nerveux, surtout lors d’une seconde période mémorable. De bon augure pour la suite des évènements, Lyon pouvant de nouveau croire à la qualification pour les 8e de finale.
- 90’ + +3 Carton jaune pour Ballack, un match complètement raté pour l’ancien de Leverkusen, qui conclut par une faute de dépit.
- 90’ + +2 Ca ne tient plus en place sur le banc lyonnais, notamment Elber, qui encourage plus les joueurs de son équipe que Paul Le Guen lui-même ! La victoire est là, à portée de main, il ne faut pas craquer !
- 90’ + +1 Bixente Lizarazu, auteur d’un match hésitant, prend un carton jaune. Le Français est passé à côté de son match, à l’image de ses coéquipiers.
- 90’ Dernier changement du match, avec l’entrée de Carrière à la place de Juninho, l’un des grands hommes du match.
- 88’ Les Lyonnais se dégagent à présent sans s’embarrasser, pour ne pas prendre de risques. Les spectateurs quittent le stade, signe que presque personne n’y croit.
- 86’ Robert Kovac prend un carton jaune pour une faute sur Juninho, qui accélérait vers le but.
- 84’ La défense lyonnaise est extrêmement regroupée, et solidaire. Tous les ballons chauds sont dégagés de la tête au plus loin, les Bavarois se cassant les dents sur cette forteresse.
- 82’ La balle du KO pour Malouda, mais c’est manqué ! Seul face à Kahn, l’ancien Guingampais rate sa frappe après avoir trop tardé. Quel dommage, le match était plié !
- 80’ Lyon tient bien le coup, mais les Munichois deviennent plus pressants à mesure que la fin de match approche.
- 78’ L’entrée de Govou à la place d’Essien est compensée tactiquement par l’entrée de Caçapa à la place d’Elber, qui sort sous l’ovation du public. Un moment rare et inoubliable, car le public applaudit certes un ancien, mais un adversaire, qui a de plus mis le but qui condamne pour l’instant son équipe à la défaite. Admirable attitude.
- 76’ Sortie d’Essien, auteur d’un match sérieux, remplacé par Govou, dont les Bavarois se souviennent bien...
- 75’ Carton jaune pour Jeremies, sur le terrain depuis de courtes minutes. Fidèle à sa réputation, le milieu allemand commet un tacle agressif qui n’avait pas lieu d’être.
- 74’ Il faut voir si le Bayern va être capable de revenir, son salut passant par ses nouveaux entrants. Jeremies peut apporter beaucoup de punch, et Scholl offrir la passe décisive qui manque tant jusqu’à présent.
- 72’ Sagnol cède sa place à Scholl, alors que le très effacé Demichelis sort logiquement, remplacé par le fougueux Jeremies. Ottmar Hitzfeld a procédé à ses 3 changements.
- 68’ Superbe possibilité pour Lyon, avec Juninho à la manoeuvre. Le Brésilien s’avance dans l’axe, et frappe puissamment, après avoir crocheté un défenseur, mais le cuir file directement sur Kahn.
- 66’ Changement pour les Bavarois : Santa Cruz entre à la place de Pizarro, poste pour poste.
- 64’ Le Bayern a retrouvé la possession de balle, mais n’en fait rien de consistant pour le moment. Les Gones serrent les dents, sont prudents, et patientent avec intelligence, attendant l’éventuelle action du KO.
- 62’ C’est au tour de Salihamidzic d’écoper d’un avertissement. Il bouscule Luyindula en plein geste technique, et mérite amplement ce carton.
- 60’ Carton jaune pour Sagnol, qui commet une énième faute. Le Français revient à la compétition, et n’est pas tout à fait dans le rythme, Malouda allant trop vite pour lui sur cette action.
- 58’ Les Rhodaniens jouent en contre à présent, laissant l’initiative aux locaux. Une bonne idée à condition de serrer les rangs comme jamais en défense, et relancer le ballon proprement pour les accélérateurs du jeu que sont Malouda et Juninho.
- 56’ Lyon domine largement les débats, face à des Allemands qui se précipitent. Ils sont gênés, agacés, et ne trouvent pas de solutions faciles, si ce n’est Ze Roberto, en grande forme.
- 54’ Les Gones réussissent le résultat parfait, et jouent de mieux en mieux. Nouvelle possibilité avec Luyindula, mais le ballon passe à côté. Le Bayern souffre, c’est le moment d’en profiter et de l’achever.
- 52’ But pour Lyon ! Fantastique ! Nouveau festival de Malouda, qui fige la défense avant de transmettre à Elber. Le Brésilien devance deux défenseurs, et croise sa frappe. C’est le but pour Elber devant son ancien public, il en rêvait, et personne ne le siffle dans le public allemand.
- 50’ Lyon a tendance à reculer, une bien mauvaise idée, car ça devient impossible de menacer Kahn, malgré une belle percée de Malouda.
- 48’ Le ballon est lyonnais en ce début de seconde période, avec des phases de jeu intéressantes.
- 46’ Coup d’envoi de la seconde période. On espère autant d’animation, et surtout que les Lyonnais parviennent à leurs fins, au moins le match nul.
- Première mi-temps
- 45’ + +2 C’est la pause à Münich, avec un score qui satisfait les Lyonnais pour le moment. Il y a la place pour un exploit, mais ce sera au prix de certains risques, sachant que les Bavarois ne ratent généralement pas les grosses occasions. Ca va être passionnant !
- 45’ + +1 Corner pour les Bavarois, et tête sur le poteau de Kuffour, mais le Ghanéen réussit sa tête en percutant Coupet, le portier s’en sortant donc avec un coup franc.
- 44’ Deux minutes de temps additionnel seront décomptées par l’arbitre.
- 42’ On voit très peu Elber, qui aimerait tant marquer dans ce stade qui lui a tellement réussi dans un passé récent. Mais il est bien marqué par le duo Kovac-Kuffour.
- 40’ Pas mal de tirs côté bavarois, autant de menaces pour les Lyonnais, qui plient en cette fin de première période. L’objectif est simple : rentrer au vestiaire avec ce score de 1-1.
- 38’ Double occasion pour le Bayern, qui se réveille ! D’abord une tête de Pizarro, sauvée sur la ligne par Réveillère, puis une nouvelle frappe du Péruvien, qui passe juste à côté. Ouf !
- 36’ Carton jaune pour Juninho, pour un tacle très sévère sur Salihamidzic. Logique, attention à ne pas trop se jeter, sous peine de prendre trop d’avertissements.
- 34’ Faute de Réveillère sur Ze Roberto, c’est loin d’être la première. Carton jaune logique pour l’ancien Rennais, qui va devoir se méfier du Brésilien, ce dernier ayant largement pris l’ascendant.
- 32’ Peu de fautes à signaler, cela augmente la qualité du match et diminue le travail de M. Barber, l’arbitre anglais de la rencontre.
- 30’ Les corners se multiplient en faveur de Lyon, toujours des situations de bon augure. Aucun ne s’avère efficace, mais on sent les Lyonnais capables de faire un truc, ils ont retrouvé le rythme des premières minutes.
- 28’ Belle attaque sur l’aile gauche, avec un débordement de Malouda, puis un centre, mais il manque de précision. Ni Elber, ni Luyindula ne peuvent reprendre le ballon, au contraire de Kahn, qui plonge pour s’en saisir.
- 26’ Les visiteurs ont repris la direction des opérations, en tenant le ballon à 30 mètres du but gardé par Kahn, en cherchant des solutions.
- 24’ Les Gones font preuve d’un peu plus de prudence, pour ne pas gâcher le bon résultat qu’ils font jusqu’à présent.
- 22’ Après quelques minutes délicates, les Français retrouvent des couleurs, notamment sous l’influence d’un Juninho déchaîné. Mais cela ne suffit pas, car la lutte du milieu de terrain tourne à l’avantage des locaux.
- 20’ Nouvelle frappe de Makaay, mais l’arrière-garde lyonnaise est regroupée dans l’axe. Le ballon est contré, puis dégagé.
- 18’ Les Lyonnais ne doivent pas laisser échapper un match dans lequel ils sont bien partis, et oublier ce but encaissé en se focalisant sur celui inscrit. Mais les Allemands semblent retrouver du punch, avec un Ze Roberto très présent.
- 16’ Le but encaissé par les Lyonnais est un évènement regrettable, car ils avaient parfaitement débuté le match. Mais un grand d’Europe en difficulté ne rate jamais l’occasion de se relancer lorsqu’une opportunité lui est offerte, comme sur cette erreur de défense lyonnaise. Il faut plus de rigueur dans le positionnement.
- 14’ Egalisation du Bayern ! Une grosse erreur de placement suffit à l’attaque allemande pour faire mouche. Ballack lance Ze Roberto côté gauche, le Brésilien prend de vitesse Réveillère et centre au point de penalty pour Makaay, qui surgit. Le Néerlandais ouvre son pied et trompe facilement Coupet.
- 12’ Les Gones font le jeu, la défense bavaroise se dégageant comme elle peut, c’est-à-dire à la va-vite et en touche. Attention tout de même à ne pas s’enflammer, et continuer à jouer juste.
- 10’ Le Bayern est plus que bousculé, car les Lyonnais semblent prendre confiance. Ils sont inspirés dans leurs transmissions de balle, et menacent la défense adverse à chaque remontée de balle.
- 8’ Le Bayern réagit par une frappe de Makaay, mais elle n’est pas cadrée. Tout le monde est encore sous le coup de la frappe d’extraterrestre de Juninho, dont la trajectoire est complètement inédite, seul lui tire les coups francs ainsi.
- 6’ But pour l’OL ! Phénoménale entame de match, avec un coup franc venu d’ailleurs de l’inévitable Juninho ! Situé à 30 mètres après une faute sur Luyindula, le coup franc est un peu lointain, mais le Brésilien prend ses responsabilités, et enroule du droit le cuir, qui vient avec force se loger dans la lucarne. Kahn s’effondre sur son poteau droit, et n’y peut strictement rien.
- 4’ C’est pour le moment équilibré, et il n’y a pas d’occasions à signaler. Légère domination dans la possession de balle pour les Bavarois.
- 2’ Les compositions d’équipes sont classiques et attendues, même si Govou débute sur le banc côté OL. Les deux Français du Bayern, Lizarazu et Sagnol, sont titulaires.
- 1’ C’est parti à Münich, où Lyon veut faire un gros coup. Le Bayern n’est pas en grande forme, après s’être fait battre 2-0 à Gelsenkirchen contre Schalke 04 en Bundesliga. Peut-être le bon moment...
- 0’ Coup d’envoi à 20h45 pour ce match décisif. Elber est accueilli comme il se doit au Stade Olympique, mais il marque désormais pour l’OL, qui doit réussir au moins le match nul.

Master OL
© Parigones - clabdesign