à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais
 

L’Olympique Lyonnais dans le grand Huit !
 

Grâce à un but de Juninho, l’Olympique Lyonnais a battu la Real Sociedad 1-0 mardi soir au stade de Gerland, pour se qualifier pour la première fois de son histoire pour les quarts de finale de la Ligue des champions.


Le talentueux Brésilien a débloqué un match tendu en marquant en deuxième mi-temps (77e), confirmant ainsi le score du match aller de ce 8e de finale, puisque les Gones l’avaient emporté 1-0 en Espagne il y a deux semaines.

Lyon savait devoir se méfier de cette Real Sociedad, qui au premier tour avait inscrit deux buts à chacun de ses déplacements à la Juventus Turin, à Galatasaray et à l’Olympiakos.

Le scenario débutait mal pour les hommes de Paul Le Guen, puisque sur une passe en retrait mal appuyée, Igor Gabilondo se précipitait pied en avant vers Grégory Coupet bien sorti, qui se trouvait blessé au poignet (4e).

Le gardien international devait céder sa place douze minutes plus tard à son remplaçant Rémy Vercoutre (12e).

Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, devait préciser sur Canal Plus après la rencontre que Grégory Coupet souffre d’une "fracture du poignet".

L’OL avait du mal à trouver ses marques, hésitant à se livrer.

Sur un contre de Juninho, le Brésilien démarquait idéalement Sidney Govou sur la droite qui tardait trop à centrer pour Peguy Luyindula démarqué seul à l’entrée de la surface (14e).

Bittor Alkiza répliquait par une frappe en demi-volée qui frôlait le montant droit de Vercoutre (32e).

Restant sur six matches sans victoires, les Basques 16es du championnat d’Espagne, restaient dangereux jusqu’à la mi-temps, Gabilondo frappant trop mollement en bonne position (45e).

Les double champions de France en titre n’arrivaient pas à tester Alberto Lopez, gardien remplaçant du Néerlandais Sander Westerveld, touché à un doigt lors du match aller. La tension restait palpable, une véritable guerre de tranchée opposant les deux formations dans l’entrejeu.

Luyindula s’empalait sur la défense des Noirs, puis Juninho frappait un coup franc trop mollement (69e).

La meilleure attaque du championnat de France de Ligue-1, en restant muette, maintenait involontairement le suspense.

Sur une superbe action, Luyindula croyait ouvrir la marque mais le gardien espagnol sauvait son camp (72e). Michael Essien ne cadrait pas de la tête, sur un coup franc de Juninho (73e).

Dans l’autre sens, sur un corner de la Real Sociedad, Eric Deflandre sortait un ballon sur sa ligne, de façon miraculeuse (76e).

La partie s’animait enfin, il y avait du KO dans l’air.

Et sur une belle action, suivie d’une passe en retrait de Luyindula, Juninho trompait du gauche des dix mètres le gardien, le ballon rentrant dans le but avec l’aide du poteau gauche espagnol (77e).

Avec son cinquième but personnel en Ligue des champions cette saison, Juninho ouvrait à son club les portes des quarts de finale

Parmi les fututrs adversaires potentiels en quart de finale (dont le tirage aura lieu à Geneve vendredi prochain à midi) : FC Porto (qui a éliminé Manchester), Chelsea et La Corogne (qui a sorti la Juventus). Ce soir quatre autres équipes les rejoindront parmi Real Madrid, Bayern Munich, Milan AC, Arsenal, Celta vigo, Lokomotiv Moscou ou AS MONACO.


Toutes les autres informations sont sur YAHOO FOOT LYON et sur OLWEB.FR


La fiche du match

A Lyon (stade de Gerland), Lyon bat Real Sociedad (ESP) 1 à 0 (0-0)
- A l’aller, Lyon bat Real Sociedad 1 à 0. Lyon qualifié
- Temps : froid
- Terrain : bon
- Eclairage : bon
- Spectateurs : 38.914
- Arbitre : M. Riley (ENG)

But :
- Lyon : Juninho (77)

Avertissements :
- Lyon : Edmilson (34)
- Real Sociedad : Karpin (42), Jauregi (65), Schuerrer (67)

Les équipes :
- Lyon : Coupet (Vercoutre 16) - Deflandre, Edmilson, Mueller, Malouda - Govou, M. Diarra, Juninho, Essien, Dhorasoo (Berthod 87) - Luyindula (Elber 83)
- Real Sociedad : Alberto - Lopez Rekarte, Jauregi, Schuerrer (De Paula 85), Potillon - Karpin, Xabi Alonso, Aranburu (Nihat 60), Alkiza, Gabilondo (De Pedro 60) - Kovacevic


Le Film du match

- 90’ + +2 C’est terminé, avec cette victoire et cette qualification de Lyon pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. L’objectif de la saison est atteint, le reste ne sera que du bonus, tirage au sort du quart vendredi. La Real Sociedad était inférieure, et s’incline logiquement. Seule ombre au tableau, la blessure de Coupet, peut-être de longue durée.
- 90’ 2 minutes d’arrêts de jeu seront décomptées.
- 88’ Le temps tourne en faveur de Lyon, qui gère à merveille son capital. C’est déjà la fête dans les tribunes, les quarts sont en vue.
- 86’ Dhorasoo sort encore une fois sous les acclamations de Gerland, remplacé par Berthod pour le dernier changement lyonnais.
- 84’ De Paula remplace Schurrer, c’est le dernier changement de Reynald Denoueix pour la Real.
- 82’ Elber entre en jeu à la place de Luyindula côté lyonnais.
- 80’ Les Espagnols jouent plus vite, plus haut, mais ne parviennent à rien. Ils sont assommés par ce but, et craignent d’en prendre encore s’ils se découvrent. Mais il faut qu’ils en mettent deux pour se qualifier.
- 78’ Tout le staff lyonnais est soulagé, avec ce 2-0 sur les deux matches. Il faudrait désormais 2 buts espagnols pour priver Lyon des quarts de finale.
- 76’ But pour l’OL ! Enorme, enfin, le but de la délivrance ! Luyindula s’échappe côté gauche, rentre dans la surface, et alors que Govou part au deuxième poteau, Luyindula centre en retrait pour Juninho, tout seul, qui reprend du gauche. Sans puissance, mais avec une précision d’orfèvre, il dépose le cuir dans le petit filet opposé.
- 74’ Peut-être la plus belle occasion du match, pour la Real Sociedad ! Corner basque, que tire Karpine. Kovacevic reprend de la tête, mais Deflandre dégage sur sa ligne, alors que Vercoutre était battu. Ouf !
- 72’ Encore un ballon chaud, mais ce n’est pas cadré. Les Gones poussent comme jamais, mais à défaut d’être sûr d’eux, ils dominent. Ca sent bon, mais attention à ne pas se faire contrer.
- 70’ La plus belle occasion du match est pour Lyon, mais c’est raté ! Echange de balle rapide et inspiré entre 3 joueurs. Luyindula hérite du ballon à quelques mètres du but, mais ne peut marquer, la faute à Alberto, qui sort dans ses pieds.
- 68’ Grosse frayeur devant le but lyonnais, lorsque Nihat parvient à devancer Vercoutre, le dribbler et frapper dans le but vide, mais le Turc est logiquement signalé hors jeu.
- 66’ Nouveau carton jaune, il est pour Schurrer. Encore un tacle par derrière, alors que Govou était passé en un contre un. La défense basque souffre, subit, et c’est mieux pour l’OL.
- 64’ Carton jaune pour Jauregi, suite à un tacle par derrière sur Govou. Les Gones mettent la pression.
- 62’ Lyon accélère et joue un peu mieux, mais rate systématiquement la dernière passe. L’occupation du terrain est meilleure depuis quelques minutes, mais il manque encore quelque chose.
- 60’ Gabilondo et Aranburu sortent du terrain après leur travail de sape, ils sont remplacés par Nihat et De Pedro. Autant dire que l’affaire se corse un peu défensivement pour Lyon, mais ça va peut-être enfin ouvrir des brèches.
- 58’ Chaque possession de balle, qu’elle soit française ou espagnole, est stérile. Le ballon tourne aux 30 mètres sans jamais aller plus loin. De l’enjeu, pas de jeu.
- 56’ Les supporters continuent de chanter, et ils ont bien raison, car c’est dans ce genre de matches que les joueurs en ont le plus besoin. Aucune des deux équipes ne s’est libérée, sauf dans les duels, très engagés.
- 54’ Match toujours aussi tactique, et de grosses fautes, qui semblent être majoritairement commises par maladresse. Diarra veut dégager, et Jauregi, qui veut attraper la balle, tire de toutes ses forces dans la jambe du Malien. Il se relève néanmoins.
- 52’ Dernier avertissement verbal pour Karpine, qui en fait trop. Il commet faute sur faute, et met un mauvais esprit dans chaque action. M. Riley l’a à l’oeil, et il est probable qu’il ne finisse pas le match s’il continue ainsi.
- 50’ Les Lyonnais sont tendus car ils pensent à l’éventuelle qualification, et ils ratent ainsi leurs gestes. Exemple avec ce contrôle orienté d’Essien pour un excellent contre, mais le Ghanéen pousse son ballon trop loin.
- 48’ C’est reparti sur un faible tempo, toujours avec les nerfs à vif de part et d’autre. Les remplaçants sont partis s’échauffer.
- 46’ Coup d’envoi de la seconde période. On espère un peu de spectacle, car c’est très fermé pour le moment.
- Première mi-temps
- 45’ + +4 Malgré un dernier contre manqué de Luyindula, l’arbitre siffle la mi-temps. La rencontre est on ne peut plus tendue, dans tous les sens du terme. Trop de fautes, trop de tension, pas d’occasions, ça sera dur jusqu’au bout.
- 45’ + +1 Luyindula ne peut se défaire du marquage, et le ballon revient sur Dhorasoo. L’ancien Havrais rentre dans la surface et frappe, mais il n’y a ni puissance, ni précision.
- 44’ Que c’est dur ! Les pertes de balle sont fréquentes, et les joueurs sont systématiquement regroupés dans les mêmes endroits du terrain, sans aucune marge de manoeuvre. Et donc pas de jeu.
- 42’ Coup franc de 30 mètres, et Juninho tente néanmoins sa chance. Le Brésilien ne cadre pas, mais la trajectoire rentrante du ballon était bonne, le cadre n’étant manqué que de quelques centimètres.
- 40’ Karpine écope d’un carton jaune après avoir bousculé Malouda, qui allait beaucoup plus vite. Un geste d’anti jeu justement sanctionné.
- 38’ Karpine fait encore des siennes, et est le joueur le plus menaçant. Il percute, dribble, et défie l’arrière-garde lyonnaise à lui tout seul. Le Russe est le danger numéro un, et les locaux peinent à le contrer.
- 36’ Les Espagnols sont tous en défense, et aucun Lyonnais ne peut passer, ni prendre un quelconque espace. Le match n’est pas très enlevé, un tempo hésitant qui ne rassure pas.
- 34’ Le chrono tourne en faveur de l’OL, mais le champion de France n’est pas particulièrement à la fête. Comme prévu, le match est accroché, très serré, et l’issue incertaine.
- 32’ Carton jaune pour Edmilson, qui met un coup de pied violent et volontaire à Karpine pour stopper sa course. L’avertissement est logique, le Brésilien aurait pu se dispenser d’un geste aussi dur.
- 30’ Grosse opportunité pour la Real ! Déviation de la tête de Kovacevic pour Alkiza, qui frappe de l’extérieur du gauche. Le ballon va se ficher dans le petit filet, mais le cadre n’est pas loin. Un avertissement sans frais.
- 28’ Peu de fautes dans le match, mais il y en a bien une qui offre un coup franc à Lyon. Le ballon de Juninho est contré, et le corner qui s’ensuit ne donne rien.
- 26’ La possession de balle est basque depuis le coup d’envoi, et la tendance s’accentue. Les Gones s’accrochent à leur but d’avance acquis à l’aller, sans pour autant souffrir.
- 24’ Vercoutre n’a pas encore eu l’occasion de beaucoup toucher le ballon, et va devoir se rassurer. Sur chaque coup franc espagnol, c’est un défenseur lyonnais qui dégage de la tête.
- 22’ Les Gones ne parviennent pas à prendre la mesure de leurs adversaires, rigoureux et bien organisés derrière. De plus, Karpine semble comme souvent assez inspiré.
- 20’ Les 22 acteurs se dépensent beaucoup, et ne comptent pas leurs efforts dans la récupération. Ca se joue majoritairement au milieu du terrain, très compact et sans espaces.
- 18’ Frappe d’Essien de 20 mètres, une bonne idée du Ghanéen, mais c’est capté par Alberto, bien placé.
- 16’ Ce qui devait arriver se produit : Grégory Coupet est obligé de céder sa place et quitter ses partenaires bien avant l’heure. Touché à la main, il ne peut se remettre, et Vercoutre le supplée.
- 14’ L’occasion de Govou a donné confiance à Lyon, qui attaque à fond. C’est un jeu séduisant et percutant, mais pour le moment pas vraiment réaliste.
- 12’ Enorme occasion lyonnaise, mais c’est raté ! Govou, lancé à la limite du hors jeu par Juninho, bute sur Alberto après avoir tardé à choisir entre le centre et la frappe. Dommage ! 10’ Le jeu se déroule au milieu du terrain, mais le ballon ne va plus du tout devant le but espagnol. C’est au contraire Karpine qui par deux fois se signale dans la surface lyonnaise, sans résultat.
- 8’ Le match est assez équilibré, avec une possession de balle légèrement en faveur des Espagnols. Frappe au dessus de Lopez Rekarte.
- 6’ Coupet a enfin repris son poste, après de longues minutes de soins. Les Lyonnais vont pouvoir reprendre sur le bon rythme qu’ils avaient insufflé au match depuis le coup d’envoi.
- 4’ Choc Coupet-Gabilondo. Le Basque percute le poignet de portier français, et le blesse. Coupet se fait soigner pendant un moment, grosse inquiétude pour l’international.
- 3’ Paul Le Guen a choisi de jouer sans Elber, sur le banc, alors que Berthod n’est pas non plus titulaire. Ce sont Dhorasoo et Essien qui profitent de l’opération. Caçapa, Carrière et Réveillère sont toujours sur le flanc. Pas de Nihat titulaire à la Real, et Westerveld est toujours blessé.
- 1’ Coup d’envoi donné par M. Riley, l’arbitre anglais de la rencontre. L’OL a devant lui un match pour rentrer dans l’histoire, et enfin accéder aux quarts de finale de la Ligue des Champions. Mais la Real Sociedad a toujours marqué 2 buts à l’extérieur en Coupe d’Europe cette saison...
- 0’ Début du match à 20h45.

Master OL
© Parigones - clabdesign