à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

Lyon soigne son capital confiance
 

Deux buts inscrits contre leur camp par les ajacciens ont ouvert la voie à l’Olympique lyonnais, facile vainqueur par 4 buts à 0, vendredi sur son terrain de Gerland, au terme d’un match avancé de la 27e journée de Ligue 1 de football largement dominé par l’OL.


Juninho était le premier à se montrer dangereux sur un bon coup franc (5) puis avec un tir dévié heurtant la barre transversale (10).

Par la suite, Sidney Govou, sur la droite, alerté de la gauche par Dhorasoo, oubliait de tirer malgré une position favorable et Rodrigo sauvait finalement l’ACA (17).

Les Lyonnais restaient toutefois très approximatifs dans leur jeu et ne trouvaient plus trop la faille dans une défense ajaccienne bien organisée et plutôt sereine jusqu’alors.

Les Rhodaniens parvenaient quand même à ouvrir la marque peu avant la mi-temps, le défenseur Terrier détournant malencontreusement un centre adressé de la droite par Govou (43).

Deux minutes plus tard, Luyindula envoyait au-dessus un ballon réceptionné sur un corner joué de la droite par Juninho (45).

Le match se jouait définitivement dès les premiers instants de la seconde période. Rodrigo, sous la pression de Govou, marquait à son tour contre son camp à la conclusion d’une action initiée sur la gauche par Dhorasoo et une passe de Luyindula dans l’axe (49).

Peu après, Giovane Elber, servi par Luyindula portait la marque à 3-0 d’un bon tir du gauche (51) avant que Luyindula n’ajoute un quatrième but en reprenant une passe adressée de la droite par Dhorasoo (76).

Lyon, jamais inquiété par un faible adversaire, pouvait terminer la rencontre en se préservant physiquement avant le match retour des 8e de finale de la Ligue des champions, mardi à Gerland, contre le club espagnol de la Real Sociedad.

Vikash Dhorasoo était remplacé en fin de match et sortait sous les ovations du public qui scandait son prénom. Il disait ensuite que ce soit Lyon et les Lyonnais avaient pris une place spéciale dans son coeur.

Toutes les autres infos sont sur OLWeb.fr et sur Yahoo Foot Lyon


La fiche du match

A Lyon (Stade de Gerland) : Lyon bat Ajaccio 4 à 0 (1-0)
- Terrain : bon
- Temps : pluvieux
- Eclairage : bon
- Spectateurs : 35.829
- Arbitre : M. Garibian

Buts :
- Lyon : Terrier (43 c.s.c.), Rodrigo (49 c.s.c.), Elber (51), Luyindula (76)

Les équipes :
- Lyon : Coupet - Deflandre, Edmilson, Mueller (cap), F. Malouda - Govou, M. Diarra (Essien 60), Luyindula, Juninho (Carrière 68), Dhorasoo (Bergougnoux 77) - Elber
- Ajaccio : Trévisan - S. Grégoire (cap), Laurenti (Seck 76), Rodrigo, Danjou, Collin - Demont, Terrier (Diabaté 87), Bonnal (Diomède 60), Robin - Bagayoko


Le film du match
- 90 +3 C’est terminé, avec ce 4-0 logique vu la différence de classe entre les deux équipes. Mais il ne faudra jamais oubler que les deux premiers buts, marqués juste avant la pause pour l’un, juste après pour l’autre, sont deux buts contre son camp ayant largement débloqué la situation. La chance du champion dit-on...
- 90 3 minutes d’arrêts de jeu seront décomptées.
- 88 Pas de problèmes pour Lyon, qui contrôle le match. Les spectateurs sont contents, et chantent en toute quiétude pour ces 3 nouveaux points, obtenus avec talent, et une part de chance.
- 86 Terrier est remplacé par Diabaté pou l’ACA.
- 84 Le tempo est extrêmement faible, on peut le comprendre. Lyon remporte ce match avant l’heure, et Ajaccio ne pense plus qu’à limiter les dégâts.
- 82 Certains joueurs ajacciens tirent leur épingle du jeu, malgré le score. Demont est encore en bonne forme, tout comme Bagayoko. Mais comme c’est moins bien défensivement...
- 80 Lyon est très serein, et Paul Le Guen a pu faire tourner son effectif à loisir en vue de ménager certains joueurs. Se profile en effet un 8e de finale retour de la Ligue des Champions face à la Real Sociedad mardi à Gerland, avec un avantage de 1-0 à l’extérieur lors du match aller. Un moment historique pour l’OL.
- 78 Dhorasoo quitte le terrain sous la standing ovation du public lyonnais, depuis longtemps conquis. Il est remplacé par Bergougnoux, c’est le dernier changement lyonnais.
- 76 But pour Lyon, c’est le 4e ! Carrière humilie la défense adverse techniquement, et transmet à Dhorasoo, qui en fait autant. L’ancien Havrais centre au point de penalty, où se trouve Luyindula. L’ancien Niortais frappe sans contrôle, en pivot, et trompe Trévisan sur un geste ultra rapide. L’addition se corse !
- 74 Occasion pour Govou, qui crochète un défenseur et tire, mais c’est directement sur Trévisan.
- 72 Les locaux font gentimment tourner le ballon, sans forcer. Ajaccio subit, et attend la fin de match.
- 70 Une vélléité offensive des visiteurs, ça faisait longtemps, mais le centre de Demont, suite à un superbe débordement, ne trouve personne.
- 68 Changement pour Lyon, avec l’entrée de Carrière à la place de Juninho.
- 66 Elber se présente seul face à Trévisan, et tarde à frapper, ce qui coûte le doublé qui tendait les bras au Brésilien. Dommage pour l’OL, qui cherche à marquer un dernier but histoire de définitivement assurer le résultat et se laisser aller.
- 64 A 3-0, certains joueurs ont peut-être envie de se faire plaisir. C’est en tout cas l’idée de Juninho, qui frappe de 30 mètres, mais ça passe au-dessus.
- 62 Centre venu de la droite vers le point de penalty, où attend Elber, démarqué. Le Brésilien se jette pour une tête plongeante artistique, le ballon montant vers la lucarne, mais passant finalement à côté du cadre.
- 60 Peu de fautes dans ce match qui se déroule avec un esprit excellent. Cela explique pourquoi il n’y a pas de cartons.
- 58 Diomède entre en jeu à la place de Bonnal pour l’ACA, alors que Diarra est suppléé par Essien côté OL.
- 56 Malgré un pressing courageux, les visiteurs manquent de punch. On peut aisément le comprendre, ils mériteraient pourtant de marquer au moins un but dans ce match.
- 54 Lyon est bien sûr dominateur, et fait tourner le ballon à sa guise. C’est forcément plus facile désormais. 52 Lyon vient de faire la différence, et de creuser un écart sûrement définitif. La maladresse ajaccienne, combinée à la réussite et la clairvoyance lyonnaise, expliquent ce score. Un peu dur pour les Corses, qui ont réalisé une excellente première période.
- 50 Encore un but pour l’OL ! Signé Elber ! Et ce n’est pas un but contre son camp cette fois. Elber s’appuie sur Luyindula, et le Français remet au Brésilien dans la surface. Libre de tout marquage, l’ancien buteur du Bayern fusille Trévisan du gauche.
- 48 Le 2e but lyonnais ! Déjà ! Et encore un but contre son camp ! Luyindula donne à Govou dans l’axe, et Rodrigo surgit pour tromper son propre gardien ! Voulant dégager en corner, le Brésilien, en devançant Govou, devance aussi son gardien. Ca fait deux buts contre son camp !
- 46 Coup d’envoi de la seconde période. Lyon va devoir faire fructifier son maigre et chanceux capital, alors qu’Ajaccio va vouloir collectivement rattraper l’erreur individuelle de Terrier.
- 45 +1 C’est la pause, avec ce score de 1-0 en faveur de Lyon, avec beaucoup de réussite, c’est peu dire. Ajaccio a réalisé une superbe première période, et ne méritait pas d’être mené. La chance du champion contre la malchance d’une équipe menacée de relégation ? A confirmer.
- 45 Une minute d’arrêts de jeu sera décomptée par l’arbitre.
- 43 But pour l’OL ! Catastrophe pour Ajaccio, car c’est Terrier qui marque contre son camp ! Sur un centre de Govou, l’ancien messin se jette et tacle pour dégager le cuir, mais c’est dans le cadre du but gardé par Trévisan, dans le petit filet, le portier ajaccien n’y peut rien.
- 41 Grâce à une solidarité de tous les instants, Ajaccio tient toujours le coup. Mais il reste encore quelques minutes avant la pause, méfiance.
- 39 Bagayoko accélère et va défier 4 défenseurs. Le Malien se fait inévitablement reprendre, mais cette action montre qu’il n’a pas peur ce soir.
- 37 Demont est dans une forme étincellante. C’est lui qui crée le danger dans le camp adverse, qui remonte les ballons, provoque, dribble. Mais faute d’être suffisamment aidé, Ajaccio n’a pas d’occasions de but.
- 35 Le rythme n’est pas très élevé, et à part lors du premier quart d’heure, le tempo de ce match est assez faible. C’est aux Gones d’enflammer la partie, ce qu’ils ne font pas.
- 33 Les insulaires sont en train de gagner ce qu’ils sont venus chercher, un point, grâce à la tactique. Le schéma est scrupuleusement respecté, ce qui permet à Ajaccio de boucher les espaces.
- 31 Les Gones jouent très bas, et n’arrivent plus à trouver leurs attaquants. Elber est isolé, et ne touche plus un ballon.
- 29 Les joueurs ajacciens, bien que repliés dans leur moitié de terrain, tiennent le jeu. Plus le temps passe, plus le chrono est à leur avantage. Et les Lyonnais n’ont plus d’occasions...
- 27 C’est maintenant Ajaccio qui domine le match ! Quel renversement de situation, car Lyon a semblé devoir marquer à chaque possession, mais il n’en est rien. Et les visiteurs ont la direction des opérations.
- 25 Coup franc pour Ajaccio. Bagayoko est au 2e poteau et tente de reprendre de la tête, mais le Malien est bien gêné par la défense. Une première approche du but gardé par Coupet, la confiance revient dans le camp corse.
- 23 Les Ajacciens sont de plus en plus forts au milieu du terrain, et contrôlent certains échanges. Un bon moyen de repousser l’échéance, et de pourquoi pas enfin apporter le danger dans le camp lyonnais.
- 21 Belle frappe d’Elber, qui ne peut rentrer dans la surface. Le Brésilien décide de tirer de 20 mètres, en pivot, mais ce n’est pas cadré.
- 19 Des absents de part et d’autre : Caçapa, Reveillère et Berthod sont encore blessés côté OL, alors que l’ACA doit se passer notamment de P. Loko, Granon, Connen, Regragui, G. Lacombe et Destruhaut, tous sur le flanc.
- 17 Montée de Demont, en grande forme en ce moment, mais Coupet le devance et dégage en touche. C’est la seule incursion ajaccienne dans le camp adverse dans cette première période.
- 15 Enorme opportunité pour Govou, mais son altruisme lui coûte cher ! Passe lumineuse de Dhorasoo dans la surface, cet excellent ballon profite à Govou, mais l’international français choisit le centre en retrait, au point de penalty, alors qu’aucun de ses coéquipiers ne s’y trouve. Il aurait dû la jouer personnel !
- 13 Ajaccio commence à ne plus comprendre ce qui se passe, ne franchissant plus jamais la ligne médiane. Que c’est dur lorsque Lyon est dans cette forme.
- 11 Grosse possession de balle lyonnaise, une séquence qui fatigue les Corses, qui subissent le match. A ce rythme, ça risque de payer dans quelques dizaines de minutes.
- 9 Meilleure occasion du match pour Lyon. Centre de Juninho, malencontreusement détourné par un Ajaccien, sur la barre ! Trévisan est sauvé par ses montants, et l’échéance est repoussée.
- 7 Le jeu s’est légèrement équilibré, depuis que les visiteurs ont décidé d’investir le milieu de terrain. Mais cela n’impressionne pas les Lyonnais, qui continuent leur oeuvre.
- 5 Coup franc de Juninho, à 25 mètres, c’est comme un penalty ! Mais le Brésilien ne parvient pas à cadrer le ballon. Une alerte néanmoins suffisante pour réveiller les Ajacciens, et les forcer à commettre moins de fautes.
- 3 Les Lyonnais mettent pas mal de pression dès l’entame du match, avec des percées successives de Luyindula et Govou. La défense corse est déjà mise à rude épreuve.
- 1 C’est parti, coup d’envoi donné par M. Garibian. Lyon est favori et se doit de prendre les 3 points, mais Ajaccio n’est pas relégable et parvient à défendre avec brio sa place en Ligue 1. Confirmation ce soir ?
- 0 Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h00

Master OL
© Parigones - clabdesign