à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais > Olympique Lyonnais - Matchs
 

Un Lyon insatiable creuse l’écart
 

Pour la troisième fois de l’Histoire et la première depuis 33 ans, l’Olympique Lyonnais a vaincu Saint-Etienne lors des deux derbies de la saison. Et sur le même score à chaque fois : 3 buts à 2. Avec ce grand chelem régional dans la poche, Lyon s’ancre un peu plus au sommet de la Ligue 1, fauteuil qu’il occupe depuis le 15 octobre et la 10ème journée. Est-ce la saison des records pour l’OL ?


L’Olympique lyonnais a su saisir sa chance au bon moment pour s’imposer aux dépens de l’AS Saint-Etienne (3-2), samedi sur son terrain de Gerland au terme d’une rencontre de bon niveau et spectaculaire comptant pour la 27e journée de Ligue 1 de football.

L’OL était le premier dangereux avec Govou qui ne pouvait reprendre un ballon passé devant le but de Janot adressé de la gauche par Wiltord (3). Le gardien stéphanois arrêtait peu après un tir de Govou (10) avant de repousser un coup franc de Juninho (34).

Les Lyonnais éprouvaient des difficultés à prendre en défaut l’excellente organisation défensive de l’ASSE qui ne n’hésitait pas à développer des contres.

Ainsi, Piquionne, alerté par Hellebuyck d’une passe au dessus d’Abidal, échouait devant Coupet bien sorti (39). Ce dernier intervenait encore avec efficacité devant l’attaquant des Verts en dehors de la surface.

L’AS Saint-Etienne venait de laisser passer sa chance face à un adversaire qui a démontré plusieurs fois ses facultés à saisir la sienne comme à Brême, mercredi en Ligue des Champions (3-0).

Ainsi dans le temps additionnel, l’OL prenait l’avantage avec un but de Wiltord inscrit malgré la sortie de Janot en profitant d’un mauvais placement de la défense stéphanoise, à la suite d’une déviation de la tête de Frau sur un centre de la gauche de Berthod (45+2).

Les Lyonnais faisaient la différence dès les premières minutes de la seconde période. Malouda trouvait la lucarne après une passe en retrait de Govou (47) avant que Frau, en deux temps, ne porte le score à 3-0 après un centre de la gauche de Malouda (49).

Les Verts ne lâchaient pourtant pas et cherchaient à faire encore bonne figure. Feindouno réduisait la marque après une passe de Compan qui profitait d’une mauvaise appréciation de Diatta (56).

Le match devenait plus spectaculaire. Malouda, à la conclusion d’un contre, poussait Janot à une belle parade (58).

Fort de son avance, l’OL démontrait sa force collective restant menaçant à tout moment. Janot détournait une reprise de la tête de Frau à la réception d’un coup franc de Juninho (65) avant qu’un tir de Govou ne heurte le poteau (69). Bergougnoux se permettait même une tentative lointaine de lob passant à côté (77).

Le gardien des Verts repoussait encore une tentative de ce dernier (80). Peu après, l’ASSE manquait l’opportunité de réduire la marque, Sablé échouant devant Coupet après une passe de Compan (85) mais celui-ci ramenait quand même le score à 3-2 d’un tir du gauche (90), maintenant le suspense sur la fin de partie.

L’essentiel était acquis pour l’OL et l’écart avec ses poursuivants allait encore s’accroître avec les défaites de Monaco et les matchs nuls de Marseille et Lille.

Master OL
© Parigones - clabdesign