à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais > Olympique Lyonnais - Matchs
 

Lyon partage les points et la douleur
 

Lyon, qui avait ménagé six titulaires, a préservé l’essentiel en arrachant le nul (2-2) à Nantes, samedi lors de la 32e journée de L1, en attendant son déplacement capital mercredi à Eindhoven en quart de finale retour de la Ligue des Champions (1-1 à l’aller).


Les joueurs lyonnais ont vécu un étrange début de match, troublés par l’ambiance de recueillement de la minute de silence avant la rencontre, en hommage aux deux supporteurs membres des Lugdunum’s décédés dans l’accident du minibus qui les acheminait à Nantes dans la matinée.

"La minute de silence pour les supporteurs décédés était émouvante. Ca nous a peut-être coupé les jambes au début", expliquait Pierre-Alain Frau, qui a pourtant vite retrouvé ses moyens pour inscrire un doublé et sortir son équipe d’un mauvais pas.

Les joueurs de l’OL ont en tout cas pris conscience à la Beaujoire qu’ils pouvaient difficilement se passer de leurs titulaires. Paul Le Guen avait laissé Abidal et Juninho au repos chez eux, tandis que Cris, Malouda, Wiltord et Govou débutaient le match sur le banc. Résultat : les Gones étaient bousculés.

Lyon peut dire merci à Frau, auteur d’une superbe reprise en demi-volée en première mi-temps. "PAF" (surnom tiré de ses initiales) ouvrait ainsi le score contre le cours du jeu (36e). Puis, en fin de match, les rentrées de Wiltord, Govou et Malouda, amenaient l’égalisation lyonnaise, grâce à Frau, servi comme sur le premier but par Réveillère (83e).

Le triple champion de France reste désormais sur une série de quatre victoires et deux nuls toutes compétitions confondues.

Les joueurs lyonnais arboraient un brassard (blanc sur maillot foncé), en hommage à deux de leurs supporteurs décédés. Nantes, décimé au milieu de terrain, dominait pourtant le début de match.

Coupet manquait son dégagement (8), puis un tir de Yapi Yapo frôlait le cadre du portier rhodanien, qui n’avait pas bougé (9). Un coup franc de Dimitrijevic obligeait Coupet à une claquette magistrale à hauteur de lucarne (21).

Et contre le cours du jeu, Lyon ouvrait la marque d’une reprise en demi-volée sous la barre de Frau, lancé par Réveillère, mal marqué par Viveros et aidé par un Landreau coupable (0-1, 36).

Deux minutes plus tard, Landreau se couchait devant Nilmar. Mais le FCNA entretenait le suspense : le centre-tir de Da Rocha était dévié par Coupet sur Cetto, qui avait bien suivi, et égalisait juste avant la pause (1-1, 45).

A la reprise, Quint et Bagayoko tentaient d’inquiéter Coupet, en vain. Puis sur un long centre de Norbert, infatigable, Bagayoko se jetait au second poteau pour aggraver le score de la tête (2-1, 63). Sur corner, Landreau s’y reprenait à deux fois pour capter une tête de Frau (77).

Mais Frau égalisait, encore servi par Réveillère (83). Govou trouvait ensuite la transversale (84). Le score en restait là, en dépit des assauts de Lyon, qui avait retrouvé ses titulaires en fin de match.

"Frau a réalisé un doublé et j’espère que ça va lui redonner confiance et qu’on pourra en profiter", soulignait Le Guen, qui voit peut-être dans ce buteur (7 réalisations en L1) peu utilisé ces derniers temps une solution offensive supplémentaire pour le match à Eindhoven (Frau n’avait pas joué à l’aller).

Ce nul rapproche encore un peu plus Lyon d’un nouveau titre de Champion de France. "Il n’y a que des compétiteurs dans cette équipe. On ne lâchera rien", analysait Frau. Ce match à la Beaujoire a aussi donné des idées pour le quart de finale retour de C1. "Un score comme celui-là, 2-2, nous irait bien à Eindhoven", concluait M. Aulas.


La fiche du match

A Nantes (Stade de la Beaujoire) : Nantes et Lyon 2 à 2 (1-1)
- Terrain : bon
- Temps : frais
- Eclairage : bon
- Spectateurs : 35.000
- Arbitre : M. Veissière

Buts :
- Nantes : Cetto (45), Bagayoko (63)
- Lyon : Frau (36, 83)

Avertissements :
- Lyon : Diatta (51), Réveillère (89)

Les équipes :
- Nantes : Landreau (cap) - G. Norbert, Cetto, Delhommeau, Viveros - F. Da Rocha, Dimitrijevic, Yapi Yapo, Quint (Ca 83) - Diallo (Keseru 88), Bagayoko
- Lyon : Coupet - Réveillère, Diatta, Cacapa (cap), Berthod - M. Diarra, Essien - Frau, J. Clement (F. Malouda 66), Bergougnoux (Govou 58) - Nilmar (Wiltord 73)

Master OL
© Parigones - clabdesign