à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais > Olympique Lyonnais - Matchs
 

Lyon étrille Marseille
 

Lyon et Juninho ont été bien trop forts pour Marseille, lourdement battu 4-1 sur son terrain en clôture de la 10e journée du championnat de France de L1. L’Olympique Lyonnais a remis à sa place une équipe phocéenne que les medias surcotait visiblement avant le match.


Deux coups de patte magique de l’artiste brésilien ont placé sur orbite le quintuple champion de France et ébranlé les fondations de la citadelle marseillaise, un bastion qui a pourtant résisté pendant près de quatorze mois aux assauts adverses.

Karim Benzema et de Kim Källström ont également contribué au cinglant succès de Lyon, qui signe une onzième victoire de rang, toutes compétitions confondues.

Lyon, qui possède désormais huit points d’avance sur son adversaire du soir, a surtout marqué le championnat de son écrasante empreinte.

Il n’y a pas eu de temps d’observation dans cette rencontre entre le leader et son dauphin.

Une mauvaise relance de la défense marseillaise dans l’axe a rapidement profité à Källström dont la frappe, déviée par Cédric Carrasso, a été repoussée par le poteau (2e).

Le portier marseillais n’a en revanche pas esquissé le moindre geste sur le coup franc divinement frappé par Juninho (20e), qui a déposé le ballon hors de sa portée.

Le Brésilien a manqué récidiver sur une tentative excentrée que le gardien phocéen a été contraint de repousser des deux poings (27e).

A la demi-heure de jeu, c’est une frappe enroulée de Sidney Govou qui a flirté avec le poteau après que l’attaquant lyonnais se fut débarrassé avec facilité du marquage de Bostjan Cesar.

FRED BLESSE

Le feu d’artifice lyonnais s’est poursuivi par un tir de Florent Malouda, encore difficilement contré par Carrasso (32e), avant que l’incontournable Juninho n’oblige le gardien à une nouvelle parade sur un missile décoché des trente mètres (37e).

La seule ombre au tableau, côté lyonnais, a été la sortie de Fred pour une blessure derrière la cuisse droite (25e).

Marseille s’est à peine ressaisi en fin de première période sur une tête de Lorik Cana qui s’est écrasée sur la transversale après avoir légèrement déviée par Rémy Vercoutre (39e).

Au retour des vestiaires, la frappe croisée de Benzema a ouvert une nouvelle brèche dans la défense adverse (48e).

Dominé dans le jeu, l’OM s’est aussi retrouvé en infériorité numérique après l’expulsion justifiée du défenseur Taye Taiwo pour une agression sur Florent Malouda (56e).

A l’image de son meneur de jeu Franck Ribéry, l’OM s’est trop souvent battu de manière désordonnée pour tenter, en vain, de dérégler la belle machine lyonnaise.

L’OM a cependant été récompensé de ses efforts sur un déboulé de son milieu international qui a transmis le ballon à Bamogo pour le but de l’espoir (69e).

C’était compter sans la vista de Juninho à la conclusion du troisième but lyonnais d’une frappe au ras du poteau (78e).

Par ce doublé, le Brésilien a définitivement scellé le sort de l’OM, qui a bu le calice jusqu’à la lie sur un dernier but de Källström en fin de match (87e).

Master OL
© Parigones - clabdesign