à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais > Olympique Lyonnais - Matchs
 

Lyon fait le vide
 

L’ogre Lyonnais fait un peu plus le vide autour de lui après sa 11ème victoire de la saison en 14 matchs de championnat de France de L1 sur Toulouse (score 1 à 0). Sur 20 matchs officiels (soit un tiers de la saison), les Lyonnais affichent un temps de passage exceptionnel avec 16 victoires et 4 matchs nuls et demeurent la seule équipe invaincue en Europe !!


Stérile depuis le début de la Ligue 1 de football, l’attaquant lyonnais Sidney Govou a retrouvé le chemin des filets en inscrivant l’unique but du match.

Govou, qui n’avait pas marqué en treize matches malgré un nombre incalculable d’occasions franches, s’est rassuré en reprenant dès la 9e minute un corner distillé par Juninho.

Avec ses deux partenaires de l’attaque, Wiltord et Fred, l’internatinal français s’est senti pousser des ailes. Il s’enhardissait même à deux occasions. Pour la première, il reprenait en ciseau aérien un centre puis de volée deux centres d’Abidal mais sans dommage pour Christophe Revault.

Avec un premier but, Govou, qui a été appelé par Raymond Domenech pour les matches de l’équipe de France contre le Costa Rica puis l’Allemagne, retrouvait enfin la sérénité qui lui avait tant manquée depuis le mois d’août.

L’attaquant apparaissait ainsi à l’image de toute l’équipe lyonnaise qui, après avoir marqué de son empreinte le début de la rencontre, a laissé passer l’orage en fin de première mi-temps ou au début de la seconde. Des actions tranchantes où Thibault Giresse ou Santos étaient bien près d’égaliser.

Dans tous les secteurs du jeu, les hommes de Gérard Houllier affichaient un calme olympien, qui leur était nécessaire quand, après de nombreux coups de boutoir, Santos était repris in extremis à l’entrée de la surface de réparation par le Brésilien Cris.

La bronca qui envahissait le Stadium de Toulouse, copieusement rempli, n’entamait en rien l’esprit des Lyonnais, qui résistaient.

Et si Batlles, Mathieu ou Emana obligeaient Coupet à des parades à des moments cruciaux, l’OL faisait front même si son milieu de terrain laissait la maîtrise aux Toulousains. Giresse, rentré à la place de l’ex-Lyonnais Bryan Bergougnoux, et Emana, se chargeaient de "secouer" leurs coéquipiers.

Govou pouvait alors quitter le terrain après l’heure de jeu et laisser la place à Malouda, avec le sentiment du devoir de buteur... enfin accompli.

Et ce même s’il tremblait sur le banc des remplaçants à l’ultime minute du temps réglementaire, après un tir lointain d’Emana qui frôlait le poteau du but de Coupet ou deux dernières tentatives de Daniel Moreira.

Gérard Houllier (entraîneur de Lyon) : "Cette victoire est importante. Elle a démontré de grandes qualités morales. On a eu plus d’occasions que Toulouse, mais rien n’était acquis, comme en témoigne la fin de match hitchcockienne. Toulouse nous a tenu la dragée haute, mais nous méritons la victoire. Le championnat n’est pas joué. Lyon a bien gagné le titre alors que Monaco avait dix points d’avance à la trêve il y a deux ans. Pour l’instant, il nous reste deux matches à gagner pour assurer la Ligue 1."


La fiche du match

A Toulouse (Stadium) : Lyon bat Toulouse 1 à 0 (1-0)
- Terrain : bon
- Temps : beau
- Eclairage : bon
- Spectateurs : 28.254
- Arbitre : A. Hamer

But :
- Lyon : Govou (9)

Avertissements :
- Toulouse : Giresse (57), Moreira (64)
- Lyon : Juninho (32)

Les équipes :
- Toulouse : Revault (cap) - Congré, Arribagé, Aubey, J. Mathieu - Emana, Dieuze - Batlles, Moreira, Bergougnoux (Giresse 37) - Santos (Mansaré 76) - Entraîneur : Erick Mombaerts
- Lyon : Coupet - Réveillère, Cris, Caçapa (cap), Abidal - Tiago, M. Diarra, Juninho - Wiltord (Carew 83), Fred, Govou (Malouda 65) - Entraîneur : Gérard Houllier

Master OL
© Parigones - clabdesign