à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais > Olympique Lyonnais - Matchs
 

Lyon fait la loi
 

Vainqueur de l’AJ Auxerre (2-1), samedi sur son terrain de Gerland, l’Olympique lyonnais a consolidé sa position en tête de la Ligue 1 de football repoussant son dauphin Lille à 5 points.


Même si lors des dernières minutes, les Bourguignons auraient pu arracher le nul en profitant d’une baisse de régime de leur adversaire, l’OL a largement dominé durant près de 80 minutes. En seconde période, les Lyonnais ne sont pas parvenus à exploiter leurs possibilités offensives par manque de lucidité.

Buteur et passeur, l’attaquant Sylvain Wiltord a été le principal artisan de cette victoire et a confirmé qu’il était indispensable au bon fonctionnement de l’OL.

L’ancien Bordelais ouvrait la marque dès la cinquième minute, expédiant d’un coup de tête un centre de Sidney Govou, pour inscrire son premier but en Ligue 1 avec l’OL.

Touché à la cuisse le mois dernier, Wiltord confirmait qu’il avait retrouvé tout son potentiel, s’échappant sur l’aile droite pour adresser un centre victorieux au meneur de jeu, Juninho, juste avant la demi-heure de jeu.

Quelques enchainements plus tard les Lyonnais auraient pû alourdir le score et les Auxerrois sur leur seule occasion de la première période aurait également pu faire mouche.

S’ils ont réussi une excellente première mi-temps, les Lyonnais ont souffert après la pause, Auxerre réduisant la marque par Benoît Cheyrou à la 67e minute.

Cheyrou mettait fin à une invincibilité de Lyon qui durait depuis le derby contre Saint-Etienne le 3 octobre dernier, lorsque Pascal Feindounou avait trouvé le chemin des filets.

En fin de rencontre, les Bourguignons, qui avaient déjà réussi le nul l’an passé à Gerland, tentaient tout ce qui était possible pour égaliser.

Pour l’OL, la répétition des matches semble commencer à peser sur les organismes d’autant que l’équipe reste privée de plusieurs joueurs majeurs tels le gardien Grégory Coupet ou les défenseurs Claudio Caçapa et Eric Abidal.

Lyon doit maintenant aborder deux déplacements consécutifs à Ajaccio, samedi, puis à Bordeaux la semaine suivante avant de recevoir Marseille, le 17 décembre.

Malgré un physique entamé par la répétition des matches (22 depuis le début de la saison), l’Olympique lyonnais poursuit sa route en affichant un mental hors norme. Invaincus en Ligue 1 (10 victoires - 6 nuls), leader depuis la 9e journée, les triples champions de France semblent habiter par une obsession : "On se dit qu’il faut essayer de décourager nos poursuivants", explique Florent Malouda.

Et force est de constater que l’idée fixe fait de l’effet sur une concurrence qui commence à s’épuiser : Lille pointe à cinq longueurs (après son nul dimanche en match en retard) et les trois "troisièmes" Sochaux, Auxerre et Marseille à 11. Les autres prétendants Bordeaux sont à 12 points, Monaco à 13 et Paris à 18.

"Cette équipe est impressionnante", juge même un spectateur particulier de la rencontre de samedi soir, Sonny Anderson.

L`ex-buteur lyonnais, auteur de 149 matches et 94 buts pour Lyon en quatre saisons, en congé jusqu’à fin décembre de son club au Qatar, apprécie : "Il y a une maîtrise technique supérieure, décrypte-t-il. Physiquement, ils sont au dessus. Il y a une facilité générale qui impressionne vraiment."

636 MINUTES

Son ex-compère et capitaine, Philippe Violeau, qui a quitté le Rhône en septembre 2003 pour rejoindre Auxerre, porte le même regard : "Quand on voit la qualité des joueurs, on ne peut que dire que Lyon progresse d’année en année. L’OL domine largement le foot français."

Les ex-Lyonnais aimeraient-ils bien être de la fête ? "Mais qui n’a pas envie d’être dans ce groupe, habité par un sacré mental et une joie de vivre incroyable ?", s’enflamme Sonny Anderson.

A trois matches de la fin des matches aller - déplacements à Ajaccio et Bordeaux, puis réception de Marseille -, Lyon marque donc encore les esprits en même temps que les points (36).


La fiche du match

A Lyon (Stade de Gerland) : Lyon bat Auxerre 2 à 1 (2-0)
- Terrain : bon
- Temps : beau
- Eclairage : bon
- Spectateurs : 37.933

Arbitre : M. Bré

Buts :
- Lyon : Wiltord (5), Juninho (29)
- Auxerre : Be. Cheyrou (67)

Avertissements :
- Lyon : Essien (90+3)
- Auxerre : Akale (44)

Les équipes :
- Lyon : Puydebois - Réveillère, Diatta, Cris, Berthod - Govou (cap) (Frau 75), Essien, M. Diarra, Juninho (J. Clément 86), F. Malouda - Wiltord (Nilmar 76)
- Auxerre : Cool - Sagna, Bolf, Mignot, Jaurès - Mathis (Vandenbossche 73), Violeau, Y. Lachuer (cap), Be. Cheyrou, Akale - Benjani (Pieroni 84)

Master OL
© Parigones - clabdesign