à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais > Olympique Lyonnais - Matchs
 

Lyon tangue mais ne coule pas
 

Lyon a rencontré beaucoup de difficultés pour tenir tête à l’équipe d’Ajaccio lors de la 17e journée du championnat de France de football sur un terrain indigne de cette compétition. Un match nul 1-1 qui permet toutefois aux Gones de rester solidemment leader de la L1.


Dans ce match des extrêmes, les Lyonnais s’offraient la première occasion par Wiltord, mais dans l’ensemble de la première période, ils se faisaient voler la vedette par une équipe ajaccienne qui compensait son déficit technique par une plus grande détermination.

A plusieurs reprises les locaux vinrent inquiéter le portier Lyonnais, Nicolas Puydebois, qui réussit à garder sa cage inviolée avec l’aide du "policier" de la défense, Cris.

Le jeu de l’OL semblait pâtir de l’état calamiteux de la pelouse mais aussi des contraintes tactiques liées aux blessures des titulaires en défense et à la suspension de Reveillère. Du coup, Michael Essien était repositionné en défense centrale au côtés de Cris et Malouda au milieu axial. L’organisation offensive de l’OL n’avait plus la dynamique et la technicité de la version animée par le "métronome" Essien en milieu récupérateur.

Sans que les occasions ne soient nettes pour les Ajacciens, ils maitrisent le ballon. A noter cependant côté lyonnais à la 15ème minute une contre-attaque initiée par Sylvain Wiltord, qui trouve Frau dans la surface de réparation de l’ACA. L’attaquant lyonnais écrase sa reprise et Porato, bien placé, peut capter sans difficulté le ballon.

Puis dans la foulée, à la réception d’un centre, Lamine Diatta a tout son temps pour placer une tête à bout portant mais le défenseur lyonnais manque de très peu le cadre de Stéphane Porato.

Au retour des vestiaires, l’OL était au bord de la rupture. A la suite d’un cafouillage, Robin plaçait un missile contré par le pied de Cris (52).

Puis à la 64ème minute, un coup-franc pour l’ACA frappé par André Luiz. Puydebois semble battu mais le ballon passe juste à côté du poteau droit du gardien lyonnais.

Par la suite, les occasions se faisaient rares et le jeu s’équilibrait même si la volonté d’en découdre des Corses leur permettait de conserver une légère emprise sur le match.

En fin de rencontre, toutefois, la fraîcheur et la maîtrise technique des Lyonnais faisaient la différence. L’OL bénéficiait d’un coup franc magistral, botté par Juninho qui trouvait la lucarne de Porato (87).

L’OL s’acheminait vers une victoire inespérée, mais dans le temps additionnel, Ajaccio égalisait logiquement par Lucas, à la réception d’un centre de Collin (90+4).

Roland Courbis, l’entraineur corse, disait après la rencontre que si l’OL ne perdait pas ce soir contre son équipe et sur ce terrain, il ne voyait où elle pourrait perdre cette saison. Un compliment "à sa façon".


La fiche du match

A Ajaccio (Stade François-Coty) : Ajaccio et Lyon 1 à 1 (0-0)
- Terrain : mauvais
- Temps : doux
- Eclairage : bon
- Spectateurs : 6260
- Arbitre : B. Derrien

Buts :
- Ajaccio : Lucas (90+2)
- Lyon : Juninho (88)

Avertissements :
- Ajaccio : Laurenti (85)
- Lyon : Berthod (66), Diatta (69)

Les équipes :
- Ajaccio : Porato - Laurenti, Seck, Dzodic, Collin - Demont, Ouadah, Rodrigo (cap), Andre Luiz (Connen 84), Robin (Bezzaz 89) - Chapuis (Lucas 85)
- Lyon : Puydebois - Diatta, Essien, Cris, Berthod - M. Diarra, Juninho - Govou (cap) (Nilmar 70), Wiltord (Bergougnoux 70), F. Malouda - Frau (J. Clément 80)

Master OL
© Parigones - clabdesign