à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais > Olympique Lyonnais - Matchs
 

Du haut niveau, un nul et quelques regrets
 

Bien qu’ayant mené de deux buts, une bonne équipe de Lyon a été tenue en échec 2-2 par Manchester United, mercredi soir, au stade Gerland pour ses débuts en Ligue des champions au cours d’un match de haut niveau.


Dominateur en première période, Lyon, après s’être procuré de nombreuses occasions, a pris le large en dix minutes grâce à deux buts de Cris puis de Pierre-Alain Frau.

Mais les Lyonnais qui menaient 2-0 à la pause et semblaient avoir le match en mains ont payé pour apprendre qu’il ne faut pas laisser respirer une équipe du calibre de Manchester.

Malgré l’expérience de cinq campagnes consécutives en Ligue des champions, ils se sont font remonter en cinq minutes sur un doublé du "renard des surfaces" Ruud Van Nistelrooy en début de seconde période.

Il fallait une vingtaine de minutes et deux petites alertes sur la cage de Grégory Coupet pour voir Lyon prendre enfin la mesure de son visiteur.

C’est d’abord le capitaine Claudio Caçapa, impérial en défense, qui venait glisser sa tête sur un corner de Juninho et voyait finir la balle au pied du montant gauche (19e). Puis dans la foulée, Florent Malouda sur son mauvais pied perdait son duel face au portier mancunien Tim Howard (20e).

L’attaque lyonnaise commençait manifestement à prendre le dessus sur la défense mancunienne d’autant plus encline à reculer que le milieu du champion de France faisait parfaitement son travail de récupération.

Le temps pour Sylvain Wiltord, titularisé pour la première fois depuis son arrivée à Lyon, de cadrer sans inquiéter Howard (29e) que Lyon se créait sa troisième grosse occasion sur une tête de Pierre-Alain Frau que Paul Scholes repoussait sur sa ligne (32e).

Les doutes de Manchester était trop flagrants pour que les locaux n’en profitent pas. C’est ce que devait se dire le très fébrile Tim Howard qui sur un coup-franc lointain de Juninho laissait échapper la balle sous sa barbiche. Le cuir s’offrait à Cris, la recrue brésilienne de l’inter-saison, pour l’ouverture du score (35e).

Lyon restant très efficace dans l’entrejeu, et il ne faisait pas bon perdre le ballon pour Manchester. De fait les contres rhodaniens se faisaient très tranchants.

Govou décalé par Wiltord frappait dans le petit filet (43e). Wiltord intenable et très en jambe insistait. Parti de sa moitié de terrain il remontait une quarantaine de mètres avant de fixer les derniers défenseurs pour adresser un caviar à Frau. L’ancien sochalien qui débutait en Ligue des champions prenait tout son temps pour ajuster Howard de l’extérieur du pied (45e).

Menant 2-0 au repos, les hommes de Paul Le Guen s’endormaient sur leurs lauriers en début de seconde période. Dans un premier temps, les multiples passements de jambes de Cristiano Ronaldo ne troublaient pas la défense lyonnaise mais le jeune prodige portugais arrivait à se démarquer pour adresser un bon centre que Ruud Van Nistelrooy convertissait de la tête (2-1, 56e).

Abandonnant trop le jeu aux Mancuniens alors qu’ils auraient dû presser, les Lyonnais ne tardaient à se voir rejoindre au tableau d’affichage. L’affaire était réglée par le même duo Ronaldo-Van Nistelrooy. Le premier face au but manquait sa frappe et la balle passée dans le dos des défenseurs lyonnais était reprise victorieusement du gauche par l’international néerlandais (2-2, 61e).

Lyon réagissait dans un match qui sentait le KO. Le grand espoir brésilien Nilmar, entré à la place de Govou, manquait le cadre et la balle du 3-2 (78e). Juste avant, Coupet s’était allongé pour bloquer un centre de Ronaldo que convoitait Van Nistelrooy.

Dans le temps additionnel une frappe sur le poteau de Juninho ajoutait à la déception et à la frustration des champions de France. Après que Wiltord ait loupé une reprise au 6 mètres qui partaiat dans les nuages. Que ces maladresses coûtent chers.

Un point de gagné ou deux de perdus ?


La fiche du match

A Lyon (stade de Gerland), Lyon (FRA) et Manchester United (ENG) 2 à 2 (2-0)
- Temps : orageux
- Terrain : bon
- Eclairage : bon
- Spectateurs : 38.465
- Arbitre : M. Wolfgang Stark (ALL)

Buts :
- Lyon : Cris (35), Frau (45)
- Manchester United : Van Nistelrooy (57, 61)

Avertissements :
- Lyon : Cris (65)
- Manchester United : Heinze (7)

Les équipes :
- Lyon : Coupet - Réveillère, Cris, Caçapa, Abidal - Govou (Ben Arfa, 75), Essien, Juninho, Malouda - Wiltord (Clément, 88), Frau (Nilmar, 65)
- Manchester United : Howard - O’Shea (P. Neville, 83), Brown, Silvestre, Heinze - C. Ronaldo, Keane, Djemba Djemba, Giggs - Scholes, Van Nistelrooy (Smith, 79)

Master OL
© Parigones - clabdesign