à Paris
  News des Membres
Les Lyonnais à Paris
Sites "Amis"
Lyonnais connus
Photo Gallery
Revue de Presse
La Boutique
  Autres sports
Olympique Lyonnais
PariGones FC
Tout le reste du foot
Autre sport : Rugby
Autre sport : Basket
  Restaurants Lyonnais
Soirées
Théâtre et humour
Cinéma et TV
Bandes Dessinées
Arts Plastiques
Musique & Concerts
Gastronomie
Apéros & Afterworks
  Histoire des Lyonnais
Economie
Juridique
Littérature
Politique
Humanisme
Société

 
Accueil > Sports > Olympique Lyonnais > Olympique Lyonnais - Matchs
 

Trophée des Champions puissance 6
 

L’Olympique Lyonnais, qui a vécu son intersaison la plus agitée, n’a pas raté sa première sortie officielle sur le sol français en remportant aux dépens de Sochaux (2-1) son sixième Trophée des Champions consécutif, gardant ses bonnes habitudes, même s’il est difficile de tirer déjà des leçons.


Le nouvel entraîneur de l’OL, Alain Perrin, a en tout cas fait aussi bien que son prédécesseur Gérard Houllier. Et il peut donc savourer la petite satisfaction d’avoir battu son ancienne équipe, Sochaux.

Ce match, disputé sous une chaleur de 30 degrés, et donc sur un rythme modéré, notamment après la mi-temps, n’a toutefois pas permis de se faire une vision claire sur la valeur réelle des Lyonnais pour cette saison.

Privé de plusieurs joueurs, comme Juninho, Squillaci, Fred ou encore Belhadj, les Lyonnais ont fait valoir, au-delà de leur bagage technique et collectif, une préparation un peu plus avancée que celle de leurs adversaires après leur participation victoirieus à la Coupe de la Paix en Corée du Sud.

Ce sont pourtant les Sochaliens qui ont ouvert la marque peu sur leur première occasion avant la fin du premier quart d’heure, le Slovène Valter Birsa parti dans le dos de la défense centrale de l’OL trompant Coupet après une passe adressée par Sène (0-1, 14).

Les Lyonnais ne méritaient pourtant pas d’être menés par un adversaire très prudent, alignant cinq milieux et le seul Sébastien Grax en pointe, et laissant l’initiative à Lyon.

L’OL, avec au coup d’envoi une seule de ses quatre recrues, Kader Keita, toujours à la recherche des bons automatismes dans la mise en place de son nouveau système de jeu en 4-4-2, s’était jusqu’alors créé les meilleures occasions par Benzema, Govou ou Källström.

Les Rhodaniens ont donc égalisé logiquement sur un but de Govou, peu réputé pour son efficacité devant le but mais qui trouvait cette fois l’ouverture malgré un angle fermé après une passe habile de Benzema (1-1, 24).

Baros aurait dû donner l’avantage à Lyon mais l’arbitre n’a pas vu que le ballon, après sa reprise de la tête sur un centre de la droite de Keita, avait franchi la ligne après avoir heurté la barre transversale (29).

Le Tchèque manquait ensuite une très belle occasion à la conclusion d’une bonne action collective (39) avant que Cris ne donne la victoire (2-1, 44) à la réception d’une reprise de la tête de Benzema repoussée par Teddy Richert à la suite d’un corner joué de la gauche.

L’Olympique Lyonnais maîtrisait ensuite sans peine une rencontre, avec une seconde période nettement moins animée que la première, au cours de laquelle aucune des deux équipes n’a été dangereuse.


Le palmarès

- 2007/2008 Lyon - Sochaux (2-1)
- 2006/2007 Lyon - Paris SG (1 - 1 ; Lyon vainqueur 5 t.a.b à 4)
- 2005/2006 Auxerre - Lyon (1 - 4)
- 2004/2005 Paris SG - Lyon (1 - 1 ; Lyon vainqueur 7 t.a.b à 6)
- 2003/2004 Lyon - Auxerre (2 - 1)
- 2002/2003 Lyon - Lorient (5 - 1)
- 2001/2002 Strasbourg - Nantes (1 - 4)
- 2000/2001 Monaco - Nantes (0 - 0 ; Monaco vainqueur 6 t.a.b à 5)
- 1999/2000 Bordeaux - Nantes (0 - 1)
- 1998/1999 Paris SG - Lens (1 - 0)
- 1997/1998 Monaco - Nice (5 - 2)
- 1995/1996 Paris SG - Nantes (2 - 2 ; Paris SG vainqueur 6 t.a.b à 5)

Master OL
© Parigones - clabdesign